Éric Zemmour sur la sellette du licenciement au Figaro

Le torchon brûle entre le VRP du journalisme, Eric Zemmour, et la direction du Figaro, censé être son port

mardi 23 mars 2010

Le torchon brûle entre le VRP du journalisme, Eric Zemmour, et la direction du Figaro, censé être son port d’attache, qui lui reproche des escapades extérieures, de Ruquier à Ardisson, en passant par RTL, un peu trop tonitruantes et fracassantes…

Selon le Point, c’est au tour d’Eric Zemmour d’être mis sur l’inconfortable sellette de l’interrogatoire serré, celui de l’entretien préalable à son licenciement auquel l’a convoqué Etienne Mougeotte, le grand patron du quotidien et jusqu’ici son meilleur allié, lundi prochain.

Entre exaspération à peine voilée et embarras palpable, Zemmour semble avoir quelque peu plombé l’ambiance au sein du groupe Figaro, même si le décisionnaire en chef assure n’avoir pas encore statué sur le vilain petit mouton noir de la rédaction, dont la logorrhée xénophobe fait entendre une dissonance qui heurte les oreilles de son employeur, entièrement mobilisé par la relance éditoriale du site internet.

Sous l’habillage des grandes valeurs républicaines, l’avenir de Zemmour sera-t-il lié à des impératifs plus prosaïquement économiques, contraignant aujourd’hui le Figaro à entendre les motivations d’un polémiste en roue libre devenu incontrôlable, qui fait tache dans sa refonte du web ?

Publicité

commentaires