Juifs Européens pour une Paix Juste

En tant que citoyens européens, nous ne voulons pas être silencieux sur les crimes commis contre un peuple o

mercredi 8 novembre 2006

P.O. Box. 59506 1040 LA Amsterdam The Netherlands

L’Union Européenne doit prendre des mesures fermes et impartiales contre la catastrophe humanitaire à Gaza. Ces derniers mois, les actions de l’armée israélienne ont abouti à un niveau insupportable de répression et de persécution de la population palestinienne dans la Bande de Gaza. Les massacres et les meurtres de Palestiniens non armés, y compris de nombreux enfants et des femmes, cyniquement nommés pendant l’été "Opération Pluie d’Eté" et portant maintenant le nom d’ "Opération Nuages d’Automne", sont indescriptibles.

Pendant les quatre derniers mois, 335 Palestiniens ont été tués, dont 85 moins de 17 ans, et 30 femmes. Ces derniers jours, 47 habitants de Beit Hanoun, parmi lesquels des femmes et des enfants, ont été tués et de nombreux hommes de 16 à 45 ans arrêtés et conduits vers une destination inconnue. Selon les médias israéliens, 130 d’entre eux étaient armés. Pour le dire clairement : depuis moins de six mois 252 civils ont été tués par l’armée israélienneà Gaza, sans parler des centaines de blessés et de mutilés.

Quelles sont les raisons qui conduisent le gouvernement israélien à autoriser son armée à mener de telles actions ? Est-ce pour la sécurité ? Est-ce pour démontrer sa puissance contre ceux qui résistent à l’occupation ? Y-a-t-il une raison rationnelle ?

L’inhumanité de ces attaques incessantes, tant psychologiques que matérielles, jour et nuit, n’a pas d’autre raison que de semer la crainte et de démontrer sa force.

Contre quelle menace ? Les incursions de l’armée israélienne à Gaza ne peuvent être justifiées par le tir de Quassam ou par la prise en otage par des militants palestiniens du soldat Gilad Shalit. En effet, la violence arbitraire et sans limite de l’armée israélienne a probablement mis en danger sa vie.

L’usage de la nouvelle arme létale illégale appelée DIME (Dense Inert Metal Explosive) n’a aucune justification quelconque. Il est évident qu’il s’agit d’utiliser des gens vivant comme une population emprisonnée par une occupation militaire brutale comme sujets d’expérimentation pour tester de nouvelles armes létales.

On doit se demander si le motif réel du désengagement israélien de Gaza n’était pas de préparer la voie à de nouvelles méthodes pour tuer et détruire.Conformément à la Charte des Nations-Unies, Israël, comme n’importe quel autre membre de la communauté internationale, doit être jugé, rendu responsable et dissuadé d’imposer des guerres non déclarées conduisant à la mort de civils, à la destruction de la nature, et à celle de l’industrie et des infrastructures de ses voisins.

En tant que citoyens européens, nous ne voulons pas être silencieux sur les crimes commis contre un peuple occupé et emprisonné, victime d’événements de l’histoire européenne.

En tant que juifs, nous ne ferons pas la même faute, que nous avons souvent condamnée chez les autres en restant silencieux devant des crimes contre l’humanité.

Il est absolument essentiel que des mesures fortes, décisives et impartiales soient enfin prises par l’Union Européenne pour contraindre Israël à respecter le droit international. Nous demandons qu’une force de maintien de la paix soit immédiatement envoyée à Gaza par l’Union européenne pour protéger la population y vivant. La catastrophe humanitaire a déjà commencé !

Comité exécutif des Juifs Européens pour une Paix Juste

Dror Feiler (Président) Suède

Dan Judelson (Secrétaire) Grande-Bretagne

Paula Abrams-Hourani Autriche

Paola Canarutto Italie

Liliane Cordova-Kaczerginski France

Fanny-Michaela

Traduit de l’anglais par Jean-Claude Meyer

Publicité

commentaires