Eric Besson se prend les pieds dans le tapis de l’islam…

Empêtré jusqu’au cou dans son débat fleuve sur l’identité nationale, qui s’est conclu aujourd’hui

mardi 9 février 2010

Empêtré jusqu’au cou dans son débat fleuve sur l’identité nationale, qui s’est conclu aujourd’hui par un enterrement de première classe, c’est dans le tapis de l’islam et de certains de ses attraits que notre ministre de l’Immigration semble s’être pris les pieds !

Scoop détonant révélé par le site backchich.info, qui aurait pu imaginer que le porte-drapeau volontaire d’un ministère indigne était tombé sous le charme d’une jeune damoiselle, sous les cieux chatoyants de la Tunisie ?

Qui aurait pu suspecter que le cinquantenaire volage, égratigné par son ex épouse dans un livre règlement de comptes, roucoulait depuis l’été 2009 avec Yasmine Tordjman, une jeune fille de la haute société tunisienne, fille de Wassila Bourguiba, la deuxième épouse de l’ex-président tunisien, Habib Bourguiba, qu’il a rencontrée grâce aux bons offices du producteur Tarek Ben Ammar ?

Qui oserait voir dans son voyage éclair en Tunisie avant Noël dernier, le signe avant-coureur de son prochain mariage annoncé en juin prochain, voire même d’une conversion envisagée pour rasséréner Nabila, une grand-mère inquiète, et plaire à celle qui lui a fait chavirer le cœur ?

Magistrale ironie du sort, si elle est avérée, le parcours d’Eric Besson emprunterait là un bien étonnant détour, comme seule la vie peut en réserver, qui devrait à tout le moins le conduire à méditer, lui qui s’est fait le chantre d’un subterfuge identitaire qui a conforté une bonne partie des français dans l’idée que l’islam est incompatible avec la République…

Publicité

commentaires