Samedi 26 July 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

« L’avocat des musulmans » surfe sur l’islamophobie électorale

« L’avocat des musulmans » surfe sur l’islamophobie électorale
fr
http://oumma.com/
Nicolas Sarkozy, porte-parole de Brigitte Bardot et chroniqueur à Charlie Hebdo ?

Lundi dernier (5 février 2007), sur le plateau de TF1, dans l’émission « J’ai une question à vous poser », il déclarait sourire aux lèvres : « Personne n’est obligé, je le répète, d’habiter en France. Mais quand on habite en France, on respecte ses règles, c’est-à-dire qu’on n’est pas polygame, on ne pratique pas l’excision sur ses filles et on n’égorge pas le mouton dans son appartement et on respecte les règles républicaines » (applaudissements dans le public).

Partagez :

Rappelons-nous, dans son best-seller, La République,
les religions, l’espérance
, paru en 2004 aux éditions du CERF, le ministre
de l’Intérieur, patron de l’UMP, candidat permanent à la présidence de la
République, s’autoproclamait « l’avocat des musulmans ». Il écrivait
ainsi : « C’est un paradoxe que je suis devenu ‘l’avocat des
musulmans’ dans la République. La France est capable d’inventer, de faire
naître des communions étonnantes. C’est parce que je ne suis pas musulman et
que mon combat en faveur du rétablissement de l’autorité républicaine était
sans ambiguïté que mon devoir était justement d’être aux côtés de ceux qui
souffrent au quotidien de l’amalgame et d’une certaine forme de racisme 
 » href="#_ftn1" name="_ftnref1" title="">[1].

Trois ans plus tard, « l’avocat des musulmans »
semble avoir décidé de changer de clientèle (le sort des moutons paraît
désormais davantage l’interpeller que celui de ses concitoyens), versant dans
l’islamophobie la plus débridée et reprenant à son compte tous les préjugés
anti-musulmans actuellement en vogue chez les élites intellectuelles,
politiques et médiatiques, qu’il serait inopportun de considérer comme les
porte-parole de la société française, qu’elles ne connaissent généralement pas
 : polygamie des hommes, excision des fillettes (qui n’est en rien une
pratique musulmane) et bien sûr égorgement des moutons dans les appartements
privés.

Lundi dernier (5 février 2007), sur le plateau de TF1,
dans l’émission « J’ai une question à vous
poser », il déclarait sourire aux lèvres  : « Personne n’est
obligé, je le répète, d’habiter en France. Mais quand on habite en France, on
respecte ses règles, c’est-à-dire qu’on n’est pas polygame, on ne pratique pas
l’excision sur ses filles et on n’égorge pas le mouton dans son appartement et
on respecte les règles républicaines »
(applaudissements dans le
public).

Habiter en France ? Vivre et travailler
au pays, c’est aussi l’ambition des Français de confession musulmane. N’en
déplaise à Nicolas Sarkozy ! C’est souvent comme ça avec les anciens
immigrés, dès qu’ils sont arrivés, ils veulent refermer la porte derrière
eux !

Avertissement aux musulmans de France qui
n’auraient pas bien compris le message civilisateur de leur ministre de
l’Intérieur : respectez la ou quittez la ! Une maxime qui évoque
étrangement celle du professeur Georges Frêche qui, en 2002, écrivait aux
étudiants musulmans de France (EMF) qui se plaignaient déjà de son
racisme : « Vous connaissez le vieux proverbe paysan qui résume la
sagesse universelle : ‘dans un pays il faut suivre la mode ou quitter le
pays’
 » style=';;'>[2]
.

Sarkozy, avocat des musulmans en 2004 est bel et bien
devenu inquisiteur en 2007. Quelques jours plus tard, il a d’ailleurs rajouté
une « couche civilisatrice » à l’intention des « indigènes
musulmans », en apportant son soutien l’hebdomadaire Charlie Hebdo,
symbole de la « résistance laïque » face à l’obscurantisme
islamique : « Je tiens à apporter mon
soutien à votre journal qui s’inscrit dans une vieille tradition française,
celle de la satire
 » style=';;'>[3]
.

