La Ligue Arabe désavoue à l’unanimité « l’occupation française » de Mayotte

Le nouveau statut de l’île de Mayotte, appelée à devenir le 101e département français, n’est pas du g

mardi 31 mars 2009

Le nouveau statut de l’île de Mayotte, appelée à devenir le 101e département français, n’est pas du goût des dirigeants de la Ligue arabe, parmi lesquels les 22 pays membres de l’organisation, dont les îles Comores, ont exprimé publiquement leur plus vive réprobation à l’idée de "l’occupation française" de l’île.

Actée dans le texte des résolutions finales adoptées par le 21e sommet arabe qui se tient à Doha, la position des différents Chefs des Etats Arabes exige un maintien de la négociation en ces termes : « la France doit poursuivre le dialogue avec le gouvernement comorien pour parvenir à un règlement qui garantit le retour de l’île Mayotte sous la souveraineté des Comores".

Alors que les Mahorais se sont majoritairement prononcés en faveur d’un rattachement à l’Etat français lors du référendum de dimanche dernier, ce plébiscite populaire avait été dès le lendemain contesté par le Président Comorien en personne au sommet de Doha, qui en appelait à la solidarité du monde arabe pour désavouer ce nouveau statut.

Publicité

commentaires