Mercredi 10 December 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

La Syrie, prochaine cible de l’OTAN ?

La Syrie, prochaine cible de l’OTAN ?
fr
http://oumma.com/

Comme les autres pays arabes, la Syrie est secouée par des manifestations d’opposants. A la différence de ce qui s’est passé en Tunisie et en Egypte, dont les révolutions ont renversé des despotes pro-occidentaux, on ne peut parler dans son cas de soulèvement spontané, mais d’une opération de déstabilisation conçue aux Etats-Unis et en Israël.

Partagez :

Comme les autres pays arabes, la Syrie est secouée par des manifestations d’opposants. A la différence de ce qui s’est passé en Tunisie et en Egypte, dont les révolutions ont renversé des despotes pro-occidentaux, on ne peut parler dans son cas de soulèvement spontané, mais d’une opération de déstabilisation conçue aux Etats-Unis et en Israël.

Le 30 mars, dans son discours devant les parlementaires syriens, le Président Bachar al-Assad a dénoncé une « conspiration qui vient de l’étranger, mais aussi de l’intérieur du pays. Les personnes derrière cette tentative de déstabilisation mélangent trois éléments : les conflits religieux, les réformes et les besoins quotidiens du peuple », et il a accusé une « minorité » de semer le chaos.

Selon l’agence de presse indépendante Champress (1), les techniques d’agitation employées pour soulever la population à Deraa, près de la frontière jordanienne, ont pour origine un plan ourdi en 2008 par le prince Bandar bin Sultan, ancien ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, et Jeffrey Feltman, ancien ambassadeur américain au Liban (2004-2008). Objectif avoué : renverser le Président Bachar al-Assad et diviser la Syrie. Coût de l’opération : 2 milliards de dollars.

Tentative de coup d’Etat en Arabie

A Washington, Bandar bin Sultan était surnommé Bandar-Bush en raison de ses liens avec l’ancien président étatsunien qui l’avait mis dans le secret du projet d’invasion de l’Irak avant le secrétaire d’État américain Colin Powell. Il est marié avec la princesse Iffat, fille du roi Fayçal, connue pour avoir versé des sommes importantes à une fondation caritative, retrouvées ensuite sur le compte bancaire d’un des pirates de l’air saoudien du 11 septembre.

Fin 2008, Bandar bin Sultan aurait tenté de s’emparer du pouvoir en Arabie, avec le soutien des néo-conservateurs américains. Le coup d’Etat, prévu pendant l’agression israélienne de Gaza, devait se dérouler au cours de la période de transition du pouvoir entre George W. Bush et Barack Obama (2). Alerté par les services secrets russes, le roi d’Arabie aurait fait emprisonner Bandar bin Sultan, ainsi que quatre officiers supérieurs (3), puis l’aurait éloigné du pays pour « raisons de santé ». Il est rentré en grâce en 2010.

Son acolyte, Jeffrey Feltman, a été chef de la section politique de l’ambassade des États-Unis en Tunisie de 1998 à 2000. Début 2004, il a représenté la coalition à Erbil, au Kurdistan irakien. Nommé ensuite au Liban, il aurait participé à la création et au financement de l’organisation palestinienne Fatah al-islam, sponsorisée par l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, puis il a été de ceux qui ont désigné la Syrie responsable de l’assassinat de ce dernier.

Instrumentalisation des mécontentements

Jusque dans les détails, les opposants syriens appliquent les directives du plan de 2008, ce qui n’a rien d’étonnant puisque Jeffrey Feltman est aujourd’hui sous-secrétaire d’État américain pour les Affaires du Proche-Orient. Les réseaux de mécontents dont la création était préconisée, via Internet, sont opérationnels. De petits rassemblements, organisés autour d’agitateurs, sont filmés avec des téléphones portables. Quant ils ne sont pas dispersés par la police, les badeaux sont attaqués par des voyous simulant « des forces de sécurité habillées en civil ». Les vidéos, généralement courtes, sont ensuite envoyées à la chaîne qatarie Al-Jazeera et aux médias internationaux.