A part que les dites
« caricatures » n’étaient pas vraiment françaises mais danoises, une
sorte de recyclage local de thèmes xénophobes véhiculés par l’extrême droite
danoise au nom de la protection de la danicité menacée par les
Mahométans[4]. Même si ce procès à
l’égard de cette feuille haineuse apparaît pour le moins stupide.
style=';'>Tout le monde le sait, Nicolas
Sarkozy est un grand défenseur de la liberté de la presse et des libertés
publiques en France.

Il n’intervient que pour les protéger. Valérie Domain et
les éditions First s’en souviennent. La biographie sur Cécilia S… est restée
dans les cartons de l’éditeur ! Charlie Hebdo, journal de
« gauche libertaire » soutenu par un ministre de
l’Intérieur sécuritaire, c’est le monde à l’envers ! Non, c’est la
France du XXIe siècle ! Tous les moyens sont bons pour
conquérir l’Élysée, dont on ne sait plus vraiment, s’il faut le considérer
comme un « palais de la République » ou la maison hantée focalisant
tous les préjugés racistes et xénophobes.

En tout cas, une chose est sûre : si par
« bonheur républicain », le président de l’UMP venait à échouer dans
sa course effrénée à la magistrature suprême, il pourrait envisager de faire
profiter de sa compassion « moutonophile » à la Fondation Brigitte Bardot qui, comme on le sait, dénonce rituellement, au moment de l’Aïd
Al Kébir
, le traitement inhumain que font subir les « barbares
musulmans » aux pauvres ovins français. En somme, une belle reconversion
professionnelle en perspective pour le ministre de l’Intérieur.

Occasionnellement, entre deux plaidoiries en faveur des
moutons, victimes de la barbarie islamique, il pourrait également rédiger des
belles chroniques de « tradition française » dans les colonnes de Charlie
Hebdo
. Nicolas Sarkozy, avocat des moutons français, après avoir été
pendant quatre ans celui des musulmans de France ! Une progression somme
toute logique dans sa brillante carrière politique. Les moutons au moins, ils
vous restent fidèles, jusqu’à l’abattoir !


Vincent Geisser & Aziz Zemouri
sont auteurs de Marianne et d’Allah. Les politiques français face à la
« question musulmane »
, Paris, La Découverte, sortie officielle
15 mars 2007.



name="_ftn1" title="">[1] style=';'> Nicolas SARKOZY, La République, les
religions, l’espérance
, Paris, CERF, coll. « Pocket », 2004, p.
92.

name="_ftn2" title="">[2] style=';'> Georges FRECHE, Lettre adressée à
l’association Etudiants musulmans de France (EMF), section de Montpellier,
datée du 25 avril 2002.

name="_ftn3" title="">[3] style=';'> Extrait de la dépêche AFP, 7 avril 2007.

name="_ftn4" title="">[4] style=';'> style=';'>Katrine Rømhild Benkaaba,
« Le Danemark, un pays modèle ? », Migrations Société,
n° 104, mars 2006.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

Sarkozy avait dejà une côte très à la baisse auprès des musulmans, mais avec cette affaire de moutons, il s’est totalement discrédité. Ce politicard est pêt à tout pour se faire élire prsident

X
0 points

Hilarant ce texte, mais surtout pertinent qui dénonce l’hypocrisie dans laquelle nous sommes

X
0 points

Un grand merci à Vincent Geisser et Aziz Zemouri. Les propos de Sarko sont une véritable honte qui n’ ont provoqué aucune réaction, car on peut tout se permettre avec les musulmans, écoeurant !

