L’horreur domestique

L’horreur domestique En Italie, 31,7 % des homicides volontaires ont lieu à l’intérieur des murs domes

mercredi 26 novembre 2008

L’horreur domestique

En Italie, 31,7 % des homicides volontaires ont lieu à l’intérieur des murs domestiques. Selon le rapport Eures 2007, présenté en janvier 2008 à Rome et relatif à l’année 2006, les délits accomplis entre les murs domestiques et à l’intérieur du noyau familial sont en fait au premier rang du total national, avec 195 cas enregistrés sur un total de 621 en 2006. Les homicides perpétrés à l’intérieur du foyer familial sont plus nombreux que ceux commis par la mafia. Le phénomène est en nette augmentation (+12,1%, contre « seulement » 174 cas en 2005) et continue à caractériser principalement le Nord (94 victimes, soit 48,2% des cas), suivi par le Sud (62 victimes, 31,8 %) et par le Centre (39 victimes, 20%). Les victimes les plus fréquentes sont les femmes (134 en 2006, +36,7% par rapport aux 98 en 2005), équivalant à 68,7% des victimes des homicides familiaux. Les hommes, avec 61 victimes représentent 31,3% des cas. Le rapport Istat de 2006 sur la violence de genre indique une autre donnée alarmante : 6,7 millions de cas de violences sur les femmes ont été enregistrés, dont 70% dans le cadre du foyer familial, mais 1% seulement des auteurs a été condamné.

Edition de samedi 22 novembre 2008 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/oggi/art19.html

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Publicité

commentaires