L’assassinat d’Abdel Aziz Al Rantissi : Après le feu vert de Bush, Sharon veut entraîner le monde dans sa folie meurtrière

Qui mettra un terme à la folie meurtrière d’Ariel Sharon ? A sa volonté d’empêcher toute idée de pai

par

dimanche 18 avril 2004

18 avril - Qui mettra un terme à la folie meurtrière d’Ariel Sharon ? A sa volonté d’empêcher toute idée de paix entre Israéliens et Palestiniens ? Moins d’un mois après l’assassinat de Cheikh Yassine, le meurtre d’Abdel Aziz Al Rantissi, prouve à tous ceux qui avaient encore des doutes que le gouvernement israélien cherche à créer un climat de haine et de vengeance irréversible et à entraîner le monde entier dans une guerre sans fin. Ci-joint le témoignage du Pr. Christophe Oberlin sur place à Gaza, dans un entretien accordé à CAPJPO.

Le Professeur Christophe Oberlin (Hopital Bichat, spécialiste de la microchirugie), actuellement à Gaza où il opère les blessés souffrant de lésions balistiques, en compagnie de Mohamed Al Rantissi, également chirurgien et frère du leader assassiné, s’interroge : "Dans la Bande de Gaza, sur 1,2 million de Palestiniens, 40 % sont au Hamas, et un très grand nombre sont des gens intelligents, diplômés, sensibles et d’une vitalité extraordinaire. Je suis dans un hôpital en pleine reconstruction et les gens qui m’entourent sont très doués. Notre équipe installe un laboratoire de microchirurgie et une heure plus tard, les Palestiniens savent le faire fonctionner. De nouveaux médecins se forment tous les jours. Abdel Aziz Al Rantissi, qui vient d’être assassiné, était lui-même pédiatre. La Bande de Gaza, ce n’est pas "la zone" que l’on essaie de nous faire imaginer. Ce ne sont pas des foules arriérées, manipulables et excitées qui vivent ici. Je suis même étonné du grand calme que parvient à garder la population malgré l’horreur absolue. Ces jours-ci nous avons opéré des dizaines de blessés, victimes de bombes, de missiles ou de balles perdues alors qu’ils se trouvaient chez eux : un bébé de deux ans et demi, un jeune de 17 ans qui a perdu 2 mains, 2 pieds et un oeil, et je ne peux pas tout vous décrire. Une jeune femme de 21 ans, atteinte par une balle dans le genou, à son domicile, a été transportée dans un hôpital israélien ; j’apprends qu’on lui a enlevé le seul nerf qui lui restait. Incompétence ou désinvolture ? Je suis révolté.

Les Israéliens ne comprennent-ils pas qu’ils ne peuvent venir à bout de 1,2 million de Palestiniens solidaires et déterminés ? "

En fait, Sharon vient de recevoir de nouveaux encouragements de la part de Bush pour tuer, voler des terres et bafouer le droit international en toute impunité. Les colonies juives peuvent être intégrées à Israël, la résolution 242 du Conseil de sécurité de L’ONU qui proclame que l’on ne peut acquérir des terres par la force militaire vient d’être classée nulle et non avenue, le principe du droit au retour n’est plus à l’ordre du jour. Quant au soi-disant "retrait de la Bande de Gaza", il est de plus en plus évident qu’il s’agit d’une manoeuvre destinée à détourner l’attention de l’annexion constante des terres palestiniennes les plus fertiles, de la construction d’un Mur qui ne laissera au Palestiniens que 10 % de leur terre initiale, sous forme de bantoustans, et des assassinats quotidiens perpétrés par l’armée israélienne.

La Bande de Gaza est en fait destinée à devenir une prison géante, sans port ni aéroport, sans possibilité de passage vers un autre pays qu’Israël, où le gouvernement israélien a déjà annoncé qu’il se permettrait d’intervenir quand bon lui semble. Bref un système d’"occupation indirecte moins coûteuse et plus efficace", comme le résume le journaliste Robert Fisk.

De Bush et de Sharon, on ne sait même plus lequel est le maître à penser de l’autre tant l’occupation de l’Irak manifeste le même mépris pour la terre entière que celle de la Palestine.

Combien de temps allons nous laisser deux terroristes gouverner le monde et entraîner tous les autres dans leur folie meurtrière ?

Publicité

Auteur : CAPJPO

http://www.PaixJusteAuProche-Orient.com

commentaires