X
0 points

Nicolas Sarkozy qui évoque la liberté d’expression, c’est une blague ! Sarko contrôle une grande partie des médias, il a en effet fait interdire une bio sur sa femme o, sans compter l’affaire de Paris Match où un journaliste a été écarté pour un reportage qui a déplu à Sarko, ajouter à cela qu’il recrute lui -même des journaliste avec Elkabach, ça fait rire toute le monde cette histoire de liberté d’expression

X
0 points

l’ UOIF et la Mosquée de Paris ont été une nouvelle fois à côté de la plaque en portant plainte contre Philippe VAL et Charlie Hebdo. Val a pu une nouvelle fois jouer les "martyrs de l’islamisme", et de nouveau être médiatisé. Tout bénéf pour lui et son journal. En plus, il risque de gagner ce proccès. l’ UOIF et la Mosquée de Paris se sont une nouvelle fois discréditées. Le drame pour les musulmans, c’est d’avoir des représentants qui n’ont jamais été à la hauteur.

X
0 points

Super classe ce texte Vincent Geisser et Aziz Zémouri. Je n’avais pas apprécie que Tariq Ramdan puissent te mettre en caus Vincent dans un de ces textes.

Ton ami de Lille

X
0 points

Le slogan de SARKOZY EST : Ensemble tout devient possible.

Slogan véridique, Sarkozy le premier flic de France a volé au secours du gauchiste caviard Charlie Hebdo, reconverti recemment dans la défense de la politique criminelle de Bush
Patientons un peu, et vous verrez que Philippe Val rejoindra ses amis Frinkilekraut, Bruckner, Glucksman dans leur soutien à Sarkozy

Ensemble tout devient possible, surtout quand le projet est relatif aux musulmans.

X
0 points

Le mouton égorgé est un préjugé raciste indiscutable. Entendre ce préjugé dans la bouche de Nicolas Sarkozy est indigne d’un candidat qui postule à la présidence de la République. Après racaille, karcher, le mouton égorgé, cela fait beaucoup pour un homme qui prétend rassembler.

X
0 points

Suite aux propos scandaleux de Nicolas Sarkozy le bureau du CFCM aurait dû démissionner en bloc. Au lieu de cela, ils ont tous préféré s’accrocher à leur poste.

Le CFCM ne représente pas les musulmans, cet organisme a failli à ses responsabilités.

X
0 points

Nicolas Sarkozy n’ a jamais été l’avocat des musulmans, c’est une imposture. Il a cru en montant le CFCM qu’il pourrait en tirer des dividendes électorales. Quand il s’est aperçu que le CFCM ne pesait rien du tout, il les a laissés tombés sans aucun ménagement.

X
0 points

Félicitations Messieurs, vous avez réagi avec humour, à l’appui d’une argumentation ausssi tranchante qu’ un couteau qui égorge ces moutons

X
0 points

Les musulmans de France doivent définitivement prendre conscience qu’ils n’ont rien à attendre de la classe politique et des associations musulmanes qui siègent au CFCM. Les musulmans de France doivent être maîtres de leur destin par une action citoyenne sereine de tous les jours en dehors des cercles de pouvoir et de celui de l’islam officiel qui n’est qu’un instrument au service des politiques. L’épisode Sarkozy Charlie- Hebdo en est la meilleure des preuves. Les faits sont désormais établis, ni le CFCM, ni l’UOIF, ni les CRCM n’ ont été capables de parer au discours islamophobe.

Il est plus que temps de nous montrer encore une fois citoyens.

X
0 points

Il n’y a pas de "clergé" dans l’islam. Nous n’avons pas besoin de ça. L’islam tient par lui mm.
En islam, on ne se confesse pas chez un imam quand on a commis un peché : on s’adresse directement à Dieu.
le CFCM represente le CFCM.

C’est à la mode de taper sur les musulmans car on ne risque rien quand on le fait. La relaxe de Charlie Hebdo sera totale.

