L’Afghanistan et le Pakistan appuient l’appel de Washington auprès de l’Iran

Emboîtant le pas à Hillary Clinton qui conviait la semaine dernière l’Iran à participer à la conféren

lundi 9 mars 2009

Emboîtant le pas à Hillary Clinton qui conviait la semaine dernière l’Iran à participer à la conférence ministérielle internationale sur l’Afghanistan le 31 mars prochain en vue de définir une stratégie de reconstruction et de pacification du pays, les ministres des Affaires étrangères pakistanais et afghan se font actuellement les relais pressants de l’appel américain auprès de Téhéran.

Dénonçant la politique d’occupation et d’ingérence orchestrée par les forces de coalition internationale en Irak et en Afghanistan, M.Mottaki, secrétaire d’Etat iranien, réserve pour l’heure sa réponse, dont il donnera peut-être la primeur lors du sommet sur la crise économique mondiale qui accueillera à Téhéran à partir de mercredi les chefs d’Etats membres de l’ECO, parmi lesquels les présidents d’Afghanistan, d’Azerbaïdjan, du Pakistan, du Tadjikistan et de Turquie sont attendus.

La secrétaire d’Etat américaine insiste en soulignant l’importance particulière que revêt cette réunion pour l’Iran qui, entre autres, est l’une des principales voies de passage du trafic de drogue en provenance d’Afghanistan.

Mais, pour la petite histoire, il convient de rappeler que l’Iran avait purement et simplement décliné en décembre 2008 l’invitation similaire de la France. Reste à savoir si les arguments de la première puissance mondiale pèseront plus lourds dans la balance…

Publicité

commentaires