Jean-Luc Mélenchon et sa critique du CRIF

Pour être iconoclaste et rentre-dedans, la méthode Mélenchon n’en a pas moins du bon. Rafraîchissante po

mercredi 2 février 2011

Pour être iconoclaste et rentre-dedans, la méthode Mélenchon n’en a pas moins du bon. Rafraîchissante pour certains, ou faisant l’effet d’une douche froide pour d’autres, l’indignation de la forte tête de la politique bouscule tous les codes et se veut tout sauf sélective, à moins que l’on considère que s’attaquer aux différents bastions du conservatisme et du pouvoir soit entaché de partialité…

Loin de trembler devant le lobby qui a pignon sur rue, le CRIF, la colère à toute épreuve du leader du Parti de Gauche est même repartie de plus belle lorsqu’il a, courageusement, dénoncé un communautarisme bon teint qui affiche publiquement ses « liaisons dangereuses » avec l’Etat, lequel le lui rend bien.

Publicité

commentaires