Ingérence politique à la mosquée d’Epinay-sur-Seine

L’association I.M.S. s’est vue accordée en Avril 2009, par le Maire d’Épinay-Sur-Seine, Hervé Che

lundi 25 octobre 2010

L’association I.M.S. s’est vue accordée en Avril 2009, par le Maire d’Épinay-Sur-Seine, Hervé Chevreau, l’exclusivité d’occupation et de gestion des locaux « associatifs » du 26 rue de l’Avenir à Épinay-Sur-Seine. Depuis cette date, rien ne va plus ! Alors que ce lieu devait être un lieu d’échange et ouvert sur la ville, plusieurs graves incidents et dysfonctionnements inadmissibles se sont rapidement manifestés quant à la gestion des lieux par son président, Hamid Boushaki.

Heureusement, depuis plusieurs mois, des associations et des citoyens tentent de trouver des solutions en discutant avec les principaux concernés, à savoir M. le Maire et Hamid Boushaki. Néanmoins, à chaque fois, Hamid Boushaki reçoit de la part du Maire un soutien inconditionnel qui est plus que déconcertant !

Afin de sortir de cette impasse dont ils sont eux-mêmes à l’origine, le Maire et Hamid Boushaki, ont signé le 20 Octobre 2010 lors d’une « cérémonie » rendu public à la dernière minute avec Dalil BOUBAKER une convention pour la gestion de ce centre.

L’Union des Associations Musulmanes d’Épinay-Sur-Seine et le Collectif des membres démissionnaires de l’Association IMS dénoncent et rejettent la décision arbitraire et unilatérale du Maire Hervé Chevreau et de son « adjoint » Hamid Boushaki, président de l’association IMS, d’attribuer à la Mosquée de Paris la gestion absolue du centre Culturel ? Cultuel ? d’Épinay-Sur-Seine du 26 Rue de l’Avenir.

Cette décision est aujourd’hui prise comme une insulte par la grande majorité des personnes qui fréquentent ce lieu et en premier lieu les résidents spinassiens.

Tout d’abord, elle constitue une atteinte à la liberté de Culte garantie par l’État puisque la Municipalité impose au citoyen musulman d’Épinay la personne qui va gérer leur culte et donc derrière qui ces derniers seront obligés de prier.

En outre, cette décision représente une grave atteinte aux valeurs démocratiques et républicaines. En effet, cette convention a été imposée puisqu’elle a été préparée en secret pendant plusieurs semaines, sans consultation des musulmans d’Épinay ou associations représentatives des musulmans d’Épinay.

Vendredi 22 Octobre 2010, les fidèles qui se rencontrent au 26 Rue de l’Avenir ont réussi à obtenir que l’Imam derrière lequel ils prient depuis 15 ans fasse son prêche, sans débordement. Rien n’est sûr qu’il puisse le faire ce vendredi (29 Octobre) et la tension est à son paroxysme.

Un rassemblement devant la Mairie d’Épinay-Sur-Seine est prévu vendredi 29 Octobre 2010 après la prière du Vendredi.

Union des Associations des Musulmans d’Épinay-Sur-Seine

Publicité

commentaires