L’Elysée à l’assaut des listes « anti-sionistes » de Dieudonné pour les Européennes

S’indignant sur les ondes de Radio J de la posture antisémite affichée haut et fort par Dieudonné, le se

lundi 4 mai 2009

S’indignant sur les ondes de Radio J de la posture antisémite affichée haut et fort par Dieudonné, le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a confié que les pouvoirs publics cherchaient la meilleure parade pour contrer les différentes listes "anti-sionistes" que l’humoriste escompte présenter au prochain scrutin européen.

Bouffon populaire mué en bête noire de la présidence, Dieudonné, associé à Alain Soral, ancien membre du Front national, a annoncé fin avril son intention de présenter au moins cinq listes estampillées "anti-sionistes" aux européennes. L’empêcheur public de tourner en rond suscite le courroux du pouvoir en place, qui se démène comme un beau diable pour déjouer son plan de bataille en vue des européennes. « Dieudonné est antisémite tout le temps, c’est absolument odieux » a déclaré Claude Guéant.

Contre-attaquant, Dieudonné a assuré à l’AFP : « Nous serons la seule liste anti-sioniste à s’opposer de manière frontale à ce lobby sioniste extrêmement puissant dont M. Guéant se fait l’écho aujourd’hui en bon petit soldat », tandis qu’Alain Soral décriait à l‘unisson les propos du proche conseiller de Nicolas Sarkozy : « Ce qu’il a dit, là où il l’a dit, sur une radio communautaire, signifie que l’Etat se soumet aux ordres du lobby sioniste en France ». « Cet effet d’annonce est assez obscène quelques mois après les événements de Gaza et alors que le chef de la diplomatie israélienne, l’ultra-nationaliste Avigdor Lieberman, doit être reçu mardi à l’Elysée » a-t-il renchéri.

Dieudonné, le saltimbanque de « l’infréquentabilité », qui était présent à la rencontre annuelle du Bourget, pratique les coups médiatiques à contre-courant, criant à l’anti-sionisme quand la classe dirigeante hurle avec les loups à l’antisémitisme !

Publicité

commentaires