Interdit de parole... Ca continue !

A l’heure où M. Nicolas Sarkozy salue la pensée de l’intellectuel M. Alain Finkielkraut dont les excè

par

mercredi 7 décembre 2005

Les organisateurs du Colloque de philosophie La raison dans l’islam , qui devait se tenir à la Maison de la Recherche à Clermont-Ferrand le vendredi 9 décembre 2005, viennent de nous informer que la location de la salle a été purement et simplement annulée « en raison de la présence de Tariq Ramadan parmi les intervenants ». C’est par téléphone, vendredi 3 décembre, que Mme Sylviane COYAULT, directrice de la Maison de la Recherche, a fait savoir à l’un des Professeurs organisateurs que les autorités universitaires s’opposaient à ma participation audit Colloque.

On continue en France à user de moyens inacceptables et antidémocratiques pour m’empêcher de m’exprimer en public. Professeur invité à l’Université d’Oxford (St Antony’s College), docteur ès Lettres, spécialisé dans la pensée de Nietzsche, enseignant l’étude comparée des philosophies (occidentale et islamique) de même que l’islamologie, je me vois de façon systématique interdit de parole en France. Cet état de fait est grave et dangereux pour l’avenir du débat intellectuel en France : on ne règle pas les défis du pluralisme religieux et culturel en empêchant de s’exprimer ceux avec lesquels le pouvoir n’est pas d’accord. Ces mesures liberticides sont des atteintes graves aux libertés fondamentales et le silence qui les entoure révèle de sombres tendances quant à l’état du débat de société en France.

La politique de M. Nicolas Sarkozy ?

Des élus locaux, qui ont préféré rester dans l’anonymat, ont laissé entendre aux étudiants - alors qu’il leur était demandé une aide afin de trouver une autre salle publique- que cela était inutile car il s’agissait d’un mot d’ordre provenant du ministre de l’Intérieur M. Nicolas Sarkozy. Impossible de confirmer cette information mais il est avéré qu’à plusieurs reprises - lors des treize annulations de salle que nous avons essuyées depuis dix-huit mois sur l’ensemble du territoire français - les Renseignements Généraux sont à plusieurs reprises directement intervenus pour faire pression sur les propriétaires des salles (également privées) pour annuler la réservation (très souvent la veille de l’événement) ou amener les organisateurs à retirer ma participation.

A l’heure où M. Nicolas Sarkozy salue la pensée de l’intellectuel M. Alain Finkielkraut dont les excès en ont choqué plus d’un en France, on peut se demander à quel type d’intellectuels on a envie d’avoir affaire au ministère de l’Intérieur. Les banlieues ont montré une France en crise, c’est une évidence ; la gestion antidémocratique et liberticide de la liberté d’expression citoyenne et académique est la preuve d’une crise bien plus profonde encore, c’est une autre évidence.

Je continuerai à me battre avec les armes du droit pour faire reconnaître un droit minimum à l’expression que des calculs politiciens font oublier à certains représentants du peuple et, plus gravement, à certains qui auraient dû se présenter en gardien de la parole libre et protégée dans l’espace académique.

Publicité

Auteur : Tariq Ramadan

Dernier livre paru, Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, éditions Archipel, janvier 2005  (Cliquez ici pour vous procurer ce livre)
Professeur à l'université d'Oxford (St. Antony's College) et Senior Research à la Lokahi Foundation. (site internet : www.tariqramadan.com)

Derniers ouvrages :

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma