L’UOIF ne participera pas à la réunion du Conseil d’Administration du CFCM

La réunion du Conseil d’Administration du CFCM est prévue pour le dimanche 23 janvier. Deux points sont à

samedi 22 janvier 2011

La réunion du Conseil d’Administration du CFCM est prévue pour le dimanche 23 janvier. Deux points sont à son ordre du jour : l’approbation du projet de la charte « halal » et la validation du calendrier électoral 2011 pour le renouvellement des instances dirigeantes du CFCM et des CRCM.  L’UOIF tient à rappeler sa position exprimée dans ses deux dernières déclarations concernant le projet de la charte « halal » du CFCM :

  •  Le projet actuel de la charte « halal » doit être approfondi dans ses axes majeurs, et les points problématiques restants en suspens doivent trouver des solutions satisfaisantes et par le débat et la concertation entre les composantes du CFCM.
  •  Le dossier du « halal » doit être traité d’une manière globale en incluant la désignation et la formation des sacrificateurs, avec la définition précise d’un mécanisme de contrôle de sa mise en œuvre par les organismes impliqués dans ce domaine.

    S’agissant du projet de la réforme du CFCM, l’UOIF comme ses partenaires au CFCM, a déploré à plusieurs reprises, les méfaits du processus électoral permettant le renouvellement du CFCM. 

    En effet, les élections du CFCM et des CRCM se sont généralement accompagnées par de graves incidents, parfois au sein d’une même mosquée. Depuis le début de ce mandat, la direction du CFCM a essayé de réformer ce processus, mais force est de constater qu’à ce jour, les résultats auxquels elle a aboutit ne sont pas à la hauteur des souhaits exprimés. Le renouvellement des instances du CFCM n’est pas un objectif en soi ; son rôle est de doter le CFCM de mécanismes de fonctionnement lui permettant de réponde aux attentes des musulmans de France dans un processus apaisé et responsable.

    L’UOIF considère que les conditions nécessaires à la réussite des travaux du Conseil d’Administration ne sont pas réunies, et demande, une fois de plus, que la réflexion et la concertation sur ces dossiers se poursuivent dans la sérénité et la responsabilité collectives.

    L’UOIF réitère sa confiance dans les composantes du CFCM, et leur capacité à élaborer des solutions satisfaisantes à ces difficultés.

    Union des Organisations Islamiques de France

  • Publicité

    commentaires