L’Islam et la rationalité

Il y a dans le Coran l’explication détaillée du rôle de l’Islam et de sa vocation . Il y est dit que le

par

mardi 18 décembre 2001

Il y a dans le Coran l’explication détaillée du rôle de l’Islam et de sa vocation . Il y est dit que les montagnes et la terre avaient refusé de prendre en main leur propre destinée. L’homme quant à lui, a accepté de le faire parce que Dieu l’a crée digne. Adam, le premier homme, a désobéi à Dieu. Il fut envoyé sur terre avec des prophètes qui sont venus par la suite le conseiller pour lui éviter de se tromper, plutôt que de retomber dans la même erreur de désobéissance à Dieu.

Abraham, Moïse, Jésus, pour ne citer qu’eux, se sont succédé sur Terre pour instruire les hommes. Les juifs d’après l’Islam, ont dévié de la voie de Dieu en se considérant comme peuple élu. Les Chrétiens aussi se sont écartés de la voie divine en adorant le Christ à la place de Dieu.

C’est alors que la miséricorde divine envoya un dernier messager : Mohammed sceau des prophètes. Il fut porteur d’un message promis à la protection divine : le Coran.

Telle est la thèse de l’Islam. Lorsque le Coran fut révélé, le temps des miracles spectaculaires était révolu. Finie la canne de Moïse qui se transforme en serpent, fini le réveil des morts et des bébés qui parlent dans leurs berceaux comme des adultes.

Le miracle de l’Islam, de Mohammed(sas), n’est pas perceptible par les sens, mais par l’esprit et la raison. Les hommes doivent se délivrer de l’ignorance pour y avoir accès : c’est le Coran inimitable qui propose une idéologie complète qui englobe les affaires d’ici-bas et celle de l‘Au-delà.

Avant la révélation du Coran, seuls les Romains avaient proposé au monde une législation de la dimension de celle de l’Islam. Celui-ci finit par la supplanter avec l’écroulement de leur empire. Voilà pour le monde ancien.

Pour ce qui concerne le monde moderne, seul le marxisme a lancé, comme L’Islam, un sérieux défi aux civilisations.

On peut dire, sans exagération, que la révélation du Coran est un point de rupture avec les modes de pensée pré-islamiques du monde.

Avec l’Islam, c’est l’avènement de la rationalité qui va mener aux grandes découvertes, dans le domaine scientifique et technique. C’est là, le véritable miracle de l’Islam qui a été bénéfique à l’humanité entière. Mais lorsque les apologètes musulmans glorifient leur passé, ils s’y attardent tellement, qu’il oublient de voir l’avenir et de réfléchir sur les moyens de le construire plus grand que le passé. On est tenté de leur conseiller de laisser aux poètes et aux romantiques le soin de pleurer sur les ruines des ancêtres. Nous refusons de les suivre, ni dans la nostalgie du passé perdu, ni dans la solution de la paresse qu’ils proposent pour faire sortir le monde musulman de son sous-développement : l’application bête et disciplinée de la Chaâria comme remède miracle aux problèmes de l’heure. Les oulémas, les fouqahas, les jurisconsultes d’hier, ne peuvent plus gérer les problèmes du monde moderne. Il faut une nouvelle approche des problèmes de la société actuelle.

On ne peut plus du reste être un bon musulman et tout ignorer des questions économiques, sociales, et politiques de la société dans laquelle on vit. Le Coran ne peut servir sans la science et c’est le Prophète(sas) lui-même qui le dit. On rapporte que le Prophète Mohammed (sas)avait interdit la fécondation artificielle et manuelle des palmiers-dattiers. Il conseilla de laisser faire la nature. La récolte fut catastrophique.

Le Prophète (sas) décida alors de lever l’interdiction en ajoutant cette phrase très significative : ‘’ Vous êtes plus savant dans les affaires d’ici-bas’’. Ce hadith du Prophète est très significatif. Il veut montrer que l’expérience est très utile dans ce monde et qu’il ne faut pas mélanger la religion à la gestion technique et économique du monde. Il a été donné au Prophète Mohammed de mettre de côté ses propres plans de bataille pour adopter ceux des Compagnons (celui de Khalid Ibn Walid, le grand stratège musulman) lorsque leurs plans lui paraissaient plus efficaces que le sien. Du reste, lorsque Khalid Ibn Walid était du côté des infidèles, le Prophète (sas) a vite compris que pour mettre fin aux revers militaires qu’il infligeait à l’armée musulmane, il fallait à tout prix le convertir à L’Islam. Et ce fut par la sagesse et la bonne parole que le Prophète (sas) gagna le cœur de Khalid Ibn Walid. L’attitude très significative du Prophète (sas) a le mérite de prouver aux croyants que la doctrine religieuse ne contient pas de solutions miracles aux problèmes économiques, sociaux, politiques du monde. Leur solution, c’est la science qui est le premier mot révélé dans le Coran, et le travail :’’Travaillez, Dieu , son Envoyé et les Croyants verront alors votre travail’’.

Publicité

Auteur : Rabah Stambouli

.

commentaires