France : L’allégeance aux armes

L’allégeance aux armes, la proposition de Jean François Copé, qui consiste pour tout candidat à la nationalité française ou tout français accédant à la majorité, de prêter un serment de loyauté à la France (...) Tant qu’à faire commençons par mettre de l’ordre chez soi. La défense du caporal binational franco-israélien Gilad Shalit par la France devient dès lors caduque et, non avenue, la promotion du réserviste israélien Arno Klarsfeld au poste de directeur de l’office de immigration et de l’intégration.

, Société , Israël , Monde Musulman , International

France : L’allégeance aux armes

France : l’allégeance aux armes et le fichier de la double nationalité, deux aspects d’un même piège démagogique

L’allégeance aux armes, la proposition de Jean François Copé, qui consiste pour tout candidat à la nationalité française ou tout français accédant à la majorité, de prêter un serment de loyauté à la France, comme le fichier de la double nationalité, la proposition de Claude Goasguen, sont les deux aspects d’un même piège de la démagogie qui se referme contre ses auteurs.

L’allégeance aux armes, soit. Mais que faire des objecteurs de conscience ? Des pacifistes ?

Une allégeance n’immunise pas contre la trahison. La collaboration avec l’ennemi de la France, l’Allemagne nazie, a été institutionnalisée par un Maréchal de France, lors de la Deuxième guerre mondiale. Messieurs les législateurs, commencez par réviser vos cours sur l’histoire de France avant de vous lancer dans une entreprise si chauvine.

Tant qu’à faire commençons par mettre de l’ordre chez soi. La défense du caporal binational franco-israélien Gilad Shalit par la France devient dès lors caduque et, non avenue, la promotion du réserviste israélien Arno Klarsfeld au poste de directeur de l’office de immigration et de l’intégration. Pour en finir avec le double standard…… dans le même ordre d’idées, faire intervenir l’Otan en Libye et apposer son veto à la Palestine, relève de la duplicité, une forme de déloyauté à l’égard de ses propres principes fondamentaux.

A force jouer avec le feu on finit par s’y bruler.

Publicité

Auteur : René Naba

 Ancien responsable du monde arabo-musulman au service diplomatique de l’Agence France Presse, ancien conseiller du Directeur Général de RMC/Moyen orient, chargé de l’information, est l’auteur notamment des ouvrages suivants: "Média et Démocraitie, La captation de l'imaginaire un enjeu du XXI me siècle", Golias Novembre 2012 -"Erhal (dégage), La  France face aux rebelles arabes" Golias Novembre 2011- "Les révolutions arabes ou la malédiction de Camp David" Editions Bachari Mai 2011- "Hariri de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres" - Harmattan Janvier 2011 -«Liban: Chroniques d’un pays en sursis » (Éditions du Cygne) - «Aux origines de la tragédie arabe”, Editions Bachari 2006 - ”Du bougnoule au sauvageon, voyage dans l’imaginaire français”- Harmattan 2002. «Guerre des ondes, guerre de religion, la bataille hertzienne dans le ciel méditerranéen» (Harmattan 1998)- “De notre envoyé spécial, un correspondant sur le théâtre du monde”, Editions l’Harmattan Mai 2009 - L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres; L'Islam otage du wahhabisme" Golias Automne 2013: www.renenaba.com

commentaires