Intolérable dérive de propos xénophobes

Intolérable dérive de propos xénophobes : le MRAP appelle à un sursaut républicain Le MRAP constate ave

mardi 24 novembre 2009

Intolérable dérive de propos xénophobes : le MRAP appelle à un sursaut républicain

Le MRAP constate avec consternation que - selon le "petit journal" de Yann Barthes sur Canal Plus - des propos blessants ont été à nouveau tenus par une figure politique française, cette fois, l’ancien président de la République Jacques Chirac, à l’endroit d’un français « issu de l’immigration ».

En effet, dans la séquence en question, un jeune homme « typé » demande à l’ancien président s’il peut le prendre en photo. Chirac lui dit : "Vous êtes d’où vous ?". Le jeune répond : "je suis de Lormont.". "Lormont, c’est une commune juste à côté de Bordeaux" précise Alain Juppé présent. Aussitôt, Chirac glisse à Juppé : "A mon avis, il n’est pas tout à fait né... natif de... natif de la... enfin bon.". Le MRAP tient à rappeler qu’il avait en 1991 porté plainte contre Jacques Chirac suite à son discours lors d’un diner du RPR où il s’en était pris « au bruit et à l’odeur » des immigrés.

Ce nouveau dérapage confirme une dangereuse libération de la parole d’inspiration xénophobe selon laquelle les français « issus de l’immigration » maghrébine et/ou africaine ne peuvent être reconnus et traités pour ce qu’il sont, à savoir des français à part entière.

Le MRAP s’alarme de l’inflation des propos xénophobes - venant d’élus (M.M. Frêche, Vals, Hortefeux) ou de hauts fonctionnaires (M.G. de Langlade) - et appelle à un sursaut républicain ainsi qu’à une forte mobilisation citoyenne pour contrecarrer cette intolérable dérive .

Publicité

commentaires