Hillary Clinton à Marrakech : vers un nouveau « plan Marshall » dédié au monde arabe ?

Un nouveau « plan Marshall » destiné au monde arabo-musulman en réponse à la grogne de plus en plus per

mercredi 4 novembre 2009

Un nouveau « plan Marshall » destiné au monde arabo-musulman en réponse à la grogne de plus en plus perceptible des Etats arabes face à l’infernale machine à broyer de l’Etat juif ?

C’est la mission qui a été confiée à la célèbre ambassadrice de Barack Obama lors d’un forum à Marrakech sur le développement, chargée de porter la bonne parole de Washington en écho à l’engagement solennel pris par le président américain au Caire en juin dernier.

Réitérant la ferme volonté américaine de parvenir à une solution pacifiée à deux Etats du conflit israélo-palestinien, Hillary Clinton s’est fait le héraut d’un arsenal d’actions privilégiant le développement économique, l’éducation, la collaboration scientifique et technique, ainsi que la promotion de l’activité des femmes.

"Nous sommes déterminés à créer des opportunités pour aider au développement des énormes talents qui habitent les peuples de cette région", a-t-elle déclaré en détaillant l’apport financier de la première puissance mondiale, cruellement impuissante devant l’implacable expansionnisme israélien. Ainsi, 76 millions de dollars viseraient à soutenir des entreprises économiques au Yémen, et 30 millions de dollars seraient injectés dans un projet en faveur des jeunes défavorisés en Jordanie.

Concluant son exposé par l’annonce de la tenue d’un sommet qui réunira l’an prochain à Washington des entrepreneurs musulmans et des hommes d’affaires américains, en vue de créer des synergies, fructueuses peut-on l’espérer, la secrétaire d’Etat américaine a tenu à dissiper le sentiment de défiance mêlé de colère qui se répand dans le monde arabe.

Dont acte. Cela étant, il y a fort à parier que l’ère du chèque en blanc à l’adresse de Barack Obama soit quelque peu révolue !

Publicité

commentaires