Grande-Bretagne : Un code anti-terroriste “exclurait la plupart des Musulmans”

Le gouvernement britannique étudie un projet qui conduirait à considérer comme extrémistes des milliers de

jeudi 19 février 2009

Le gouvernement britannique étudie un projet qui conduirait à considérer comme extrémistes des milliers de Musulmans britanniques, a appris The Guardian. Les propositions font partie d’une stratégie anti-terroriste que les ministres et les responsables de la sécurité préparent et qui doit être dévoilée le mois prochain.

Il semble que selon ces projets, le gouvernement classerait comme “extrémistes” les points de vue tenus par nombre de Musulmans en Grande-Bretagne.

Selon un avant-projet de la stratégie, Contest 2, nom sous lequel elle est connue à Whitehall, les gens seraient considérés comme extrémistes si :

. ils prônaient un califat, un Etat panislamique regroupant de nombreux pays,

. ils prônaient la Charia,

. ils croyaient au Jihad, ou résistance armée, partout dans le monde. Ceci inclurait la résistance armée des Palestiniens contre l’armée israélienne,

. ils affirmaient que l’Islam interdit l’homosexualité et que c’est un péché contre Allah,

. ils refusaient de condamner la mort des soldats britanniques en Irak et en Afghanistan.

Contest 2 élargirait la définition d’extrémistes à ceux qui auraient des points de vue qui se heurteraient à ce que le gouvernement définit comme les valeurs britanniques partagées.

Ceux qui plaident pour une définition plus large disent que l’interprétation islamiste intransigeante du Coran mène à des points de vue qui sont la cause principale du terrorisme qui menace la physionomie britannique. Mais les opposants disent que la stratégie classerait la grande majorité des Musulmans britanniques comme extrémistes et les exclurait encore davantage.

Source : www.ism-france.org

Publicité

commentaires