Je m’imagine mal une caricature sur Moise qui dit "C’est dur d’etre aimé par des cons" et qui reste impunie.
Il y’a deux poids, deux mesures.

Je précise d’ailleurs, que nous musulmans, nous seront aussi choqué dans ce cas car nous respectons tous les prophetes (Moise etant le prophete le plus cité dans le coran).

"Liberté d’expression" ! pfffff (je prefère en rire).
j’y croirai quand je verrai un journaliste de TF1 taper sur Bouygues.

X
0 points

La France a une tradition de liberté d’expression certes, mais elle a également une tradition de censure. Les exemples historiques abondent dans ce sens. Mais force est de constater, qu’une belle unanimité est de mise, chacun en effet retrouve des accents "libertaires", des politiques en passant par les journalistes, aux intellectuels du système pour défendre cette liberté d’expression qui se trouve soudainement menacée par des musulmans dont le tort est d’avoir voulu exprimer leur indignation face à des caricatures made in Danemark qui portait atteinte à juste titre au prophète Mohammed qui demeure un modèle d’islamité pour des milliards de musulmans.

Au fond, ce mélodrame franco-français illustre on ne peut mieux, la dérive qui affecte notre société qui devient de plus en plus oppressante pour une partie de nos concitoyens musulmans.

X
0 points

La plainte contre Charlie-Hebdo s’est avérée desastreuse. Une nouvelle humiliation pour les musulmans de France. L’UOIF et la mosquée de Paris en sont responsables. Il y a de quoi en pleurer

X
0 points

Hier sur France 2, le candidat Le Pen déclarait qu’il récolterait les fruits d’un champ labourait par d’autres mais semé par ses soins...

X
0 points

Alors amour deçu ?

Les musulmans ont été trahi disent-ils par celui qu’ils croyaientt être des leurs ?

Il y a longtemps en France que nous savons que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et de ce point de vue, les musulmans de France ont encore du chemin à faire.

Comment selon le dogme musulman, un musulman peut croire en la parole d’un non-musulman ?.

Les musulmans disent suivre l’exemple du prophète de l’islam, je rappelle :
lorsque ce dernier a été persécuté dans sa ville de la Mecque, il a émigré avec ses compagnons à Médine où il a pu poursuivre son oeuvre.

Les musulmans en France devraient suivre cet illustre exemple, le maghreb proche ou même l’Arabie saoudite leur ouvrent leurs portes, pourquoi n’émigrent pas t-ils en terre d’islam en montrant ainsi leur "soumission" en suivant ainsi cet illustre exemple.

X
0 points

J’ose espérer que les Français, dans leur majorité, ne seront pas dupes et qu’ils ne se laisseront pas abusés par ce petit « avocat ». Ils ne peuvent accorder leur confiance à Nicolas Sarkozy, un homme qui n’a développé qu’une particularité dans sa carrière politique : sa capacité à trahir la confiance qui lui est accordée.
Imaginons un instant ce qu’il est capable de faire de la France sur le plan international... C’est inquiétant.

Il a cette curieuse capacité de susciter l’adhésion communautaire avant de la décevoir. Le communautarisme, c’est son projet de politique intérieure : quelle projet pour la république !
Après F i n k i e l k r a u t, G l u k s m a n n ou encore B e r n a r d-H e n r y L e v y, c’est au tour d’E n r i c o M a c i a s, sur Europe 1 hier soir, de lui apporter son soutien. Il faut croire qu’il a acquis le soutien de la communauté juive de France.

Pour rebondir sur les propos de Khaled, c’est triste à dire, mais il s’agit d’en arriver à un vote communautaire.

J’ai la triste impression qu’aux prochaines élections, ce seront les partis politiques traditionnellement qualifiés d’extrême qui se démarqueront.

