Israël, débiteur des Nations-Unies à hauteur de 11 millions de dollars

Dans le collimateur de l’ONU, Israël est sommé de s’acquitter d’une facture évaluée à 11 millions d

jeudi 7 mai 2009

Dans le collimateur de l’ONU, Israël est sommé de s’acquitter d’une facture évaluée à 11 millions de dollars en compensation pour la destruction d’installations de l’organisme international, qui comptèrent au nombre des cibles de l’agression massive de Tsahal dans la bande de Gaza.

Mis au ban des démocraties par de nombreuses organisations internationales des droits de l’Homme, l’Etat Hébreu subit aujourd’hui le feu nourri des accusations de Ban Ki Moon, qui reproche ouvertement aux autorités israéliennes de s’enliser dans leurs mensonges éhontés en récusant toutes ses allégations.

S’arc-boutant dans une duplicité qui lui est coutumière, Israël, qui fait actuellement l’objet de différentes enquêtes menées par des ONG pour crimes de guerre, continue de nier le meurtre de 40 civils qui cherchaient refuge dans une école de l’ONU, ainsi que les frappes délibérées sur plusieurs écoles, une clinique, et le siège même des Nations-Unies à Gaza.

Face à cette lame de fond d’incriminations avérées, Israël s’enferre dans un système de défense qui ne tient plus, à savoir que ses assauts ne visaient que les combattants du Hamas qui se seraient cachés dans ces écoles, cliniques... Ce rapport a été présenté au Conseil de Sécurité de l’ONU mardi, venant à bout des grandes manœuvres déployées par le gouvernement israélien pour qu’il ne soit pas rendu public.

Publicité

commentaires