A noter que parmi les opposants syriens participant à la conspiration, le Parti de la Réforme de Syrie, basé aux Etats-Unis, est le plus actif, médiatiquement parlant. Proche du lobby pro-israélien américain AIPAC, il se veut l’équivalent syrien du CNI (Congrès national irakien) d’Ahmed Chalabi formé en 1992 par la CIA pour renverser Saddam Hussein. L’homme d’affaires Farid al-Ghabri qui le dirige s’est fait remarquer en manifestant devant l’ambassade de Syrie à Washington avec des militants de l’American Jewish Committee, puis en intervenant en 2007 à la Knesset à l’invitation du Likoud où les parlementaires arabes l’ont traité de mercenaire (4).

Les phases ultimes du plan Bandar-Feltman comprennent l’organisation de troubles ethniques et religieux, de dissensions dans l’armée, et la constitution d’un conseil politique destiné à être reconnu par les Occidentaux et leurs obligés arabes. Si, ce qu’à Dieu ne plaise, les conspirateurs parviennent à leurs fins, il ne manquera plus alors qu’un Sarkozy de service et des bombardiers de l’OTAN pour venir en aide aux rebelles…

Comme l’a déclaré Bachar al-Assad au Parlement, la Syrie traverse « un moment exceptionnel qui apparaît comme un test de son unité ».

Notes :

(1) Media sources reveal details of a conspiracy by Bandar Bin Sultan and Feltman to “destroy” Syria

http://www.champress.net/index.php ?q=en/Article/view/86507

(2) L’Arabie saoudite face au double défi Part 2/2

http://www.renenaba.com/l%E2%80%99arabie-saoudite-face-au-double-defi-part-22

(3) Where is Saudi Prince Bandar bin Sultan ?

http://thegulfblog.com/2010/01/20/where-is-saudi-prince-bandar-bin-sultan

(4) Arab MKs attack visiting exiled Syrian leader

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3411213,00.html

France Irak Actualité

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

Un morceau de delirant de propagande. Meme si les Etats-Unis et Israel auraient toutes les raisons de se rejouir d’un effondrement du regime de Damas, les syriens n’ont-ils pas simplement le droit d’etre lasser de leur regime. A ce tarif-la, l’auteur devrait aussi faire l’apologie de Kadhafi pour la fin raison que les pays occidentaux ne l’aiment pas (... ou plus). L’ennemi d’un ennemi n’est pas necessairement quelqu’un de respectable.

X
0 points

Syrie : colère médiatique contre cheikh Karadaoui

La télévision syrienne d’état a violemment critiqué le chef de l’Union des oulémas musulmans cheikh Youssef Karadaoui, l’accusant de vouloir semer la sédition en Syrie.

« Durant deux semaines, et à partir de sa mosquée à Qatar, le chef des oulémas musulmans a pris à sa charge la mission du grand et unique défenseur de ce qu’il a nommé la révolution syrienne, arguant y exiger des réformes, alors qu’il ne prône que l’incitation confessionnelle, en insinuant entre les lignes que cette révolte est l’expression des lois divines », a contesté la télévision, qui n’a cessé de diffuser la déclaration de ce prédicateur égypto-qatari qui commentait les évènements qui ont éclaté dans quelques régions syriennes :

« je vois que le peuple syrien est traité de la sorte parce qu’il est sunnite. Le problème de Monsieur Bachar ElAssad qui est très cultivé, ouvert, jeune et peut réaliser beaucoup de choses, son problème est qu’il sous l’emprise de son entourage et de sa communauté ».

