Ribéry pourrait être mis en examen

Selon une source judiciaire, alors que quatre personnes sont actuellement écrouées dont le dénommé Abou qu

lundi 19 avril 2010

Après une qualification arrachée à la paume de la main, et à moins de deux mois de la Coupe du monde en Afrique du Sud, l’équipe de France de football, dont Raymond Domenech livrera le 11 mai la sélection officielle, se serait bien passée de faire la une des journaux dans la rubrique des affaires de mœurs.

C’est bien loin de leur terrain de prédilection et sans leurs crampons que deux tricolores, Franck Ribéry et Sidney Govou, se sont rencontrés la semaine dernière, ainsi que le révèle le site internet du Point.

Convoqués dans les locaux de la brigade de répression du proxénétisme (BRP), les deux joueurs ont été entendus comme simples témoins dans le cadre d’une enquête de plusieurs mois, sur la piste d’un réseau de prostitution qui avait pour QG le Café Zaman, un club huppé situé au 66, avenue des Champs-Élysées, dans le « must » des arrondissements parisiens : le VIIIème.

Sous la férule du rabatteur en chef d’origine marocaine, un certain Abou, issu des quartiers défavorisés de Lyon, lequel, avant d’entamer une reconversion dans le monde de la nuit, tenta vainement sa chance dans l’univers du spectacle en poussant la chansonnette dans La Nouvelle Star de M6, un réseau de jolies jeunes filles, majoritairement marocaines, vendaient leurs charmes auprès de riches clients triés sur le volet.

Mais que viennent donc faire nos sportifs adulés dans cette affaire scabreuse ?

Dimanche soir, l’avocate de Franck Ribéry, maître Sophie Bottai, a rendu publique l’audition de son client par la police en ces termes : "Des personnalités, dont Franck Ribéry et d’autres joueurs de renommée internationale, comptent dans leur relationnel un proche d’un animateur d’un réseau d’escort-girls. C’est uniquement en raison de cette relation qu’ils ont été ou seront entendus par les services de police, à qui une enquête a été confiée."

Seule ombre au tableau, et pas des moindres, parmi les jeunes femmes interpellées pour prostitution, l’une d’entre elles était mineure lorsqu’elle était en contact avec Franck Ribéry. Selon les informations du Point, Ribéry ne se serait pas contenté d’une rencontre fugitive d’une nuit avec la demoiselle, mais aurait entretenue une relation suivie avec elle. L’international français a affirmé aux policiers ignorer que la jeune femme était mineure, tandis que, Sidney Govou, auditionné simultanément, reconnaissait avoir eu recours aux services de la jeune escort girl, alors qu’elle était majeure.

Comme si cela ne suffisait pas, deux autres membres de l’équipe de France, l’un évoluant en Espagne et l’autre dans le sud de la France, seront à leur tour entendus la semaine prochaine. Sur eux aussi pèse le lourd soupçon d’avoir profité des charmes de l’irrésistible jeune marocaine, mais seul l’un d’entre eux l’aurait fréquentée lorsqu’elle était mineure.

Selon une source judiciaire, alors que quatre personnes sont actuellement écrouées dont le dénommé Abou qui déchante aujourd’hui, et le patron du café Zaman, Franck Ribéry ainsi qu’un deuxième joueur de l’équipe de France pourraient être poursuivis pour incitation de mineurs à la débauche.

Publicité

commentaires