Hollywood au Maghreb

La 4ème édition de l’opération « Panorama des cinémas du Maghreb » qui se tient du 30 avril au 3 ma

jeudi 30 avril 2009

La 4ème édition de l’opération « Panorama des cinémas du Maghreb » qui se tient du 30 avril au 3 mai à l’Ecran de St Denis, est l’occasion de porter un regard neuf sur les nouvelles tendances qui imprègnent les films maghrébins, et qui en font toute la bouillonnante singularité.

Pâtissant d’une distribution ultra confidentielle, franchir les frontières en vue d’acquérir une visibilité internationale demeure une gageure pour ces films venus de l’autre côté des rives de la méditerranée, pour lesquels les festivals étrangers constituent un tremplin médiatique essentiel.

Cette production cinématographique prolifique, empreinte d’allégories poétiques pour mieux aborder des thématiques cruciales, représente une contribution majeure à la définition de l’avenir des sociétés arabo-musulmanes. Repensant la place de l’individu au cœur du monde, les sujets délicats de l’intégrisme, de la femme et de l’aspiration à l’amour sont ainsi dépeints par touches subtilement impressionnistes.

Il est frappant de constater que lorsque les cinéastes dénoncent les méfaits du fondamentalisme et de ses exactions armées, le terrorisme, ils ne remettent jamais en cause la quintessence de la religion islamique, mais veillent à alerter sur la dangerosité de ses interprétations extrémistes.

La question de la femme a toujours inspiré la création des réalisateurs, à l’heure où l’aspiration à l’amour prédomine dans une majorité d’œuvres récentes, comme pour déjouer un carcan social rigidifié où le tabou intégriste sur la sexualité met son expression sous contrôle.

Désireux de toucher les plus jeunes, nombreux sont les réalisateurs, notamment de court métrages, qui se fondent dans le moule scénographique occidental en reprenant les codes visuels et esthétiques de la télévision et des clips vidéos.

Hollywood au Maghreb, un parfum d’américanisation qui n’est pas sans danger pour la préservation d’un cinéma unique, profondément enraciné dans une réalité sociale qui en fait toute la richesse.

Publicité

commentaires