Se demandant qui a chargé cheikh Karadaoui de la mission d’inculquer au peuple syrien ce qu’il doit faire, la télévision syrienne s’est étonnée de ce changement de position, rappelant la visite qu’il a rendue en Syrie, deux années plus tôt, et au cours de laquelle il a salué le président syrien Bachar ElAssad

« Nous avons été accueillis par le président El Assad à cœur ouvert, et nous avons discuté avec lui très ouvertement, des questions qui concernent la nation, et nous sommes restés près de deux heures en sa compagnie, comme si nous étions une seule famille » avait –il tenu à déclarer avant de conclure : « je tiens à saluer Damas, la Syrie, en tant que président, peuple et gouvernement ».

Selon la télévision syrienne, cheikh Karadoui a changé de camp, en passant du camp du milieu, vers celui révolutionnaire, sous prétexte de vouloir soutenir les révolutions arabes, estimant que dans les premiers jours de la révolution égyptienne, il s’était abstenu de tout soutien, et n’a commencé à lui accorder son appui que lorsqu’il s’est rendu compte que le raïs égyptien n’avait plus aucune chance de rester au pouvoir.

*il est a noter que Cheikh Qardawi refugié au Qatar,grande democratie,qu’il est logé,protegé,financé par l’Emir du Qatar Al Thani,grand democrate allié des americains et d’israel,et que Qardawi a egalement soutenu le massacre de la population Bahreinie par les troupes de repression saoudiennes et bahreinies et condamne les manifestants qui demandent egalite,justice,et democratie parlementaire !
De nombreux ulemas ont d’ailleurs ecrit a Qardawi pour lui rappeller son devoir de soutien aux opprimes face aux oppresseurs !

X
0 points

Bachar Al Assad s’est adressé à la majorité des syriens, qui ont parfaitement compris que la volonté de déstabiliser leur pays était pilotée de l’extérieur. Sauf que ceux qui oeuvrent dans l’ombre ne reculent devant rien, puisque la terreur et la puissance de feu sont dans un seul camp.

X
0 points

Dans un précédent forum, j’avais personnellement souhaité la non chute du régime de khadafi pour ces mêmes motifs.
Voila que Mr Gilles Munnier corrobore mon hypothèse.
Pays arabes et Musulmans réveillez-vous.

X
0 points

les syriens veulent juste avoir leur part du réveil arabe, certes israel et les états-unis, ont des intêrets pour la chute de assad mais faut rester lucide et faire confiance au peuple syrien.

X
0 points

A citoyen, musulman,...etc.

Vous avez le droit de réfléchir et de critiquer mais nul n’a dit que Quaradaoui était infaillible.Il a été le seul et le premier à avoir soutenu la révolte tunisienne depuis le début ainsi que celle des égyptiens. Revoyez le calendrier de ses réactions. Quand à la Syrie elle reste une dictature, même si elle est le seul rempart contre l’extermination des palestiniens et la disparition de la bande de Gaza.

N’inventez pas monsieur, pour arriver à vos fins. Et n’utilisez pas la Taquiya car on devine une haine à peine voilée:la haine des Chiites contre les autres.

PS : au Bahrein ( qui n’est pas une démocratie comme tous les pays du golfe y compris l’Iran) des policiers ont été lynchés par des manifestants "pacifiques". Je vous laisse y réflechir.

