Instauration d’une Semaine annuelle de rencontres islamo-chrétiennes

A l’occasion de la "Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2003", nous publions un dossier de presse com

par

mardi 30 septembre 2003

A l’occasion de la "Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2003", nous publions un dossier de presse complet élaboré par le GAIC ( groupe d’amitié Islamo-Chrétienne) .

Quelle origine ?

C’est en 1997, au cours d’un colloque organisé par le Groupe d’amitié islamo-chrétienne qu’est née l’idée de travailler à l’instauration d’une « Semaine annuelle de rencontres islamo-chrétiennes. »

Après une étude de faisabilité effectuée en 1999, une semaine pilote a été réalisée dans l’Essone en 2000.

Une douzaine de villes ont participé à la « Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2001 » et les médias y ont fait écho (Emission « Religions du monde », RFI, Emission « Le Jour du Seigneur », France 2, Le Monde....)

Des chrétiens et des musulmans dans 25 villes en France et à l’étranger ont participé à la Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2002.

Quels objectifs ?

Contribuer à ce que chrétiens et musulmans se découvrent dans le respect de leur identité culturelle et religieuse et apprennent à dépasser les clichés et les préjugés qui les habitent.

Modifier le regard de l’opinion publique sur les chrétiens et les musulmans.

Œuvrer au mieux vivre ensemble entre eux et avec leur environnement en favorisant des liens de convivialité et de proximité.

Aider chrétiens et musulmans à devenir partenaires d’un vivre ensemble, engagés avec d’autres dans la cité pour plus de solidarité, de justice et de paix.

Quel public ?

La Semaine de rencontres islamo-chrétiennes s’adresse aux chrétiens et aux musulmans, au-delà de leur appartenance à différentes communautés. Elle est ouverte à tous, croyants et non-croyants.

Elle s’inscrit dans une perspective nationale plus large, celle de croyants respectueux de la religion de l’autre et sensibles à la manière dont l’autre exprime sa foi ; celle d’hommes et de femmes engagés dans la cité pour plus de solidarité, de justice et de paix.

Quels acteurs ?

La semaine de rencontres islamo-chrétiennes repose sur des chrétiens et des musulmans déjà engagés dans une démarche de rencontre à travers leurs activités associatives, sociales, politiques...

Quelles initiatives ?

Les équipes locales choisissent les thèmes, les formes et les modalités des manifestations et des actions qu’ils proposent dans leur ville : Opérations « Portes ouvertes réciproques », Conférences-débats, tables rondes, témoignages, activités communes en direction des jeunes, repas partagés, animations culturelles ou sportives.

Comment participer ?

Les groupes locaux désirant participer à la Semaine de rencontres islamo-chrétiennes peuvent trouver auprès du Groupe d’amitié islamo-chrétienne un appui technique, soutien à la conception, fourniture de dépliants, d’affichettes, conseil pour les relations presse.

Les personnes souhaitant participer peuvent s’informer localement, auprès du GAIC ou sur le site internet http://site.voilà.fr/Seric2003

Le GAIC est une association loi 1901 fondée en 1993. Indépendante de toute hiérarchie religieuse, elle n’est liée à aucun courant philosophique ni politique. Composée à parité de chrétiens et de musulmans, ses membres oeuvrent pour une meilleure compréhension des deux communautés à travers une démarche concrète de rapprochement, de rencontres locales, de journées de réflexion et de groupes de travail.

La Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2002 

La « Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2002 » s’est déroulée du 12 au 20 octobre dans 25 villes, en France et à l’étranger. A noter des progrès par rapport à 2001 le développement des rencontres à Paris et dans la région parisienne, l’ouverture aux jeunes, une ouverture à l’international.

A Paris et dans la banlieue parisienne, on est passé d’un lieu de rencontres à sept : des soirées, de style et de contenus très variés ont été organisées à Clichy, Montreuil, Paris 4ème, Paris 5ème, Paris 7ème, Paris 13ème, Pontoise.

