Hamid Karzaï reconduit aux commandes de l’Afghanistan selon des résultats partiels

Des résultats partiels rendus publics le 8 septembre par les autorités afghanes placent Hamid Karzaï en tê

mardi 8 septembre 2009

Des résultats partiels rendus publics le 8 septembre par les autorités afghanes placent Hamid Karzaï en tête du scrutin présidentiel, fort de 54,1 % des voix, loin devant son son rival direct, Abdullah Abdullah, lequel ne totalise que 28,3 % des suffrages.

Une victoire semble-t-il magistrale, puisque Hamid Karzaï retrouve non seulement son fauteuil présidentiel pour les cinq prochaines années, mais se paie également le luxe de surclasser tous ses adversaires en obtenant pour la première fois la majorité absolue.

Tandis que le plus grand mystère continue de planer sur le taux de participation, en dehors des conjectures de certaines sources diplomatiques qui avancent une mobilisation citoyenne de l’ordre de 30 à 35%, des preuves de fraude seraient avérées aux dires de la commission d’enquête sur la validité de l’élection suprême afghane.

Pas moins de 200 000 bulletins de vote ont ainsi été déclarés nuls pour fraude, corroborant des témoignages publiés par le New York Times le 6 septembre dernier qui assuraient que des centaines de bulletins ont favorisé une seule et même candidature : celle du président sortant.

Si l’image de l’administration américaine ressort très écornée après une ingérence de huit années en Afghanistan, une supercherie électorale authentifiée la ferait tomber définitivement en disgrâce.

Publicité

commentaires