un passant

X
0 points

Les premières manifestations à Deraa avaient pour origine des inscriptions d’enfants"le peuple veut renverser le régime". Ils ont mimé l’espoir des tunisiens et des égyptiens.Leur horizon était le monde arabe. C’est la riposte répressive et le discours de Bachar el Assad après, qui s’inscrivait, lui aussi, dans une logique sécuritaire qui ont envenimé la situation jusqu’à devenir explosive. La logique sécuritaire basée sur la répression et le népotisme du pouvoir terrorise le peuple en brandissant le spectre de la geurre civile et du complot. C’est la nature autoritaire du régime qui est la véritable menace pour l’unité du pays. Plus d’un demi-siècle que le pouvoir BASS, panarabe, moderne, socialiste et laïque diffuse son idéologie ; si celle-ci était réellement effective et non un slogan creux, comment cela fait-il qu’on nous parle aujourd’hui de conflits ethniques et religieux ? L"Etat national" dans le monde arabe a toujours nourri les divisions ou a nié les différences. Ils ont tous mimé le jacobinisme, ils ont produit sa face de la terreur ; ils ne pouvaient produire sa face lumineuse car ils sont tous arrivés au pouvoir sur un tank. La seule garante de l’unité est la liberté, la liberté d’adhésion et de participer à un projet. L’unité est avant tout un projet puis un pacte à renouveller.La liberté doit être le socle. L’oppression et la terreur ne pourront produire qu’un corps sans âme. Ces révolutions, ces mouvements de contestations sont entrain d’insuffler la vie à un corps inerte, persécuté, corrompu pendant des décennies. Le retour à la vie dans ces conditions est plein de soubresauts, mais c’est un retour à la vie.
La vie est un risque.Celui qui ne risque rien n’est rien.

X
0 points

Donc, les peuples qui se révoltent contre leurs gouvernements sont des opprimés mûs uniquement par la volonté farouche de se libérer quand les dits gouvernements sont pro-occident. Par contre, ces peuples sont des agitateurs manipulés par le vilain axe américano-sioniste quand leurs gouvernements sont anti-occident.

C’est tellement simple...

X
0 points

@ami sceptique, Bachar Al Assad est au pouvoir depuis seulement 2000. De plus, la Syrie est un régime parlementaire ? Al Assad a donc été réélu. Des présidents français sont restés au pouvoir plus longtemps que Bachar Al Assad qui est trés aimé de son peuple.

X
0 points

Le peuple syrien veut plus d’emploi et de liberté, ainsi qu’une lutte accrue contre la corruption (y compris dans l’entourage du Président), mais pas la chute du Président.
En Syrie il y a une vraie cohabitation religieuse, on ne veut pas d’un chaos comme en Irak ou au Liban.

Bachar Al Assad est mieux qu’un autre, et la Syrie a besoin de stabilité pour affronter les défis économiques qui se dressent devant elle (sanctions des USA sous prétexte de soutient à la résistance anti-sioniste, population grandissante, etc). Sans oublier que pour Israel et les USA, une Syrie divisée, c’est une Syrie plus faible (et Dieu sait qu’on ne bénéficie pas des largesses militaires des USA ou des monarchies du Golfe).

Donc oui aux réformes, oui à Bachar !
Sourya Allah hamiha !

X
0 points

Cheikh d’alAzhar d’Egypte fustige les wahhabites d’Arabie

Cheikh alAzhar, le Dr. Ahmed Al-Tayeb soit la plus grande instance religieuse sunnite égyptienne, a vilipendé les wahhabites saoudiens en les qualifiant les khawârij de ce siècle (selon le site Islamopédie, les khawârij sont ceux qui ont dévié de l’Islam. Ils n’ont jamais cessé de tuer les musulmans. Ils n’adhèrent pas à la Sounnah et à la Djamâ’ah (au groupe) Ils ont assassiné ’Othmân , ’Alî Ibn Abî Tâlib et Az-Zoubeyr Ibn Al-’Awwam et tué les meilleurs des compagnons). www.islamopedie.com/croyance/sectes/khawarij

Cheikh alAzhar n’a pas hésité à les accuser "de tenter de déformer la pensée centriste et modérée de l’Islam, qu’alAzhar a pu sauvegarder pendant plus de mille ans".

Selon le centre des Harameyn, cheikh alAzhar qui s’exprimait devant des centaines d’étudiants étrangers qui étudient à alAzhar, a condamné la destruction par les wahhabites des mausolées et des sanctuaires des hommes saints de l’Islam, affirmant que "ces actes violent le vrai Islam ".

Cette position intervient suite à des actes d’agressions commis pars des extrémistes contre des lieux saints du soufisme.