Le Groupe de dialogue islamo-chrétien de Nevers a organisé dans le département de la Nièvre, des rencontres dans 8 lieux différents sur le thème « Une semaine d’échange, de dialogue, d’amitié fraternelle ». A Cosnes sur Loire, Imphy, La Charité sur Loire et Nevers des chrétiens et des musulmans se sont rencontrés en voisins, ont échangé, ont discuté des difficultés du quartier... un tournoi de foot a été organisé ; A Nevers, chrétiens et musulmans se sont respectivement accueillis dans deux de leurs lieux de culte : A la mosquée du Pardon, des chrétiens ont été témoins de la grande Prière et du sermon du vendredi. A la cathédrale des musulmans ont assisté à un temps de prière des chrétiens. La chorale de la cathédrale de Saigon, de passage à Nevers, a offert un concert qui a complété le caractère pluri-culturel de cette semaine.

Chrétiens et musulmans ont développé à Mulhouse, une démarche spirituelle sur le thème « Mieux se connaître pour se reconnaître, mieux vivre ensemble dans notre ville et lutter ensemble contre la misère ».Des rencontres dans des lieux de culte (deux mosquées, un temple, une église) comportaient un temps d’accueil, la découverte du lieu, la lecture d’un texte religieux, un échange suivi d’un temps convivial ; la participation à la Journée mondiale du refus de la misère manifestait qu’être croyant ça n’est pas seulement prier c’est aussi se préoccuper des réalités vécues, c’est vivre des solidarités ; la rencontre organisée par le Groupe « Jeunes chrétiens jeunes musulmans de Mulhouse et environs » sur le thème « Bouge ta foi » a réuni environ 180 personnes dont plus de la moitié de jeunes. La presse locale a largement rendu compte de ces différentes manifestations.

A Montpellier, sur le thème « Croyants dans la cité », des animations ont été organisées tout au long de la semaine dans 5 lieux différents : une fête anniversaire autour de l’Arbre de l’amitié planté lors de la « Semaine de rencontres islamo-chrétienne 2001 » dans les jardins du Conseil général, une exposition sur les religions organisée en même temps qu’un forum jeunes (L’exposition a depuis été demandée dans un collège), un concert de musique arabo-andalouse et médiévale, une conférence sur le thème « Les fondements du dialogue interreligieux ».

Comme l’an dernier, dans la région Nord, des animations se sont déroulées à Tourcoing, Mouvaux et Lille (2 lieux différents) : A Tourcoing, une exposition sur « Les sciences dans le monde arabo-musulman » avec animations organisées par l’Association Averroës de Tourcoing ; au Mouvaux, une soirée d’information sur le contexte religieux chrétien au Moyen-Orient à l’époque de Muhammad et sur les relations de Muhammad avec les chrétiens, organisée par le Groupe Islamo-Chrétien du Haumont ; à Lille, une soirée de réflexion sur le dialogue interreligieux animée par l’antenne lilloise de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix. On fera une mention spéciale à la rencontre organisée à la Mosquée de Lille-Sud, rue de Marquillies sur le thème « Il y a tellement de choses qui nous rapprochent » avec la participation de Mgr Jean-Luc Brunin, Evêque coadjuteur de Lille et M. Omar Lasfar, Recteur de la Mosquée. Dans chacun de ces lieux et pendant la semaine une place était réservée aux jeunes ou à leurs travaux.

A Angoulème, le Père Barsanuphe et l’Imam Laqdach ont répondu aux questions d’un public avide de connaissance sur l’islam et le christianisme.

Comme l’an dernier, des rencontres ont été organisées à Hérouville-Saint Clair et Strasbourg, des groupes d’Avignon, de Bischwiller, de Gundershoffen ont participé pour la première fois à la semaine.

L’Association Tibhirine a animé à Nantes un « forum sur la paix », ses responsables ont accepté que cette manifestation soit citée à l’intérieur du programme « Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2002 ». De même le Centre d’Etudes et d’Actions œcuméniques de Huy, en Belgique, a accepté que des rencontres organisées à Huy, Charleroi et Liège entre le 12 et le 20 octobre, soient mentionnées.

On notera enfin l’animation par des chrétiens et des musulmans de Kinshasa (République démocratique du Congo), d’une semaine de rencontres et de réflexion sur le thème : « Combattre la fracture religieuse pour la réunification et la pacification de la République Démocratique du Congo », les différentes manifestations étaient organisées en collaboration avec le « Conseil National des Droits de l’Homme en Islam », la Commission « Justice et Paix », la « Campagne Islamique Badrou au Congo », organisation spécialisée dans des campagnes publiques et évoluant au sein de la « Communauté Islamique en République Démocratique du Congo », l’association « Sauvegarde de la Création de la Communauté Baptiste du Fleuve du Congo », membre de l’Eglise du Christ au Congo, « l’Association pour la Renaissance au Congo », organisation membre du Réseau des ONG des droits de l’homme et d’éducation civique d’inspiration chrétienne.

