Hollande : le recrutement à l’ENA et au Quai d’Orsay sera réorganisé pour être plus favorable à Israël

(...) Or voilà que j’apprends, via EuroPalestine/CAPJPO, que François Hollande, premier secrétaire du Par

par

jeudi 12 janvier 2006

Dire que la réalité dépasse la fiction est un euphémisme. Déjà, il y a quelques jours, la vision de la photo d’Arno Klarsfeld en tenue de combat de l’armée de colonisation israëlienne, le regard hagard, prêt à bondir d’un blindé, avait initialement suscité mon incrédulité. Je croyais la photo être un mauvais montage, mais je dûs me remettre à l’évidence en la voyant sur le site d’un site d’un institut communautaire juif l’ayant invité à une conférence (1). Cet institut, suite aux réactions négatives ayant afflué, a finalement décidé d’enlever la photo de son site.

Or voilà que j’apprends, via EuroPalestine/CAPJPO, que François Hollande, premier secrétaire du Parti Socialiste (aurait estimé, pressé par le président du CRIF, Roger Cukierman (vous vous rappelez, celui-là même qui se réjouissait du score de Le Pen aux présidentielles de 2002, estimant que ce serait un message fort aux musulmans de France), qu’il fallait revoir le mode de recrutement de l’ENA et du Quai d’Orsay afin de recruter moins... de pro-arabes !

Il fallait oser, et le PS l’a fait. Je dois avouer avoir du mal à croire ce je lis, et me demande parfois si Dieudonné n’a pas engagé un hacker talentueux pour planter des infos traficotées sur des sites officiels dans une maneouvre de basse propagande. Et il faut dire que les propos prêtés à François Hollande sont particulièrement décousus - je sais bien que les Français ne sont pas cartésiens comme le pape est catholique, mais là, tout de même...

Jugez-en : Hollande "s’est félicité que le CRIF soit un « élément de notre vie publique »", pour asséner peu après les fortes paroles suivantes : "Il s’est dit également inquiet « des regroupements communautaires » qui ont lieu. Le Premier secrétaire a précisé que, s’il est bon que «  des associations se regroupent et pèsent sur la société », il est par contre « dangereux » qu’elles « changent de nature et organisent des communautés à des fins politiques » ". Donc, si l’on comprend bien, une communauté qui se regroupe et s’organise à des fins politiques, c’est pas bien. Par contre, le CRIF, organisation communautaire ethnico-confessionnelle, qui accueille le leader du deuxième parti de France, présidentiable virtuel, pour l’interroger, entre autres, sur la politique étrangère du pays, c’est une contribution positive à la vie publique.

Quelqu’un comme moi, qui ne suis pas Français et donc pas cartésien, et qui n’ai pas fait l’ENA, est donc amené à comprendre la chose suivante : le communautarisme, c’est quand il s’agit de Mamadou ou d’Ahmed. Et le communautarisme, c’est pas bien !

Et si j’étais français, la liste des candidats et des partis pour lesquels je ne voterais pas aux prochaines élections serait décidément bien longue...

Karim Kettani

PS : Merci à l’excellent site d’EuroPalestine, animé par le CAPJPO, pour cette information !

Note :

François Hollande a notamment déclaré : « qu’il y a une tendance qui remonte à loin, ce que l’on appelle la politique arabe de la France et il n’est pas admissible qu’une administration ait une idéologie ». Il pousuit en précisant qu’il y a un «  problème de recrutement au Quai d’Orsay et à l’ENA » et que le recrutement « devrait être réorganisé ».

Les propos de François Hollande sont disponibles sur le site du CRIF en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.crif.org/ ?page=sheader/detail&aid=5768&artyd=2

Minorites.org

Publicité

Auteur : Karim Kettani

commentaires