Hugo Chavez : « Maudit sois-tu, Etat d’Israël ! »

Fervent avocat de la suprématie palestinienne, le président vénézuélien Hugo Chavez, qui a rompu ses rela

lundi 7 juin 2010

Fervent avocat de la suprématie palestinienne, le président vénézuélien Hugo Chavez, qui a rompu ses relations avec Israël en réaction à la dévastatrice opération "plomb durci" contre la bande de Gaza de l’hiver 2008, n’a pas mâché ses mots pour condamner avec force le guet-apens maritime israélien, lors d’une récente réunion publique.

"Maudit sois-tu, Etat d’Israël ! Maudit sois-tu, terroriste et assassin ! Vive le peuple palestinien", le désaveu d’Israël claque, cinglant, tandis que l’admiration vouée au peuple palestinien est immense.

Dans son implacable réquisitoire contre une prime à l’impunité qui repousse toujours plus loin les limites du légalement et humainement tolérable, Hugo Chavez n’épargne pas les Etats-Unis, ni son homme fort, Barack Obama, dont il fustige l’immuable complicité bienveillante.

Publicité

commentaires