« Là-bas si j’y suis » ne reprendrait pas en septembre !

Ceux qui s’arrogent les micros du service public de Radio France sont en train de parfaire le dispositif de

mardi 20 juin 2006

Ceux qui s’arrogent les micros du service public de Radio France sont en train de parfaire le dispositif de leur contrôle. Ils veulent aujourd’hui s’en prendre à l’émission « Là Bas si j’y suis », qui pourrait être reléguée à la rentrée de septembre à une heure de faible écoute.

Au nombre des « crimes » de Daniel Mermet, son animateur,

  •  être trop attentif aux luttes sociales,
  •  avoir laissé s’exprimer les enfants enfermés dans la grande prison de Gaza, ce qui lui a valu d’être accusé d’antisémitisme et traîné en justice où sont venus l’accabler Alain Finkielkraut et Alexandre Adler. Pire encore, Daniel Mermet a été l’un des seuls animateurs à évoquer l’ouvrage dénonçant la grande « forfaiture française » que constitue la mainmise de BHL, l’homme d’affaire déguisé en philosophe, sur les médias de l’hexagone.

    Pour que la chape de plomb ne se referme pas trop vite :

    Signez et faites signer la pétition de défense de l’émission sur la-bas.org.

    Pour signer la pétition, cliquez sur le lien ci-dessous :

    www.la-bas.org

  • Publicité

    commentaires