Irak/Bush : le lanceur de chaussures érigé en héros du peuple arabe

Irak/Bush : le lanceur de chaussures érigé en héros du peuple arabe. Par Delphine Minoui En jetant, dima

lundi 15 décembre 2008

Irak/Bush : le lanceur de chaussures érigé en héros du peuple arabe.

Par Delphine Minoui

En jetant, dimanche, ses chaussures, à la figure de George W. Bush, Muntadar al-Zeidi, correspondant de la chaîne irakienne Al-Bagdadia visait certainement à humilier le Président américain sortant. Mais s’attendait-il à passer si rapidement du statut d’imposteur anonyme à celui de héros du monde arabo-musulman ?

Au Moyen-Orient, où l’image de Bush est largement entachée depuis l’invasion américaine en Irak, les médias se délectent. Certaines chaînes, comme Al Jazira, la CNN du monde arabe, ou encore la télévision d’Etat iranienne, s’amusent à passer en boucle cette scène où l’on entend le reporter irakien hurler « c’est ton baiser d’adieu, espèce de chien ! ».

Dans son édition du jour, le quotidien de gauche libanais Al-Akhbar en a même fait son sujet de une, en comparant le journaliste à un « héros » qui a su tenir tête à George W. Bush.

« Ce fut sans aucun doute le meilleur adieu auquel ont pu assister des millions d’Irakiens », peut-on lire dans les colonnes du journal.

En Libye, une association caritative présidée par Aïcha, la fille du président Mouammar Kadhafi, Aïcha, vient même d’annoncer sa décision de décorer le journaliste irakien de "l’ordre du courage".

Abdel-Bari Atwan, rédacteur en chef de l’influent "Al-Qods Al-Arabi", basé à Londres, a salué, pour sa part, sur le site Internet du journal un geste d’"adieu adapté pour un criminel de guerre".

Un journaliste de l’agence de presse AP rapporte également qu’à Riyad, un message envoyé par SMS annonce : "l’Irak envisage de proclamer la journée de dimanche journée internationale des chaussures".

La « bravoure » de Muntadar al-Zeidi a bien évidemment faire le tour de la blogosphère (très prolifique) d’Irak et des pays voisins. Certains blogs suggèrent même de faire une statue à son effigie. On y trouve aussi des poèmes lui rendant hommage ! Sur le site international d’échange facebook, un fan club a déjà été créé...

Les multiples hommages rendus à cet « attentat à la godasse » (indolore, heureusement !) en dit long sur l’amertume que laisse derrière lui celui qui déclarait, il y cinq ans, vouloir « libérer le peuple irakien ».

Le bilan de la « guerre contre le terrorisme » de George W. Bush est en effet très controversé dans cette région du monde. Cinq ans après l’invasion américaine, près de 150 000 GI’s restent mobilisés sur place, et nombreux sont les Irakiens qui demandent leur départ au plus vite. Plus de 4.209 soldats américains ont trouvé la mort en Irak et 576 milliards de dollars ont été dépensés. Sans compter les dizaines de milliers de civils qui ont été tués au cours de ces dernières années chaotiques qui ont suivi le renversement de la dictature de Saddam Hussein.

Nouvelle icône de l’anti-américanisme, Muntadar al-Zeidi doit néanmoins rendre aujourd’hui des comptes au gouvernement irakien. Ce dernier a ouvertement condamné ce coup d’éclat "qui porte atteinte à la réputation des journalistes irakiens et de la presse irakienne en général" et exigé que la chaîne Al-Baghdadia, basée au Caire, présente ses excuses à l’antenne. Pour l’heure, le journaliste a été arrêté et placé en garde à vue par les gardes du Premier ministre Nouri al-Maliki.

http://blog.lefigaro.fr/iran/2008/12/irakbush-le-lanceur-de-chaussu.html

Publicité

commentaires