X
0 points

Il est inquiétant de voir ce déchainement raciste et islamophobe. Cette vague touche l’ensemble des pays occidentaux. Cela s’est même intensifié dans certains pays, comme la Grande Bretagne, où je réside une partie de l’année : campagnes récurrentes sur l’inadaptation des musulmans aux "valeurs" de la société britannique et à la modernité, sort "dramatique" des femmes musulmanes entravées dans leur volonté de s’intégrer par les maris ou les frères, etc. Bref, on retrouve tous les clichés islamophobes. J’ai même regardé une émission TV britannique sur ce thème où ont été appelés en tant que "témoins" des racistes danois, hollandais.

Il est d’ailleurs intéressant de noter la simultanéité de ces campagnes, sur des thèmes similaires, dans tous les pays européens. Sur le même modèle que les campagnes ou plans média des lancements des produits Microsoft ou autres... Visiblement, il y a coordination.

Au-delà du simple constat, l’attitude à avoir est celle de la contre-attaque. Dire que la société occidentale est malade et ses politiques démagogues, n’est pas suffisant. Car on sait que cela va s’intensifier :

i) Il faut gouverner par la peur, quand il y a crise économique, en particulier. Telle est l’approche de la classe politique : susciter la "peur de l’autre" pour détourner l’attention sur les problèmes de fond. Cela est toujours payant dans l’esprit des démagogues.

ii) Il faut diaboliser le monde musulman, pour justifier les politiques de destruction, spoliation et prédation au Moyen Orient.

iii) Il faut conditionner, dans l’immédiat, l’opinion occidentale pour la préparer au bombardement de l’Iran sur le modèle du bombardement du Liban, en juillet dernier, mais à plus grande échelle.

Comment contre-attaquer ? Plusieurs pistes sont à explorer :

1) Faire respecter la loi : il existe des lois qui interdisent et condamnent l’incitation à la haine religieuse et raciale. En France et en Europe. Elles ne sont pas faites à l’usage exclusif d’une religion ou d’une communauté. La communauté musulmane doit les utiliser à fond. Sur ce point, je ne partage pas votre attitude disant que le procès Charlie Hebdo est stupide. Non. Au contraire, il ne faut pas courber la tête sous les intimidations des médias et de la propagande raciste, en général. Il faut mettre en lumière l’incapacité de l’Etat à assumer ses responsabilités face à l’incitation à la haine religieuse. Je crois, absolument, aux effets positifs de la guérilla juridique... Les lois sont avec la communauté musulmane et non pas contre.

2) Mettre en place une coordination européenne pour faire face à ces campagnes islamophobes qui sont lancées à l’échelon européen, parfaitement planifiées et coordonnées. L’union faisant la force ! Or, à ce jour, il n’y a aucune coordination entre les communautés musulmanes anglophones et francophones, par exemple.

3) Faire des campagnes de sensibilisation, dans les pays musulmans, sur le racisme subi par les communautés musulmanes en Europe : du Maroc jusqu’en Indonésie. Il n’y a pas de raison que ceux qui tiennent des discours islamophobes en Europe soient reçus dans les pays musulmans avec les plus grands égards, et, en plus, avec des contrats d’achat de matériels ou de biens en poche. Un exemple : personne ne sait au Qatar que Dassault ou Lagardère sont des groupes qui financent des médias islamophobes parmi les plus virulents en France. Ils ramassent là-bas des contrats mirobolants. Plus grave, quand je vois les honneurs reçus par un DSK ou un Hollande au Maroc. Ces hypocrites doivent un jour voir des portes fermées devant leur nez, par solidarité. Et, les mêmes contrats, les pays musulmans peuvent en signer, à qualité équivalente (et moins cher), en Chine, en Inde ou au Brésil... C’est aussi au portefeuille qu’il faut toucher les islamophobes…

4) Manifester, se montrer, ne pas avoir peur, au contraire. A quand une immense manifestation qui réunirait les musulmans et ceux qui en ont assez de la manipulation des pulsions racistes, à Paris, avec des délégations venant de la France entière par autocars ? Certains juifs en ont fait à répétition, pourquoi pas les musulmans ? Dans le silence et la dignité : non, à la haine religieuse, oui, au respect de la dignité humaine...

