L’humour belge de Thierry Ardisson

Sans vouloir (trop) en rajouter, je voudrais vous faire partager la dernière « expérience » médiatique

par

vendredi 24 décembre 2004

Sans vouloir (trop) en rajouter, je voudrais vous faire partager la dernière « expérience » médiatique relative à l’ardue promotion du livre d’entretien réalisé avec Dieudonné (1). Récapitulons. L’action se déroule le samedi 18 décembre 2004, sur France 2, aux alentours de deux heures du matin. En fin de déroulé promotionnel de la 200 ème de Tout le monde en parle, l’animateur Thierry Ardisson revient sur une affirmation erronée qu’il avait diffusé lors de l’émission précédente.

Un bouquin à la main, dont la couverture est difficilement identifiable, « L’homme en noir » reconnaît que mon livre n’est pas « interdit » à la vente en France, rectifiant ainsi ce qu’il avait affirmé lors de son entretien avec Dieudonné (2). Mais Ardisson s’empresse d’ajouter : « C’est pas pour ça qu’il faut le lire » ...

Malgré les efforts déployés, trois jours durant, pour obtenir cet « exploit », je voudrais ici féliciter Thierry Ardisson pour la démonstration d’humour belge dont il a su faire preuve. Félicitations émanant d’un spécialiste qui en a mangé matin, midi et soir depuis l’enfance. En effet : faire la promo d’un livre qu’on avait dit interdit pour conclure qu’il ne faut pas le lire tout en signalant pour la deuxième fois son existence, c’est digne du surréalisme de Magritte.

Au final, c’est plutôt flatteur. Merci donc au « Roi » de m’avoir gratifié des honneurs de la première promo négative depuis l’existence de Tout le monde en parle. Longtemps, Sire, je vous serai gré d’un tel traitement défavorable qui ne pouvait qu’éveiller la curiosité des esprits libres.

(1) Dieudonné -Entretien à cœur ouvert, Olivier Mukuna, Editions EPO, 2004.

(2) Tout le monde en parle, France 2, 11 décembre 2004.

Publicité

Auteur : Olivier Mukuna

Journaliste, a travaillé pour les quotidiens Le Matin, La Dernière Heure, l'hebdo Le Journal du Mardi et a collaboré à la RTBF. Il s'est principalement investi dans les sujets de société à dimension politique et a écrit sur l'impact de l'information médiatique.

commentaires