Iker Casillas et Rafael Nadal à bord de la Flottille de la Liberté n°2 ?

Deux figures de proue exceptionnelles pour un nouveau convoi courage. Si jamais la présence des deux stars es

vendredi 6 août 2010

Deux figures de proue exceptionnelles pour un nouveau convoi courage. Si jamais la présence des deux stars espagnoles du football et du tennis, Iker Casillas et Rafael Nadal, venait à être confirmée, ce n’est certes pas la face du monde qui en serait changée, mais à tout le moins le regard international sur la Flottille de la Liberté qui en serait autrement éclairé.

Sur les pas des prix Nobel de la Paix, la crème du sport mondial pourrait-elle à son tour embarquer à bord de la Flottille version 2, susceptible de prendre la mer en septembre prochain, grâce à l’homme d’affaires syrien d’origine palestinienne Yasser Kashlak, qui n’a pas baissé les bras après une tentative avortée le mois dernier ?

Une perspective inimaginable pour le site pro-israélien Mejliis.com qui s’en fait l’écho, trahissant la vive inquiétude qui gagne la diplomatie israélienne à l’idée cauchemardesque que des champions adulés se fassent les porte-parole ultra-médiatiques de La cause honnie par excellence par l’Etat juif…

Le journal Al-Hayyat révèle que les organisateurs de ce second convoi naval ont sollicité des têtes d’affiche du ballon rond, notamment espagnoles et françaises, pour qu’elles rejoignent les équipages humanitaires engagés dans la levée du blocus de Gaza.

Iker Casillas et Rafael Nadal ont en commun d’avoir pris position publiquement en faveur de Gaza, le capitaine du football espagnol triomphant ayant refusé de célébrer en grande pompe la victoire de son équipe au Mondial en signe "de solidarité avec Gaza", tandis que, Rafa, le roi consacré des courts de tennis s’était indigné contre "l’agression d’Israël à Gaza", lors de l’opération Plomb durci.

De leur côté, les suédois ne se résignent pas non plus à baisser pavillon, et se disent prêts à voguer de nouveau vers Gaza par la voix du représentant de la branche suédoise du mouvement "Un Bateau à Gaza" Dror Feiler, qui a confié à la presse : "Nous allons conduire une nouvelle flottille vers la Bande de Gaza si le blocus sioniste continue contre la région", ajoutant que ce convoi fluvial de plus grande envergure pourrait lever l’ancre d’ici à la fin de l’année, plus déterminé que jamais à "ne pas accepter la surveillance et la fouille sioniste !".

Les prédictions du Hamas, qui annonçait que "Les flottilles devraient se multiplier dans les prochains mois, car elles sont la meilleure arme pour délégitimer Israël aux yeux de la communauté internationale" résonnent aujourd’hui avec une acuité particulière et jettent le trouble en Israël.

L’effervescence qui règne parmi les ambassadeurs du gouvernement de Netanyahu, lesquels ne ménagent pas leurs efforts depuis mercredi pour influer de tout leur poids sur les Etats-Unis, l’ONU, l’Egypte et l’Union européenne afin qu’ils fassent pression sur le Liban et la Syrie, constitue en soi une première victoire symbolique de la Flottille de la Liberté, déjà réputée insubmersible...

Publicité

commentaires