Jeudi 23 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Existe-t-il un féminisme musulman ?

Partagez :
Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

Je parlerai plutôt d’un nouveau souffle féminin qui doit devenir plus visible et s’exprimer davantage, mais en parfaite complémentarité avec les hommes.

La contribution des femmes doit s’affirmer et surtout être encouragée, et cela ne peut se faire que dans une parfaite intelligence et réciprocité avec nos coreligionnaires masculins.

Une telle approche favoriserait une émulation collective, et parviendrait peut-être à faire tomber certaines barrières dans les relations hommes/femmes.

Le travail et la réflexion de Madame Asma Lamrabet me semblent parfaitement s’inscrire dans cette dynamique.

X
0 points

Oui,il existe un féminisme musulman renforcé par l’avênement de l’islam. Sans aucun doute. Féminisme préconisé et encouragé par le Coran mais confisqué souvent dans certains pays dits "musulmans". Confisqué par une interprétation erronée du texte coranique ou par une application des us et coutumes ancestraux d’ordre culturels. Le culturel prenant souvent le dessus sur le religieux...

X
0 points

Oui il existe un féminisme musulman. Je me permets à ce titre de copier la note préliminaire "Promouvoir un changement culturel pour l’égalité des genres" établie pour le colloque à l’UNESCO : « Qu’est-ce que le féminisme musulman ? »

Valentine M. Moghadam
Sciences sociales et humaines, UNESCO

Le “féminisme musulman” a fait l’objet d’analyses et de débats depuis près d’une dizaine d’années. Ce terme a été inventé par des féministes iraniennes expatriées au début des années 1990, afin de décrire un nouveau discours parmi les femmes croyantes en République islamique d’Iran, qui ont retranscrit leurs idées dans un magazine intitulé Zanan (Femmes). Un débat s’est développé de ce fait, débat qui tourne autour de questions telles que : est-ce que l’islam est compatible avec le féminisme ? Est-il possible que le féminisme s’exprime dans le cadre d’un discours musulman ? Le féminisme musulman peut-il apparaître comme une alternative au fondamentalisme, ou bien comme une menace pour les discours et mouvements laïcs ?

La recherche universitaire a défini le féminisme musulman comme un mouvement réformateur qui a permis un dialogue entre les femmes religieuses et les féministes laïques, tout en ouvrant la voie à de nouvelles solutions en faveur de l’égalité des genres et de la participation des femmes aux doctrines et pratiques religieuses. Le magazine Zanan a avancé que les asymétries de genre avaient des fondements davantage sociaux que naturels ou divins, et que la plupart de ce que l’on considérait comme le droit musulman constituait des interprétations patriarcales du Coran et du début de l’Histoire de l’islam. Ceci soulevait la question de l’ijtehad (raisonnement indépendant, interprétation religieuse) et du droit des femmes à (ré)interpréter le droit musulman. En Iran et ailleurs, le discours du féminisme musulman s’est accompagné de mouvements défiant la discrimination au sein du droit musulman de la famille.

Le féminisme musulman est un discours de femmes urbaines instruites (et de quelques hommes) qui ont relu le Coran et étudié les débuts de l’Histoire de l’islam pour récupérer leur religion des interprétations patriarcales et violentes, pour formuler la participation et les droits des femmes dans un langage religieux, et donner une légitimité théologique à un mouvement pour les droits des femmes dans le monde musulman. Les féministes musulmanes réclament leur droit à l’ijtihad, de même que leur droit à prendre part aux prières, voire à mener ces prières. Cette nouvelle tendance n’est pas acceptée par tous au sein de la communauté musulmane, mais il s’agit d’un élément d’un mouvement réformateur plus large au sein de l’islam.

De nombreux intellectuels musulmans se sont engagés, tout comme les féministes musulmanes, dans une forme de réforme religieuse ; certains se focalisant davantage sur le Coran, d’autres traitant des questions telles que l’islam et la démocratie, l’islam et les droits de l’homme, ou encore l’islam, la science et la philosophie. Le féminisme musulman est apparu à l’orée de la formulation de ces nouvelles alternatives et d’une réforme religieuse.

En plus de son entreprise théologique, le féminisme musulman doit être perçu, du point de vue sociologique, comme une réponse ou une réaction de la part de femmes, soit qui ont été déçues par les promesses des mouvements islamiques, soit qui ont refusé le projet fondamentaliste dès ses débuts et cherché à récupérer leur religion de ce qu’elles considéraient comme un mouvement politique douteux ou dangereux.

Parmi les féministes musulmanes les plus importantes, nous pouvons citer Shahla Sherkat d’Iran ; Amina Wadud, Asma Barlas, Riffat Hassan, Azizah al-Hibri, Leila Ahmed, et Margot Badran, qui vivent aux Etats-Unis ; et Ziba Mir-Hosseini du Royaume-Uni et d’Iran. La sociologue marocaine Fatima Mernessi a également fait d’importantes contributions intellectuelles. L’organisation de femmes malaises Sisters in Islam et l’organisation de femmes nigériennes Baobob sont affiliées au réseau transnational féministe Femmes sous lois musulmanes. En travaillant pour les droits humains des femmes, elles écrivent à la fois sur les lois musulmanes et les conventions internationales.