D’autres voies, sont à explorer. Mais, l’essentiel est de réagir vite, de manière organisée, méthodique et implacable. La dignité humaine et les droits de l’homme ne sont pas à géométrie variable et ne doivent pas être un instrument de manipulation au seul bénéfice des racistes.

X
0 points

LE CFCM est une véritable catastrophe, avec ce procès, les musulmans ont de nouveau fait la une, alors que nous n’avons rien demandé, pire, la victime c’est Charlie-Hebdo. Les musulmans n’iront pas très loin, avec le CFCM.

X
0 points

Sarkozy a bien réussi son coup. Il a monté de toute pièce le CFCM, composé d’incompétents. On voit le résultat maintenant....

X
0 points

Un merci chaleureux aux auteurs de ce papier qui nous met un peu de baume au coeur après ce triste épisode du procès dont j’étais pour ma part contre.

X
0 points

Je serai moins strict que vous ne l’êtes, non parce que je défends M. Sarkozy qui recycle avec opportunisme les clichés et amalgames les plus désastreux, mais parce que nous sommes en plein jeu politique.

Effectivement, comme vous le dites, tout est bon pour arriver au sommet et les musulmans ne sont plus un électorat intéressant pour le candidat Sarkozy, l’électorat anti-musulman étant plus alléchant, manifestement, car plus nombreux et en illusion beaucoup plus réparti.

Deux informations cruciales : — le sondage du Pélerin fait état du fait que 79% des français trouvent inacceptables les insultes aux religions ; — le rapport de l’EUMC sur l’islamophobie montre que les français sont beaucoup moins intolérants à l’islam que les médias, les intellectuels ou les politiques.

Il faut donc raison garder. Le problème de l’islam de France est sa capacité à communiquer, à se faire connaître, à faire parler de lui en des termes simples (car l’islam est complexe) pour supprimer ces peurs et enrayer un racisme latent basé sur les contre-vérités.

Donc, si les musulmans de France tentent de voir plus loin, il faut envisager quel sont les véritables objectifs : — des lieux de culte décents, — une image médiatique améliorée, — une communication accrue de la compatibilité entre tradition islamique (et non pas forcément des traditions de tous les les pays où l’on trouve des musulmans) et démocratie occidentale (pas de surenchère sur les "Lumières" qui ont aujourd’hui goût de "ténèbres" dans l’intelligentsia française), — des moyens de communication qui évitent certaines polémiques un peu stériles et tentent de prendre du recul systématiquement.

Pour que l’islam de France sorte de l’ornière, il faut qu’il prenne du recul sur ses intentions.

Bien sûr, il est totalement saugrenu qu’un ministre de l’Intérieur soutienne un journal d’extrême gauche islamophobe . mais il était d’autant plus saugrenu que les musulmans désunis acceptent le CFCM et s’adoubent en quelque sorte à cette cérémonie (que je trouve un peu colonialiste dans l’esprit, mais c’est de l’ironie).

M. Sarkozy nous invite à un bilan des lobbies islamiques : quels sont-ils, quels sont leurs moyens, leur audience, leur représentativité, leur tendance, leurs soutiens ? Dans quelle mesure envisagent-ils qu’ils agissent souvent dans un sens qui nuit à l’image de l’islam ? Comprennent-ils que le problème est la communication et non la vérité ? Comprennent-ils que passer en mode justification joue le jeu des agresseurs comme Charlie, au final un groupe de post-soixante huitards sur le retour persuadés de défendre la veuve et l’orphelin et bloqués dans des images racistes ?

Effectivement, M. Sarkozy vient de se venger de l’échec de son CFCM et de la complexité d’avoir des instances vraiment représentatives de l’islam de France. Il aurait voulu faire le coup à la mode Sarkozy : il donne l’impulsion et les sbires se rangent au garde à vous derrière lui (c’est sa méthode de prédilection). Seulement, pour l’islam comme d’autres dossiers, il ne suffit pas d’un coup médiatique, même de quelques mois, pour parvenir à une situation stable. Donc, il se sent en échec, il se sent « trahi » (mais c’est un grand affectif), il en veut au CFCM de ne pas être les bons soldats reconnaissants et de ne pas tenir leurs troupes.

Le bilan de cette affaire est que le monde musulman français doit se structurer derrière deux ou trois mouvements ayant accès à des médias et faisant preuve (comme Oumma le fait) d’intelligence, d’analyse, de finesse et de recul sur l’actualité française. Le CFCM ne semble pas adapté. Les plaintes contre Charlie étaient aussi probablement une mauvaise idée car elles donnent de l’importance à un journal islamophobe sans intérêt (du même genre que ceux qui vomissaient jadis "avec humour" ou "pour dire la vérité" sur Dreyfus parce qu’il était juif). Il faudrait qu’un ou plusieurs leaders musulmans se donne à la communauté, non pour servir de vagues intérêts personnels, ou confessionnels, mais pour prendre les choses avec un peu de recul et avec l’esprit tactique et stratégique de ceux qui ont un objectif clair : faire sortir l’islam de France de l’ornière, supprimer les assimilations honteuses avec l’islamisme, revendiquer des plages télévisées avant ou après le "jour du Seigneur", revendiquer des lieux de culte potables, poser le problème de la formation des immams, pourquoi pas en bâtissant un projet avec le Quai d’Orsay, etc.

Je vois Oumma comme une première brique dans la structuration de la pensée musulmane française. Il y a d’autres tentatives éparses de ci, de là, des individus qui commencent à sortir du lot. Il faudrait que les musulmans de France commencent à comprendre que la France ressemble beaucoup aux Etats-Unis : sans lobbying et sans média, on ne fait rien : on subit.

L’islam est à un moment critique de son existence en France. Les chrétiens de France ont, d’une certaine manière, baissé les bras. Ils supportent en silence ce fond d’anticléricalisme primaire qui n’a aujourd’hui plus rien de justifié. Ils vivent leur foi en catimini, tâchant de ne pas faire trop de bruit. L’affaire des caricatures n’aurait pas été possible avec le judaïsme à la place de l’islam.

Il faut que les musulmans se décident : suivre la voie chrétienne (c’est vers cela qu’ils sont poussés), suivre la voie du judaïsme (plus difficile probablement mais faisable, mais est-ce souhaitable ? probablement pas car on voit bien que le tabou génère des discours faussés), ou inventer une nouvelle voie dans le sens de la tolérance mais dans le sens de la science, dans l’esprit des siècles de "lumières islamiques".

Je suis pour la troisième des solutions. Mais cette dernière veut dire beaucoup de choses à commencer par éduquer certains musulmans de tradition à leur religion et à leur apprendre à dissocier religion et traditions. Ceci sera difficile et c’est probablement un des points bloquants. Si les musulmans de France veulent une reconnaissance, il faudrait peut-être qu’ils fassent le point avec leur religion et qu’ils la décantent des influences culturelles. Cela ne veut pas dire nier sa culture : cela signifie ne pas faire l’amalgame en France entre islam et tradition (c’est un problème qui se pose quand les immas sont formés à l’étranger et c’est un des problèmes de l’islam au Royaume-Uni). Il faudrait aussi que cette nouvelle voie religieuse soit claire quant à ses intentions politiques, car si en terre d’islam, il est naturel de mêler politique et religion, c’est moins naturel en Occident.

Si l’islam resté divisé en France, il restera bafoué et caricaturé et sera encore et toujours un argument électoral. Le problème du CFCM est que les musulmans ont cru au leurre construit par M. Sarkozy. On voit bien après que cela n’a rien changé à la situation précaire de l’islam de France. Là encore, c’était de la politique et juste de la politique.

