Iftar public à Saint-Denis : une expérience à renouveler !!

De mémoire de Dionysien (habitant de Saint-Denis), on n’avait jamais vécu pareil évènement. Vendredi 19

par

lundi 22 septembre 2008

Iftar public à Saint-Denis : une expérience à renouveler !!

De mémoire de Dionysien (habitant de Saint-Denis), on n’avait jamais vécu pareil évènement. Vendredi 19 septembre au soir, ils étaient près d’un millier à se presser dans la salle de la Légion d’honneur, au centre ville, pour participer à un repas de rupture du jeûne à l’occasion du mois de Ramadhan. Cet événement, comme il n’en existe encore trop peu en France, a été l’occasion de vivre un moment de convivialité et de partage salué par tous les participants.

Organisé par le Centre culturel Tawhid (1), ce repas avait donc pour principal objectif de faire connaître ce mois de Ramadhan à la population de Saint-Denis en offrant un moment d’échanges et de partage. Ouvert à tous (musulmans ou non), cette soirée a été une belle réussite. Ainsi, parmi les nombreuses familles et personnalités invitées, on a pu constater la présence de Patrick Braouzec, député de la Seine-Saint-Denis, de Didier Paillard, maire de Saint-Denis, de Jean Brafman, conseiller régional d’Ile-de-France ou encore de Bally Bagayoko, maire-adjoint de Saint-Denis et vice-président du Conseil général du 93.

Le représentant de l’évêque de la Basilique de Saint-Denis avait également fait le déplacement ainsi que de nombreux responsables associatifs (dont notamment une représentante du CCFD - Comité catholique contre la faim et pour le développement). Malgré son absence pour cause d’indisponibilité, le rabbin de Saint-Denis a aussi envoyé un message de félicitations et de soutien à ce genre d’initiatives profitables à l’ensemble des citoyens de la ville. Des stands présentant les actions humanitaires de différentes associations locales étaient également à la disposition du public (2).

Dans une atmosphère bon enfant, les participants ont donc pu déguster la panoplie des aliments qui composent le « f’tour » traditionnel : on trouvait ainsi des dattes, différents laitages, du tagine tunisien, de la chorba algérienne, du riz à la sauce pakistanaise, du poulet, des gâteux marocains etc., le tout agrémenté de boissons en tout genre. Autant dire que l’ensemble des invités ont pu se rassasier grâce notamment aux organisateurs qui ont géré l’événement de manière optimale.

Au cœur de la Seine-Saint-Denis, cette occasion a revêtu un caractère symbolique fort. A l’heure des crispations et des replis identitaires, cette manifestation a démontré qu’une simple action pouvait rassembler plusieurs centaines de familles et que le vivre-ensemble pouvait ainsi se traduire de manière concrète. Car comme le rappelait AbdElbasset Zouiten, responsable du Centre Tawhid et également président du Collectif des Musulmans de France « c’est au travers d’activités comme cela que l’on peut rapprocher des personnes venant d’horizons différents pour travailler pour un avenir meilleur ».

Cette action, première du genre à Saint-Denis, devrait se multiplier en France. Car rien ne vaut un tel événement pour présenter aux habitants d’une ville la portée et le sens du Ramadhan. Les habitants de Saint-Denis ont pu en profiter pour la première fois. Et sûrement pas pour la dernière…

Notes :

(1) Le Centre Tawhid est un centre culturel et indépendant qui existe depuis 1992. Ouvert à tout public, ce centre propose des formations, conférences, débats etc. Il abrite également une librairie et une mosquée. Cf. www.tawhid.fr.

(2) Ainsi de l’association Defi (Développement Echange France International) récemment créée et dont l’un des objectifs est la construction de puits en Afrique sub-saharienne. Cf. www.notredefi.fr.

Publicité

Auteur : Nabil Ennasri

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, est actuellement doctorant à l'Université de Strasbourg et étudiant en théologie musulmane.

commentaires