Selon le site de la chaîne satellitaire arabophone AlAlam, un groupe de wahhabites ont incendié le mausolée de Siddi Ezz ed-Din, dans la région du Delta du Nil.

Par ailleurs, un professeur de l’Université Al-Azhar en Egypte, Alaoui Amin a déclaré dans une interview accordée à alAlam que les wahhabites saoudiens sont un outil pour exécuter un agenda étranger ayant pour but de semer le chaos dans la région.

Amin a ajouté : " La destruction des sanctuaires saints par les wahhabites n’est pas une affaire qui est née aujourd’hui , elle est ancienne, et s’ils cherchent à déformer la révolution égyptienne par de pareils actes, ils seront déçus !"

Le professeur les a même comparé "aux mécréants de la Mecque qui se sont retournés contre les musulmans dans la bataille d’Ohod".

Et de conclure : " ces gens veulent étouffer la révolution égyptienne à travers leur guerre ancestrale contre le Prophète Mohammad et ses fidèles compagnons : ils ont commencé par tuer l’Imam Ali Ibn Abi Talib et ses deux fils Hassan et Hussein, que la paix soit sur eux ".

X
0 points

Les Wahhabites au service de l’Empire

Qu’est-ce que les médias nous montrent, aujourd’hui, quand ils traitent de l’Islam ? Exclusivement des fondamentalistes Wahhabites, où encore de leur émanation « salafiste », dont une mode nouvelle, mais déjà largement répandue, consiste à faire croire que cette tendance à elle seule serait devenue majoritaire dans les banlieues françaises, alors qu’elle est en réalité marginale, et bien souvent inexistante. Le salafisme est surtout un fantasme bien pratique pour modifier la représentation de l’islam chez nos contemporains, de sorte à ce que chaque musulman en France puisse être considéré comme un fanatique en puissance.

Ces tendances minoritaires, la grande majorité des musulmans les tiennes en horreur. Et ils ont pour cela de bonnes raisons :

Les Wahhabites ont tués des descendants du Prophète Muhammad, des Chiites, des Soufis, des tenants des quatre écoles Islamiques qui existent depuis 14 siècles. Ils ont transformé la maison de Khadija – la première épouse du Prophète Muhammad – en toilettes publiques.

Les Wahhabites ont détruit des tombes de Sahabah (Compagnons du Prophète Muhammad) et en ont brûlé les corps. Quand ils ont pris le pouvoir à la Mecque et à Médine ils ont voulu en faire autant avec la tombe du Prophète Muhammad.

Ce ne sont ici que les exemples les plus odieux de leurs crimes, mais qui démontre qu’un musulman sincère ne peut que refuser cette secte abominable.
Les Wahhabites au service de l’Empire

L’Empire et ses alliés n’ont jamais lutté contre les fondamentalistes wahhabites : ils se servent d’eux depuis bien longtemps. Leur priorité est de conserver une emprise sur les réserves d’hydrocarbures du Moyen-Orient et d’Asie centrale. Depuis la fin des années 70, la stratégie diplomatique et militaire des Etats-Unis impose d’étouffer les mouvances les plus modernistes de l’Islam, désireuses d’échapper à l’impérialisme économique US, et de promouvoir les régimes les plus conservateurs de manière à les rendre dépendant de sociétés américaines.

Depuis que Washington est parvenu à obtenir du Roi Ibn Séoud, le 29 mai 1933, le paradigme de la stratégie « islamo-pétrolière » des USA a été le suivant : « Vous nous laissez appliquer la loi islamique et régner en Arabie Saoudite selon nos valeurs islamiques et nous coopérons économiquement avec vous. »

Qui se préoccupe des droits des femmes ou de la liberté de parole en Arabie Saoudite ? Personne bien sûr, mais par contre on ne se gêne pas pour diaboliser des mouvements modérés comme « Ennahda » en Tunisie, les « Frères Musulmans » en Égypte ou encore la République islamique d’Iran. Partout où ont lieux les « Révolutions Islamiques », les médias font planer le spectre de l’islamisme, alors que le vrai danger serait que ces pays se transforment en « bordel pour occidentaux ».

Eichman et Ben Laden, des agents américains

Engagé dans le parti nazi dès 1932, Adolf Eichmann à fait carrière chez les SS, obtenant le grade de colonel. Il servira au sein du Bureau des Affaires juives et fut en charge de la logistique de la « solution finale ». Capturé après la guerre, il s’évade miraculeusement des prisons américaines, se cache en Europe avant de s’évaporer en Argentine en 1950, avec un faux passeport allemand au nom de Ricardo Klement. Il sera enlevé par des agents du Mossad, les services secrets israéliens, en 1960, jugé l’année suivant et exécuté en 1962. Des sources du renseignement israélien indiquent clairement que la CIA connaissait la planque de Eichmann en Argentine depuis 1953, mais ils ne leur ont jamais communiqué ces informations. La CIA a en fait couvert un bon nombre de criminel nazi dès la fin de la deuxième guerre mondiale.

Dans leurs manuels d’histoire, les élèves des écoles américaines apprennent que les méchants Soviétiques, en 1979, ont envahi l’Afghanistan en faisant preuve d’une force écrasante. Les Etats-Unis se seraient ensuite « portés au secours » de la résistance afghane. En réalité, la CIA a mis sur pied dès 1977 des réseaux de propagande islamiste destinés à infiltrer les mouvements natio-nalistes musulmans en Asie centrale afin de les dégager de l’influence soviétique de l’époque. Ces réseaux furent organisés sous l’autorité du patron du NSC (National Security Council), Zbigniew Brzezinski, qui parvint à convaincre Carter de jouer la carte islamique pour affaiblir l’Union sovié-tique.

Le rôle de Ben Laden et de ses lieutenants était de faire le lien entre les services secrets saoudiens, américains, pakistanais et les combattants. C’est pour cela qu’il a créé Al-Qaeda, qui était la base de données qui faisait le pont entre les différents services et qui répertoriait les noms, fonctions et états de services des moudjahidin. Al-Qaeda n’a jamais été ce nom comme définissant un groupe d’action ou d’organisation. Ça n’a jamais été qu’une base de données, entre les mains de la CIA, de l’ISI et des services secrets saoudiens. Le nom d’Al-Qaeda est apparu pour la première fois dans un rapport du congrès US en 1998. C’est alors devenu un slogan pour désigner une partie des combattants qui avaient servi contre les Soviétiques en Afghanistan.

Je terminerai cet article avec une citation de René Guénon : « C’est une habitude constante de tous les schismes et de toutes les hérésies de quelque ordre que ce soit, de se présenter comme un retour à la pureté des origines".

X
0 points

Tres bonne remarque d’Ibrahim.

X
0 points

A Ibrahim :

"Donc, les peuples qui se révoltent contre leurs gouvernements sont des opprimés mûs uniquement par la volonté farouche de se libérer quand les dits gouvernements sont pro-occident. Par contre, ces peuples sont des agitateurs manipulés par le vilain axe américano-sioniste quand leurs gouvernements sont anti-occident.

C’est tellement simple..."

Non ce n’est pas si simple que cela...malheureusement.

Savez vous Ibrahim, que le reponsable de Facebook vient de recevoir l’ordre de ne pas relayer les appels à manifester en ci Jordanie et à Gaza, contre Israel ?

Pas de révolution en Palestine !!! Incroyable non ?

Mais n’y voyons surtout pas de manipulation sioniste !

X
0 points

Il est dommage constater que là où la Chine s’impose dans le monde arabe, en Afrique et au Moyen Orient gràce à son travail, ses compétences, ses technologies et sa diplomatie, l’occident s’impose par la guerre, la violence et la colonisation comme en Cote d’Ivoire, en Lybie, en Palestine, en Irak, en Afghanistan pour ne citez que ces pays.