Le Premier congrès international sur le féminisme musulman a été organisé à Barcelone, du 27 au 29 octobre 2005, par Junta Islamica Catalan avec le soutien du Centre UNESCO de Catalogne à Barcelone. Des femmes et des hommes de communautés musulmanes du monde entier sont venus débattre du besoin d’un islam libéral, pluraliste, égalitaire et émancipateur. C’est dans ce même esprit que Junta Islamica en appelle au gender jihad (« jihad pour l’égalité des genres »).

En mars 2005, sur l’invitation de l’association Muslim Wake-Up aux Etats-Unis, l’universitaire afro-américaine musulmane Amina Wadud a mené une prière mixte à New York. Cet acte transgressif par rapport à la pratique commune fut critiqué par les conservateurs et acclamé par les réformateurs. La professeure Amina Wadud a aussi assisté au congrès de Barcelone ; sa présentation y a montré la profondeur de sa foi et sa forte croyance en l’égalité des femmes.

Reflétant l’analyse constante du féminisme musulman, la promotion de la participation et des droits des femmes, ainsi que l’intérêt de l’UNESCO pour la diversité et le changement culturels, une conférence sur le féminisme musulman sera organisée au siège de l’UNESCO, les 18 et 19 septembre 2006. Elle est sponsorisée par l’UNESCO et la Commission islam et laïcité. Les intervenantes viennent de pays divers tels que l’Egypte, les Etats-Unis, la France, l’Iran, le Maroc, et la Malaisie. Plusieurs associations seront présentes : Sisters in Islam, Commission islam et laïcité, Collectif des Féministes pour l’égalité, Participation et spiritualité musulmanes, Présence musulmane, le mouvement islamique marocain Al-Adl wal Ihsan, l’European Muslim Network, et le Alwaleed bin Talal Center for Muslim-Christian Understanding.

A l’aube du XXIe siècle, une population de femmes musulmanes instruites, éclairées et autonomes a émergé. Elles ont posé des questions fondamentales sur l’islam, les femmes et leurs droits ; ces questions peuvent aider à concrétiser une justice fondée sur le genre, faire évoluer les lois musulmanes et permettre des sociétés musulmanes modernes et égalitaires.

Dossier autour du colloque

  •  Quand les femmes s’approprient les sources..., par Asma Lamrabet
  •  Féminisme islamique : qu’est-ce à dire ?, par Margot Badran
  •  Le féminisme islamique revisité, par Margot Badran
  • X
    0 points

    Le culturel prenant souvent le dessus sur le religieux...

    c’est bien vrai ça, amazone, c’est agréabe de voir que des personnes, voient plus loin, que la culture, l’origine, ou la couleur, voir l’histoire

    X
    0 points

    Cela dépend de la direction historique qu’a pris le débat jurisprudentiel à l’intérieur même de l’Islam. Un "féminisme" pourra éclore que si on part du principe que l’interprétation "humaine" de l’Islam à travers les siècles s’est faite d’une manière biaisée vis-à-vis des femmes.

    Ce mouvement ne peut donc "pré-exister" par lui même mais uniquement "contre" autre chose qui n’est rien de plus que d’autres lectures teintée de "cultures" confinant les femmes à des rôles non justifiées explicitement par les textes. Le "féminisme" musulman consistera donc à "déconstruire" certaines lectures ayant "plié" le texte à certaines cultures ou visions étant par "essence" contre les femmes (encore faudra t’il définir et prouver cela).

    La réponse à cette question sera donc plus nuancée que "oui" ou "non".

    Salam alleykoum

    X
    0 points

    Comment pouvez vous parler d’un féminisme musulman, alors qu’au départ selon les textes une "femme" à la moitié de la valeur d’un "homme".
    Comment peut-on retirer la moitié du droit de vivre à un être Humain ?

    X
    0 points

    A Ghislaine : Pour que nous puissions répondre à votre question, il serait interessant que votre exemple ou votre question soit plus précise.
    En effet vous demandez :"une "femme" à la moitié de la valeur d’un "homme". " J’ai un peu de mal à comprendre ce dont vous parlez.

    X
    0 points

    GHISLAINE : "femme" à la moitié de la valeur d’un homme". En grande specialiste de l’Islam pourriez-vous argumenter en precisant exactement vos sources ?

    X
    0 points

    Oui il existe. Le feminisme musulman est incompatible avec le feminisme "a la francaise" anti-religieux et considerant l’homme et la femme comme etant identitiques. L’islam considere les deux sexes comme egaux et complementaires dans leurs differences a l’image du Yin et du Yang.

