L’eurodéputée Corinne Lepage appelle à "un référendum sur l’atome plutôt qu’à un débat sur l’islam"

Il aura suffi que la nature reprenne ses droits de manière cataclysmique au pays du Soleil levant, pour que l

lundi 14 mars 2011

L’eurodéputée Corinne Lepage appelle à "un référendum sur l’atome plutôt qu’à un débat sur l’islam"

Il aura suffi que la nature reprenne ses droits de manière cataclysmique au pays du Soleil levant, pour que la duplicité de tous nos ensorceleurs d’opinion, de tous nos prétentieux du conformisme intellectuel, de tous nos matamores des débats pipés, soit à son tour soulevée, balayée, tournoyant avant de s’écraser sur le devant de la scène publique comme ce qu’elle n’a jamais cessé d’être : une baudruche crevée !

Confondu au grand jour sous la fureur d’une catastrophe naturelle qui a frappé tragiquement le Japon, propulsant au-dessus du panier un vrai sujet crucial de société : le nucléaire, le conciliabule Umpiste sur l’islam non seulement n’abuse plus personne, mais fait la preuve chaque jour davantage de son caractère infiniment dérisoire.

Ex-ministre de l’Environnement, l’eurodéputée Corinne Lepage qui appelle la France à « sortir progressivement » du nucléaire, alertant sur « les risques et le coût de cette industrie », ne l’a pas envoyé dire au gouvernement dans un entretien au Parisien : « Plutôt qu’un débat sur l’islam qui n’a pas lieu d’être, organisons un référendum sur l’atome ! »

Les éminences grise de l’UMP ne se contentent pas de nous réexpliquer le monde, de dicter nos priorités, de hiérarchiser nos préoccupations, elles fabriquent aussi nos peurs. Trop d’omniscience tue le discernement…

Publicité

commentaires