“ L’islamophobie en Autriche”, un ouvrage majeur couronné par le prix Bruno Kreisky

Par-delà les noirs nuages de l’intolérance qui s’amoncellent sur le Vieux continent, la moindre parcelle

dimanche 28 mars 2010

Par-delà les noirs nuages de l’intolérance qui s’amoncellent sur le Vieux continent, la moindre parcelle de ciel bleu est une éclaircie inestimable, qui mérite d’être citée en exemple.

Première anthologie scientifique traitant de l’islamophobie, l’ouvrage collégial intitulé « L’islamophobie en Autriche », qui a bénéficié de la précieuse contribution de douze éminentes personnalités de la sphère des sciences sociales et des études religieuses, a été récompensée le 4 mars dernier par le prestigieux prix autrichien Bruno Kreisky, prix éponyme en hommage au Chancelier fédéral Bruno Kreisky, créé en 1976.

Heureux lauréats, les éditeurs Farid Hafez and John Bunzl, tous deux chercheurs en sciences politiques, peuvent à juste titre se réjouir de se voir décerner une haute distinction qui couronne des actions remarquables dans le domaine des droits de l’homme, dont la portée est d’autant plus significative que l’Autriche, bien avant la Suisse, a été à l’avant-garde de l’interdiction des mosquées et des minarets sur son sol, en adoptant une loi en vigueur dans deux de ses neuf états.

Une récompense porteuse d’espoir, qui honore un ouvrage d’utilité publique, susceptible de provoquer un éveil des consciences contaminées par une sclérose au cycle perpétuel : la peur de l’altérité.

Publicité

commentaires