Semaine de rencontres islamo-chrétiennes 2003

Calendrier des rencontres

10 octobre

19h30 à Mulhouse - Rencontre à la Mosquée Essalam 39, rue de la 4ème DMM.

11 octobre :

16h. à Strasbourg, Eglise catholique Saint Maurice - Table ronde interreligieuse, « Juifs, chrétiens et musulmans en dialogue ».

12 octobre :

11h15 à Montpellier - Lancement de la Semaine. Rencontre autour de l’Arbre de l’amitié, dans les jardins du Conseil général de l’Hérault,

10h. à 17h. à Angoulème, Maison de la Grande Garenne, rue Pierre Aumaître à Basseau - Rencontre interreligieuse sur le thème de la Paix,

10h30 à Strasbourg - Musulmans invités lors du culte de l’Eglise protestante Saint-Pierre le Jeune,

14h30 à Châtenay-Malabry, Salle Lamartine, 1 ter, rue Lamartine - Conférence/débat sur le thème, « Vivre sa religion en France, dans une société laïque, quelles opportunités ? quels questionnements ? » avec la participation de M. Driss El Yazami, Vice président de la Ligue des Droits de l’homme, du P. Michel Serain, membre du Secrétariat pour les relations avec l’Islam de la Conférence épiscopale française et de M. Anouar Kbibech, Président de France Plurielle. Le débat sera suivi d’un verre de l’amitié,

16h à Cergy Pontoise, Lieu de culte musulman de la Croix Petit - Rencontre interreligieuse sur le thème : « L’éducation et la transmission de la foi aux jeunes d’aujourd’hui »,

à Nevers, quartier de la Grande Pâture, lieu et heure à préciser - Rencontres sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans ».

13 octobre

18h30 à Paris, Mairie du 12ème - Conférence de Mme Saurat-Anfray, archéologue, consultante auprès de l’UNESCO, sur le thème « Richesses artistiques chrétiennes et musulmanes de Palestine »,

18h. à Farébersviller, Mosquée de Farébersviller - Rencontre islamo-chrétienne, région Moselle,

19h30 à Mulhouse - Rencontre à l’Eglise St-Joseph 91, rue de Strasbourg,

18h. à Imphy, lieu préciser - Rencontres sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans ».

14 octobre :

19h30 à Mulhouse - Rencontre au Temple réformé d’Illzach, 3, rue de Mulhouse sur le thème « Qu’est-ce qu’un Protestant ? ».

20 h. à Strasbourg, lieu à définir - Table ronde sur le thème : « Etre pasteur, prêtre et imam à Strasbourg aujourd’hui ».

20 h. à La Charité sur Loire, lieu à préciser - Rencontre sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans ».

20h30 à Angers, Communauté Saint François, 126, rue Chèvre - Rencontre sur le thème « Le pluralisme religieux en France aujourd’hui », avec la participation du Père Lelong. La réunion débutera par une présentation des conclusions tirées de l’enquête « Chrétiens et musulmans, mémoire et vision de l’autre dans la cité ».

20h30 à Toulouse, salle Tolosa, 29 rue de la Fonderie - Conférence publique : Tarif Khalidi, professeur à l’Université américaine de Beyrouth (Liban) présentera son livre "Un musulman nommé Jésus".

15 octobre :

13h30 à Mons en Baroeul - Animation interreligieuse pour les jeunes du collège de la ville,

19h30 à Saint-Etienne , Centre Al Qalam, 58, rue Balaÿ - Rencontre sur le thème, « Vision de l’autre, sens de l’autre, regards mutuels et croisés entre croyants »,

20 h. à Paris 7ème, 18, rue de Varenne - Soirée/débat organisée par le Forum des cadres chrétiens et musulmans sur le thème, « Vivre sa foi en entreprise »,

20 heures, à Cosnes sur Loire, Relais Saint Laurent - Rencontre sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans »,

à Strasbourg, Maison de l’Enfance, 27, bd Victor Hugo, Hautepierre - Table ronde « Religion d’hommes, regards de femmes ».

