La Malaisie prohibe l’usage du mot « Allah » pour les non-musulmans

Désormais taboue dans la bouche des non-musulmans, l’appellation « Allah » est officiellement proscrite

vendredi 29 mai 2009

Désormais taboue dans la bouche des non-musulmans, l’appellation « Allah » est officiellement proscrite à la minorité chrétienne de Malaisie. Se conformant à une décision arbitraire du gouvernement fédéral de Malaisie qui a formellement interdit aux non-musulmans de transcrire Dieu par Allah dans l’ensemble de leurs publications, un tribunal de Malaisie vient, à son tour, de statuer dans le même sens à l’endroit de l’Eglise catholique.

Révélatrice d’un climat ambiant sous extrême tension, la censure « anticonstitutionnelle » contre laquelle s’insurge la communauté catholique, concerne au premier chef les minorités chinoise et indienne qui comptent de nombreux chrétiens.

Récusant le nouveau recours déposé par la principale publication de l’Eglise catholique, The Herald, laquelle, frappée de plein fouet par cette sanction inflexible, demandait la suspension de cette interdiction en attendant que la justice se prononce sur sa légalité, la Haute Cour rendra son verdict le 7 juillet prochain sur le premier appel interjeté par le magazine catholique en 2007. L’ hypothétique trouble à l’ordre public avancé par le pouvoir malaisien pour justifier sa posture radicale, reflète une interprétation obscurantiste du Texte, loin de la quintessence lumineuse de son message qui prône l’universalité de l’Homme.

Publicité

commentaires