L’assassin de Marwa El Sherbini a pris perpétuité

Tenant toutes ses promesses d’exemplarité, le verdict de la cour d’assises de Dresde a envoyé Alex Wiens

lundi 16 novembre 2009

Tenant toutes ses promesses d’exemplarité, le verdict de la cour d’assises de Dresde a envoyé Alex Wiens, le meurtrier de l’innocence sauvagement terrassée, Marwa El Sherbini, derrière les barreaux à perpétuité.

Sous la clameur de 200 manifestants, exhortant à l’extérieur du palais de justice le gouvernement allemand à s’engager résolument dans la lutte contre le racisme, justice a été rendue dans l’enceinte d’un tribunal à jamais hanté par le destin tragique d’une jeune femme érigée en martyr emblématique de l’ islamophobie mortifère.

L’ambassadeur d’Egypte en Allemagne, Ramzy Ezzeldine Ramzy, qui assistait au procès, s’est félicité de cet arbitrage tant attendu, qui n’efface pas pour autant l’inertie du gouvernement allemand au moment des faits et une absence de compassion en haut lieu pour le moins choquante : « Le fait qu’il ait reçu la condamnation maximum parle de lui même. Je pense que cela devrait satisfaire la famille et toute la population", a déclaré le diplomate.

Impavide à l’énoncé du verdict, Alex Wiens passera au moins les quinze prochaines années en prison, alors qu’Eloui Okaz, l’époux de 32 ans de Marwa El Sherbini qui s’est présenté au procès appuyé sur des béquilles après avoir été doublement meurtri dans cette folie meurtrière, et son jeune enfant de 3 ans, malheureux témoin du drame, vont entamer leur long processus de deuil et tenter de surmonter un profond traumatisme psychologique.

Publicité

commentaires