16 octobre :

19 h. à Paris 14ème , 92 bis, boulevard du Montparnasse - Réunion de lancement d’ateliers de réflexions sur les thèmes de société suivants : « Enseignement du fait religieux » « Justice et Paix dans le monde », « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans »,« Promotion de la personne, promotion des personnes »,« Jérusalem- Est, Palestine »,

20 heures, à Nevers, quartier de la Baratte, lieu et heure à préciser - Rencontre sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans »,

20h30 en Avignon, lieu à préciser - Conférence/débat sur le thème de « L’islam en France »,

20h30 à Saint-Etienne. Centre Coligny, 19, rue Elisée Reclus - "Abraham selon la Bible et selon le Coran". Présentation du personnage par un lecteur de la Bible et un lecteur du Coran,

à Strasbourg. Mosquée, 2, impasse de Mai - Rencontre Mosquée de Strasbourg / Collectif judéo-arabe pour la paix.

17 octobre :

19h. à Paris 14ème, Espace Poveda. 4, rue Léopold Robert - « Méditation sur Jérusalem »,

20h30 à Mouvaux, Centre spirituel du Haumont, 32, rue Mirabeau - Conférence à deux voix sur le thème « Chemin de foi, chemin de vie » avec la participation de Mme Betoule Lambiotte et du F. Franck Nguyen,

20h30 à Hérouville, Maison polyvalente du Grand Parc - Conférence/Débat sur le thème : « Guerres au Proche Orient, témoignages chrétien et musulman, quelle espérance ? » avec la participation d’un prêtre ayant travaillé 6 ans en Palestine et celle d’un étudiant palestinien,

21 h. à Paris 4ème, Eglise St Merri, rue St Martin - Concert de musique de chambre : « Suite KHAMUSH, Création musicale autour du poète perse du XIII Jalal-al-din RUMI » avec Eveline Causse et Colin Dixon,

Tout au long de la journée, à Mulhouse, participation à la « Journée mondiale de refus de la misère ».

18 octobre

14h. - 17h.à Montpellier - Fête de quartier organisée sur la place du marché de La Paillade, en partenariat avec les associations amies,

19h. à Mulhouse, Cercle Ste-Marie 44, rue des Franciscains, Mulhouse - Soirée jeunes : réflexion, échange, lancement du projet de solidarité, chant, poésie, musique, temps convivial...

20h30 à Montpellier - Table ronde sur le thème du « Vivre ensemble », avec la participation de représentants de toutes les religions, et d’intervenants humanistes laïques.

19 octobre :

15h. à 20h, Paris 10ème, 5 Passage Delessert - Méditation sur le thème « De Jérusalem à Shambala ».

20 octobre : 

20 heures, Château Chinon, lieu à préciser - Rencontre sur le thème : « Vision de l’autre chez les chrétiens et les musulmans »,

20h15, Paris 5ème, La Maison fraternelle, 37, rue Tournefort - Rencontre sur le thème "Abraham dans la Bible et le Coran".

A noter,

Tout au long de la semaine,

Montpellier, Exposition islamo-chrétienne, dans un lieu public non encore défini .

Hors de la semaine

4 octobre :

17h. à Cluny - Maison de l’Europe, 10, rue Sainte Odile - Conférence - débat sur le thème : « Abd-el-Kader, une pensée pour le XXIe siècle », avec la participation de M. Mustapha Daidj, avocat à la Cour d’Appel de Paris.

23 octobre :

20h30 à Mulhouse, dans le cycle : Livre et Spiritualité, Bibliothèque Grand’rue - Table ronde sur le thème du livre : "Juifs, Chrétiens, Musulmans en dialogue" Editions du Signe, animée par Pierre Roland St-Dizier journaliste de "l’Ami hebdo" avec la participation des auteurs.