La violence serait elle intraséque à l’occident ?

X
0 points

Il est dommage constater que là où la Chine s’impose dans le monde arabe, en Afrique et au Moyen Orient gràce à son travail, ses compétences, ses technologies et sa diplomatie, l’occident s’impose par la guerre, la violence et la colonisation comme en Cote d’Ivoire, en Lybie, en Palestine, en Irak, en Afghanistan pour ne citez que ces pays.

La violence serait elle intraséque à l’occident ?

X
0 points

« ... la Chine s’impose dans le monde arabe, en Afrique et au Moyen Orient gràce à son travail, ses compétences, ses technologies et sa diplomatie... »

Il sont si gentils les chinois. Enfin, si on oublie, leur mépris complet pour le développement, l’environnement, les droits de l’homme et la santé publique des pays où ils investissent "généreusement".

@amazone :

« Savez vous Ibrahim, que le reponsable de Facebook vient de recevoir l’ordre de ne pas relayer les appels à manifester en ci Jordanie et à Gaza, contre Israel ? »

Et savez-vous comment s’appelle le fondateur de Facebook ? Il ne faut pas chercher ses allégences très loin. Cela dit, pourriez-vous m’expliquer le lien que vous faites avec les évènements récents ?

« Pas de révolution en Palestine !!! Incroyable non ? »

Contre le Hamas ? Ils sont populaires.

Suis-je le seul à avoir constaté que les régimes alignés avec les américains ont connu des reversements réussis alors que ceux hostiles à l’occident répriment le moindre mot de travers dans la violence ? Peut-être que passé un certain point les occidentaux si critiqués préfèrent pousser pour des solutions pacifiques quand leur influence le leur permet.

@Musulman, Citoyen, Electeur, Conscient :

Très intéressant votre texte sur Al-Azhar.

X
0 points

A Ibrahim (ou Moshé ?) :

Je sais que le fait que les Palestiniens aient voté Hamas, vous fait mal aux entournures, c’est un fait le HAmas a gagné les éléctions aux détriments du parti à la solde d’israel. Et même si vous estimez que les PAlestiniens ont mal votés comme en Iran ou en Coté d’Ivoire, cela ne vous grandit de contester ce fait.

"Suis-je le seul à avoir constaté que les régimes alignés avec les américains ont connu des reversements réussis alors que ceux hostiles à l’occident répriment le moindre mot de travers dans la violence ? "

Oui vous etes effectivement le seul à faire ce constat.

Pour preuve : Le Barhein et le Yémen sont alignés avec les américains et nous savons combien de morts affichent ces pays depuis le début des manifestations !

Les manifestations au Bahrein (base arrière des américains) se sont tellement bien passées que le gouvernement du Barhein à importé des soldats d’Arabie Saoudite pour réprimer sa population dans le sang.

Vous avez un étrange vision de qu’est une reussite !

"Il sont si gentils les chinois. Enfin, si on oublie, leur mépris complet pour le développement, l’environnement, les droits de l’homme et la santé publique des pays où ils investissent "généreusement".

Oh mais ne serait ce pas l’hopital qui se fout de la charité ?

C’est vrai que les bombes à l’uranium que larguent en ce moment la France et l’angleterre sur la Lybie sert surement d’engrais pour les terres !

Les bombes au phosphore larguées sur les civils Palestiniens en plus de tués des femmes et des enfants, ne polluent en rien les terres !

Et il est vrai que Guantanamo, Abou Graib et toutes les éxécutions sommaires, les bombardements sur les civils menaient par l’occident en Irak, en Afhgnistan, à Gaza et en Lybie se font dans le strict respect de l’homme.

Nous avons des bombes intelligentes qui font le tri entre les traites que nous achetons et ceux qui refusent d’être achetés !

L’occident qui torturent en Irak et en Afghanistan le fait de façon trés civilisé.

La Chine est une puissance qui s’impose par sa diplomatie là où nous nous imposons par la violence.

Et la question de l’inconnu :

"La violence serait elle intraséque à l’occident ?" est une question que nous devrions tous méditer (même si les Africains, les Indiens d’amérique centrale et les Algériens sont bien placés pour répondre à cette question)

X
0 points

A Ibrahim (ou Moshé ?) :

Je sais que le fait que les Palestiniens aient voté Hamas, vous fait mal aux entournures, c’est un fait le HAmas a gagné les éléctions aux détriments du parti à la solde d’israel. Et même si vous estimez que les PAlestiniens ont mal votés comme en Iran ou en Coté d’Ivoire, cela ne vous grandit de contester ce fait.

"Suis-je le seul à avoir constaté que les régimes alignés avec les américains ont connu des reversements réussis alors que ceux hostiles à l’occident répriment le moindre mot de travers dans la violence ? "

Oui vous etes effectivement le seul à faire ce constat.

Pour preuve : Le Barhein et le Yémen sont alignés avec les américains et nous savons combien de morts affichent ces pays depuis le début des manifestations !

Les manifestations au Bahrein (base arrière des américains) se sont tellement bien passées que le gouvernement du Barhein à importé des soldats d’Arabie Saoudite pour réprimer sa population dans le sang.

Vous avez un étrange vision de qu’est une reussite !

"Il sont si gentils les chinois. Enfin, si on oublie, leur mépris complet pour le développement, l’environnement, les droits de l’homme et la santé publique des pays où ils investissent "généreusement".

Oh mais ne serait ce pas l’hopital qui se fout de la charité ?

C’est vrai que les bombes à l’uranium que larguent en ce moment la France et l’angleterre sur la Lybie sert surement d’engrais pour les terres !

Les bombes au phosphore larguées sur les civils Palestiniens en plus de tués des femmes et des enfants, ne polluent en rien les terres !

Et il est vrai que Guantanamo, Abou Graib et toutes les éxécutions sommaires, les bombardements sur les civils menaient par l’occident en Irak, en Afhgnistan, à Gaza et en Lybie se font dans le strict respect de l’homme.

Nous avons des bombes intelligentes qui font le tri entre les traites que nous achetons et ceux qui refusent d’être achetés !

L’occident qui torturent en Irak et en Afghanistan le fait de façon trés civilisé.

La Chine est une puissance qui s’impose par sa diplomatie là où nous nous imposons par la violence.

Et la question de l’inconnu :

"La violence serait elle intraséque à l’occident ?" est une question que nous devrions tous méditer (même si les Africains, les Indiens d’amérique centrale et les Algériens sont bien placés pour répondre à cette question)

X
0 points

L’ennui c’est que la Syrie est un allié du support de l’intégrisme. L’Iran y paient des conversions autour de 5000 dollars.

Si le peuple venait à se révolter, il ne devrait pas compter sur une bonne retransmission des événements de la part des fondamentalistes d’
Oumma.com, incrustés à l’abri dans un pays qu’ils convoitent comme colonie.

Ce qui est passionnant, c’est d’observer ce que pensent les intervenants. On se sent déculpabilisés, puisque normalement nous devons l’être.

On se dit : heureusement qu’ils ne sont pas nombreux.

Dommage qu’il y ait une telle censure qui préfigure l’avenir qui nous est réservé... Mais on adore les fondamentalistes réfugiés chez Nous pour le confort.

X
0 points

Tiens, deux jours après, personne ne répond ? Les néo-colonisateurs auraient-ils honte ?

X
0 points

"Il est dommage constater que là où la Chine s’impose dans le monde arabe, en Afrique et au Moyen Orient gràce à son travail, ses compétences, ses technologies et sa diplomatie"
Allons demander aux tibétains ce qu’ils en pensent...

Donc si je suis l’article, quand on est citoyen d’un pays musulman, plutôt anti occidental, on est forcément heureux et on ne peut pas manifester...douce hypocrisie