    X
    0 points

    Je suis persuadé que mon combat à moi, c’est-à-dire la lutte pour les droits des femmes, connaîtra bientôt son épilogue. Elle sera libérée des griffes des ONG qui prétendent la soutenir, mais qui sont en fait ses pires ennemies.

    X
    0 points

    Le "isme" résonne comme un système fermé et exclusif. Oui au combat des femmes musulmanes pour s’exprimer, défendre leurs droits, proposer, partager. Non point se dresser contre l’homme mais contre les hommes qui ne lui reconnaîtraient pas son rôle et sa place dans la vie de tous les jours mais aussi, symboliquement, en tant que miroir qui doit sans cesse renvoyer aux hommes le reflet en retour des conséquences de leurs actes.

    X
    0 points

    A Oumma.com-uk-fan

    Désolé de vous poser cette question, mais où êtes-vous allé chercher que le féminisme à la française considère la femme et l’homme comme identiques ? Si vous parlez des textes constitutionnels français, l’homme et la femme sont considérés comme égaux, pas identiques. Si vous parlez des mouvements féministes français, je doute que l’on trouve dans leur démarche ou leurs revendications le terme " la femme est identique à l’homme".

    Par contre, les femmes et les hommes étant égaux, cette constitution sous-entend (et c’est ce que ces mouvements revendiquent), qu’ils doivent donc être considérés et traités de façon identique dans leur vie sociale, professionnelle et familiale, enfin bref dans leur existence.

    Cela paraît aujourd’hui évident, surtout à dire, (et encore par pour tous, malheureusement), mais ce n’est pas encore complètement la réalité même si des progrès ont été faits ces dernières décennies, en France comme dans d’autres pays.

    X
    0 points

    Quand on parle de l’homme cela veut dire être masculin ou féminin égaux.
    Le féminisme musulman a été souvent réduit a cause l’interpretation du mot homme.
    Je pense qu’un jour l’homme marchera sois derriere elle ou a coté d’elle.

    X
    0 points

    Salam alaykoum,

    Je découvre avec plaisir vos commentaires.
    S’il vous plait oeuvrons pour notre bien commun et arretons de nous compliquer l’existence sur un sujet aussi vain.
    Je suis une femme, je pense que l’islam a érigé des règles afin de vivre notre vie dans la paix et non pour répondre à ce genre de problématique.
    Je vous souhaite à tous des jours enrichissants, que DIEU vous protège et vous accorde le meilleur ainsi qu’à vos familles respectives.
    Meilleures salutations.

    X
    0 points

    salam alaikoum
    jai eté interpelé par se message et je pense activement qu’il existe un feminisme musulman mais pas comme le feminisme francais
    les femme se son longtemps battu pour avoir les meme droi que les hommes et aujourdui les musulmane tente de faire pareil. non pas qu’elle ne les ont pas, mais que les prejugé leur ote !
    la femme francaise a tellement cherché a etre l’identique de l’homme qu’aujourd’hui nos fils leur ressemble et inversement
    je ne croi pas que les musulmane cherche sa elle veulent seulement que ceux qui croivent tous savoir de l’islam en y infiltrant menssonge et calomnie....lisent enfin entre les lignes pour s’appercevoir qu’Allah nous a créé d’une cote de l’homme car il nous a fait a son image, a sa moitier...pour son egale
    barak allahou fik

    X
    0 points

    Non pour moi il n y a pas de feminisme musulman. la femme ne cherche pas a etre belle. Tres souvent elle porte un vetement informe qui fait qu elle se laisse grossir et ne cherche pas a se mettre en valeur. Moi qui suit actuellement en Inde, je vois continuellement la difference entre une indienne qui cherche a etre belle et une musulmane qui se moque completement de son look et en plus qui s habille en noire.

    X
    0 points

    Il n’xiste pas de féminisme en islam selon moi car le terme féminisme rime avec injustice,illégalités.L’islam est la religion la plus tolérante qui soit.La femme ,au contraire est "choyée" par l’homme et valorisée dans le Coran.Si le féminisme est apparu chez les femmes musulmanes c’est parce que des hommes , pérturbés sûrement lisent le Coran en pointillés ou alors leur mémoire est capricieuse.Un homme qui défonce sa femme pour un oui ou pour un non aura probablement des justifications à donner à Dieu .Le féminisme est un terme social et non religieux.

    X
    0 points

    a ben ali :

    Hein ?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!

    Tu es un anti-feministe de la pure éspece !!!

    La femme n´est pas un objet sexuel.

    « Soit belle et tais toi »

    Voilà ton idée de la femme !

    X
    0 points

    Il y a un féminisme musulman ! Dans la mesure où il peut y avoir manipulation ’dite interprétation’ masculine (comme dans toutes les religions !).
    L’islam est parfait ! En revanche, nous musulmans sommes loin de la perfection.

    X
    0 points

    CELLES qui se disent contre le féminisme, celles-là je fais beaucoup de douas pour elles !
    CEUX qui sont contre le féminisme sont les disciples de l’inégalité, ils ont besoin de plus que mes douas !
    Qu’Allah les guide !