Progammes non encore finalisés

Trappes, « Rencontres de femmes chrétiennes et musulmanes »

Louxor (Haute Egypte), « Soirée de prière pour la Palestine »

Lille, « Témoignage d’amitié de jeunes adultes chrétiens et musulmans auprès d’enfants d’une écoleprimaire de la ville. »

Maubeuge

Melun

Saint Denis

 

Musulmans de France

 

Quelques données

  • La population sociologiquement d’origine musulmane est évaluée à un peu plus de 4 millions de personnes

  • Environ la moitié serait de nationalité française

  • Les musulmans d’origine maghrébine sont largement majoritaires(environ 2,9millions) puis viennent les Turcs(350000) les Africains(250000)...

  • Une enquête publiée par Le Monde en octobre 2001 fait apparaître les éléments suivants en matière religieuse :

  • 42% de la population d’origine musulmane se déclarent croyants

  • 20%vont à la mosquée le vendredi

  • 33% prient chaque jour

  • l’islam pratiquant est principalement d’origine marocaine, tunisienne ou turque

  • Il existe environ 1600 mosquées ou lieux de culte en France, allant de la petite salle de prière à 8 grandes mosquées

  • 90% de la population d’origine musulmane considèrent que les auteurs d’attentats ne peuvent se prétendre musulmans car l’islam est une religion de paix

  • 76% pensent que le principe de laïcité permet aux croyants de toutes les religions d’exprimer leur Foi

Les organisations musulmanes

3 principales organisations :

  • la FNMF(fédération nationale des musulmans de France)

  • l’UOIF(Union des organisations islamiques de France)

  • la Grande mosquée de Paris et les mosquées associées

Il faut signaler par ailleurs des organisations turques, africaines Comores et Océan indien, et des mosquées ou des associations indépendantes

Le CFCM(Conseil français du culte musulman) élu au 1er semestre 2003 comprend dans son Conseil d’Administration :

16 représentants de la FNMF, 13 de l’UOIF, 6 de la GMP, 2 Turcs et 4 indépendants

Il existerait environ 2000 associations islamiques

Questions et mutations

Une identité en gestation

  • une articulation à redéfinir entre 3 niveaux : identité ethnique(lieu et langue d’origine) identité religieuse et nationalité

  • comment concilier 2 cultures, 2 filiations

Qu’est-ce que vivre l’islam dans le contexte français ?

  • quelle marge d’interprétation des obligations religieuses ?

  • comment comprendre la loi islamique dans une société sécularisée et un état laïc ?

  • faut-il s’efforcer à une compréhension renouvelée du Coran

Quels rapports avec la société française ?

  • comment avoir les moyens réels d’exercice de la liberté de culte ?

  • quelle présence de l’islam dans la république laïque ?

  • quelle organisation et communauté musulmane construire ?

Chrétiens, musulmans, se rencontrer : pour quoi faire ?

 

Se découvrir, dans la réalité des personnes, réduire l’ignorance, les clichés, les préjugés

  • entendre directement de l’a autre ce qu’il dit de lui-même

  • comprendre ce que chacun met dans les mots

  • faire le tri des composantes historiques, sociologiques, culturelles et des fondements de la Foi au sein des attitudes de chacun

Se renforcer soi-même

  • prendre conscience de ce qui est spécifique à soi-même, l’approfondir, le repenser à la lumière des questionnements de l’autre

  • ne plus se contenter de l’héritage religieux que l’on a reçu : il faut se réapproprier les Vérités que l’on a reçues, les purifier, les féconder

  • prendre conscience de la limite de mes idées ; l’autre est le médiateur qui m’oblige, dans la confrontation et le dialogue, à me renouveler, à naître à un monde plus universel

Changer ensemble le monde où nous vivons

Nous sommes appelés à :

  • lutter pour le respect de la dignité de chaque Homme

  • faire la justice dans nos quartiers, nos entreprises, notre société et au-delà

  • être solidaires de tous ceux, proches ou lointains, qui vivent des situations humaines difficiles

  • promouvoir la paix dans nos cités, notre pays, les pays en conflit, le Moyen-Orient...

  • élargir le champ de la liberté

Marcher côte à côte, chacun sur sa propre voie, vers Dieu

  • partager l’expérience spirituelle

  • s’aider mutuellement, à différents niveaux, à vivre sa Foi dans la société d’aujourd’hui(approfondissement de la laïcité, développement des lieux de culte, organismes d’étude et de recherche...)

