Islamophobie : refus d’inscription discriminatoire dans un établissement privé d’auto école

Le 10 septembre 2008, Madame Sabeh KADI, jeune française demeurant en Seine-Saint-Denis et souhaitant passer

par

mercredi 17 septembre 2008

Le 10 septembre 2008, Madame Sabeh KADI, jeune française demeurant en Seine-Saint-Denis et souhaitant passer son permis de conduire, a fait l’objet d’un refus discriminatoire d’inscription par un établissement privé d’auto-école domicilié à Pavillons-Sous-Bois. Le responsable lui aurait tenu des propos tels que : « Le tchador ne passe pas ici », « le foulard ici est interdit » et l’a priée d’aller s’inscrire dans un autre établissement.

Blessée et choquée par ces propos et ce comportement, Madame KADI a alerté le MRAP pour exiger une réparation devant ce grave refus de service que rien n’autorise ni ne justifie.

A la lumière des informations qu’il a recueillies, le MRAP estime que ce comportement constitue un refus de service à caractère discriminatoire en fonction de la religion prévu, et réprimé par les dispositions de l’article 225-2 du Code pénal.

Le MRAP, qui condamne cette discrimination, décide de porter cette affaire devant la justice. Me Kamel MAOUCHE, avocat à Paris, défendra les intérêts de notre mouvement. Il saisit aussi la Haute autorité de lutte contre les discriminations (HALDE).

Après le refus pour les mêmes raisons d’une location d’un gîte dans les Vosges, après les répétitions de profanations de cimetières musulmans, injures racistes dans un établissement scolaire à Montpellier, développement de propos et de sites islamophobes sur Internet, cette nouvelle affaire est un révélateur d’un enracinement de cette forme de racisme à l’endroit des musulmans. Le MRAP en appelle à l’urgence d’agir contre cette inacceptable atteinte au droit et à la dignité humaine.

Publicité

Auteur : Le MRAP

Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples 43 boulevard Magenta 75010 Paris tél : 01.53.38.99.99 fax : 01.40.40.90.98

commentaires