Eurovision de la chanson : un duo de chanteuses juive et arabe sous les couleurs d’Israël

Si l’opinion israélienne était soumise au vote sur le choix inédit du duo qui représentera les couleurs

vendredi 27 février 2009

Si l’opinion israélienne était soumise au vote sur le choix inédit du duo qui représentera les couleurs de la « terre promise » au concours de l’Eurovision le 16 mai prochain, ce serait certainement un quasi unanimement partagé « zero point » !

Défrayant la chronique dans les deux communautés, cette fausse bonne idée de propagande, dont l’instigatrice s’avère être la chanteuse Noa en personne, vise à réunir sur scène l’israélienne Noa et Mira Awad, actrice et chanteuse issue de la minorité arabe.

L’image fallacieusement symbolique qu’Israël souhaite véhiculer à travers ces deux femmes est violemment critiquée par les artistes arabes israéliens, qui se mobilisent dans une pétition. Mohammad Bakri, acteur et réalisateur n’a pas de mots assez forts pour décrier ce subterfuge d’Etat : « Je ne veux pas que Mira soit utilisée. Ce n’est pas un grand honneur de représenter Israël à l’heure actuelle à l’Eurovision. C’est une honte, selon moi ».

Un tandem qui ne s’annonce pourtant pas sous les meilleurs auspices, quand on sait que le récent concert de Noa en Espagne a été conspué par de nombreux militants anti-israéliens, et que Mira Awad est aujourd’hui taxée de « "cautionner la machine de propagande d’Israël pour dissimuler les crimes commis dans la bande de Gaza ».

Israël devrait peut-être songer à un nouveau concept de communication plus crédible !

Publicité

commentaires