 

 

Points de vue sur le Dialogue islamo-chrétien

Depuis de nombreuses années, l’Eglise catholique et le Conseil Œcuménique des Eglises considèrent que la rencontre de l’autre, différent par sa foi fait partie intégrante de la vie d’un chrétien :

Paul VI institua, dans l’ambiance du Concile Vatican II, le jour de la Pentecôte 1964, le Secrétariat pour le non-chrétiens, distinct de la S. Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples. La Constitution « Regimini Ecclesiæ » définit ses buts comme suit : « rechercher les méthodes et les voies permettant d’instaurer le dialogue avec les non-chrétiens. Il veille donc à ce que les chrétiens connaissent bien les non-chrétiens et les estiment comme il se doit, et à ce que ces derniers puissent également connaître et estimer la doctrine et la vie chrétienne » (AAS [Actes du Saint Siège] 59, 1967, pp. 919-920).

Le Conseil œcuménique des Eglises a élaboré à Chiang Mai en 1979 des « Lignes directrices sur le dialogue avec les religions et idéologies de notre temps ». Ces orientations ont été revues en 1999. Rappelons ici la déclaration finale du Colloque de Broumana organisé par le COE en 1972 au Liban : " Nous nous sommes assemblés parce que l’histoire, tant passée que moderne, a forcé nos deux communautés à se rencontrer, en diverses circonstances, partout dans le monde. Nous oeuvrons ensemble au développement national et international. Nous vivons ensemble dans les mêmes localités et jusque dans les mêmes familles. Si nous nous sommes autrefois manifesté une hostilité mutuelle et si nous n’avons pas toujours réussi à appliquer nos propres doctrines de liberté religieuse, le sentiment nouveau de notre interdépendance nous pousse à chercher de nouvelles voies de dialogue (...). Nous avons convenu que ce dialogue ne serait pas une tentative pour supprimer les différences, mais pour les explorer dans un climat de franchise, avec ceux qui viennent d’une autre tradition. Au lieu de nous contenter du plus petit commun dénominateur, nous avons affronté des points de tension parfois aigus. Nous avons pourtant osé espérer une convergence, non dans un syncrétisme impatient, mais dans une recherche commune de la volonté de Dieu ".

L’engagement de musulmans dans le domaine du dialogue interreligieux existe aussi :

En 1983, M. Habib Chatty, alors Secrétaire général de l’Organisation de la Conférence Islamique Mondiale, déclarait : « L’homme est un être de communication. En recevant le don de la parole - " Dieu apprit à Adam tous les dons" (Coran 2. 31) -, il a reçu le pouvoir d’échanger, de donner, de recevoir. Le dialogue est don de soi et ouverture à l’autre. Il est offre et disponibilité. En un mot, il est amour : amour de l’homme pour Dieu, de Dieu pour l’homme, et de l’homme pour l’homme. De nombreux versets du Coran, de l’Ancien et du Nouveau Testament peuvent être cités pour illustrer cette relation privilégiée et multidimensionnelle qui unit l’homme à l’homme, et tous les hommes à Dieu. C’est dans ce cadre que doit se situer le dialogue des religions. C’est parce que nous sommes conscients que nous avons quelque chose à partager que nous devons dialoguer dans un esprit de vérité, d’intégrité et de fidélité à nos traditions respectives. »

De nombreux intellectuels musulmans se sont exprimés sur le dialogue islamo-chrétien au cours de ces dix dernières années, le Père Etienne Renaud en fait la récension dans un article paru dans la revue Se comprendre.

En dépit de ces prises de position, on constate que dans l’une et l’autre communauté, des croyants ont encore une vision déformée de la foi de l’autre et au mieux s’ignorent.

Il existe cependant des lieux, en France et en de nombreuses régions du monde où des chrétiens et des musulmans se rencontrent pour se connaître mieux et participer à la construction d’un monde de solidarité, de justice et de paix. Nous rappellerons le nom de deux associations rassemblant des chrétiens et des musulmans qui travaillent ensemble et publient leur réflexion : le Groupe de recherches islamo-chrétiennes et le Groupe d’amitié islamo-chrétienne .

*Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne
92 bis boulevard du Montparnasse
75014 Paris
Tél/Fax : 01 43 35 41 16
E.mail :
[email protected]
Site : http://site.voila.fr/Seric2003

Publicité

commentaires