L’Eglise de Rome aurait-elle laissé un chef politique "structurer" son mouvement ? Y a-t-il un Conseil Français du Culte Chrétien rassemblant les Catholiques, les Protestants de diverses tendances, les Evangélistes, etc. ? Non bien sûr, ça n’a pas de sens. Est-ce différent avec l’islam ?

Peut-être faudrait-il cesser un peu de se plaindre et construire l’image de l’islam de France ? C’est très musulman, ça comme approche, très bâtisseur, et la vie du Prophète Muhammad (PSL) est un exemple pour nous tous. Souvenons-nous qu’il a oeuvré dans des conditions bien pires. Mais si nous voulons une reconnaissance, nous sommes tous sur ses traces.

GNU

X
0 points

Juste une petite remarque à destination de Georges Stanechy.

Le CFCM existe par la volonté de N.Sarkozy qui a joué le forcing tellement les musulmans de France sont en désaccord profond.

Les autres cultes en France n’ont pas attendu l’ordre d’un ministre de l’interieur pour se constituer en association représentative et surtout aucun représentant de l’état français n’est intervenu dans leurs affaires internes mais là je parle de choses qui se sont passées il y a 150 ans.

Les musulmans de France ont besoin d’une tutelle pour qu ’ils s’organisent pourquoi ? contrairement à ce que disent certains, ce n’est pas la mentalité post-coloniale mais plutot les vieilles habitudes du "pays" où l’islam est religion d’état et où les associations religieuses sont le relais du pouvoir.

En France les associations sont libres, dans ce qui parait être un vide les musulmans de France se trouvent en quelque sorte orphelins tellement certains responsables ont l’habitude d’être pris en charge.

Alors une coordination des musulmans au niveau européen, on peut toujours rêvé quand on sait qu’ils ne sont d’accord que sur un seul point : leur desaccord.

X
0 points

Le Sarkozysme n’est que la filiale française du bushisme. Il suffit pour s’en convaincre de noter les ralliements récents d’intellectuels pro-américain, à l’instar d’un Gluksman pour ne citer que celui-ci. Autre conseiller proche de Sarkozy, l’ ulra-amaricain, Pierre Lelouch, inconditionnel défenseur des states. Les propos de Sarkozy sont une théorie déguisée et aseptisée du « choc des civilisations » qui ont cours à la maison blanche.

X
0 points

On aimerait entendre Rachida Dati, la beurette de Sarkozy. Elle ne dira rien, car elle est là pour exécuter sans mot dire, les décisions de son patron qu’elle vénère plus que tout.

Pathétique !

X
0 points

Je pense que les problèmes de cohabitation avec les musulmans et le reste des français proviennent non pas de la religion. Après tout chrétiens et musulmans professent à peu près la même foi, adore le même Dieu, pour les catholiques la place de Marie et de Jésus dans l’Islam ne peut que leur plaire.
Bien sûr il y a des différences, mais ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.
Je crois que les difficultés sont d’ordre culturel et historiques. Cela devrait pouvoir se régler en deux ou trois générations. En attendant il faut gérer la situation

X
0 points

Le coup de la liberté d’expression est une arme émoussée, mais qui fonctionne à plein régime contre les musulmans de France dont l’influence en France est minuscule. C’est pourquoi, il est facile de les stigmatiser et de les diaboliser. Attitude lâche et minable tout à la fois.

X
0 points

Chers amis-es musulmans,

Je voudrais vous apporter tout mon soutien et mon entière solidarité. En tant que croyant , je comprends votre réaction. Il est fait malheureusement peu de cas de la croyance des autres. La liberté d’’expression sans l’expression n’est rien.

Mes amitiés fraternelles.

X
0 points

Bravo Vincent Heisser et Aziz Zémouri pour votre courage et votre intégrité, et votre humour...