L’aumônerie militaire musulmane planifie son premier pèlerinage de La Mecque

Si la participation de militaires français à des pèlerinage s’inscrit dans une longue tradition séculai

lundi 21 septembre 2009

Si la participation de militaires français à des pèlerinage s’inscrit dans une longue tradition séculaire, à l’instar du Diocèse catholique aux armées françaises qui organise chaque année le pèlerinage de Lourdes, que des militaires français de confession musulmane se rendent en uniforme à la Mecque est en revanche tout à fait inédit au sein de l’institution militaire.

Le grand ordonnateur de cette première du genre n’est autre que l’aumônier militaire en chef pour le culte musulman, Abdelkader Arbi, qui négocierait actuellement avec les autorités saoudiennes l’ensemble des modalités d’un futur Hadj, à la mi-novembre.

Veillant au bon déroulement d’une procession d’une intense spiritualité, que la malveillance humaine a trop souvent souillée et entravée, Abdelkader Arbi souhaite créer les conditions d’un pèlerinage « pérenne, transparent et digne » pour les militaires musulmans dont il a la charge.

En 2008, une vingtaine de militaires français musulmans avaient répondu, en civil dans le cadre de leurs permissions, à l’invitation du ministère saoudien de la Défense.

A l’heure où la logistique de l’opération fait l’objet de tractations, cette initiative, à mettre à l’honneur de la jeune aumônerie militaire musulmane qui n’a rejoint les rangs de l’armée française que depuis 2005, lui ferait gagner ses lettres de noblesse parmi les autres religions, piliers de la République : le catholicisme, le judaïsme et le protestantisme.

Publicité

commentaires