En réponse à l’article « Ségolène Royal, nouvelle madone des mosquées »

Je suis de ceux qui pensent que le PS doit faire des progrès sérieux dans la diversité, ce qui interpelle s

par

mardi 12 juin 2007

En réponse à l’article « Ségolène Royal, nouvelle madone des mosquées »

En réponse à l’article de Vincent Geisser, « Ségolène Royal, nouvelle madone des mosquées », je souhaite réagir.

Il est désastreux de voir des intellectuels couvrir de leur autorité des analyses qui font l’économie de la moindre enquête de terrain et encore moins de la plus élémentaire vérification. Par exemple quand on lit « une violente campagne fut déployée par certains socialistes roubaisiens pour « abattre l’arabe »… », ou bien c’est vrai et dans ce cas il faut bien sûr condamner et poursuivre, ou alors c’est faux et dans ce cas ce qui est dit relève d’un autre délit, la diffamation. Mais Vincent Geisser se rend-il compte de ce que produisent comme confusion et rumeur de tels propos non contrôlés ?

Or il se trouve que je suis militant et responsable du PS à Roubaix, par ailleurs militant de longue date de la lutte contte les discriminations y compris dans le domaine religieux, et je rejette totalement les allégations fantaisistes de cet article.

Primo, c’est faire un mauvais procès à la ville de Roubaix. Le Conseil Municipal de Roubaix a en son sein 11 conseillers « issus de la diversité ». Qui dit mieux ? L’un d’entre eux, Slimane Tir, a été de ce fait le premier Vice-président de communauté urbaine en France. La ville de Roubaix est la seule à avoir délibéré sur un schéma directeur d’intervention dans les lieux de culte dont l’enjeu est de rétablir une certaine équité de traitement entre les confessions. Pour cela, elle a été attaquée en justice par le FN.

La majorité a décidé, au titre de la liberté d’expression de résister à ceux, y compris en son sein, qui voulaient censurer la présence dans une salle municipale de Tariq Ramadan. Enfin elle vient de délibérer une charte de la diversité qui se traduit par des actes, à savoir l’embauche immédiate de 20 jeunes pour préparer les concours d’attaché de la FPT. Il est assez pathétique de voir des sociologues cartonner publiquement une des villes qui font le plus pour la non discrimination.

Secundo, ce n’est parce que Slimane Tir est « arabe » (ce qu’il n’est pas d’ailleurs) que le PS n’a pas soutenu son investiture sur la 7ème. Il faut d’abord rappeler que dans le débat interne, la section de Roubaix a voté majoritairement pour une candidate interne « issue de … », mais elle s’est retrouvée minoritaire dans la cirsconscription. L’opposition de la section à la candidature de Slimane Tir vient d’abord de divergences politiques locales, sur le fond et la forme des positions des Verts au sein de l’équipe municipale roubaisienne.

Je suis de ceux qui pensent que le PS doit faire des progrès sérieux dans la diversité, ce qui interpelle sa capacité de renouvellement social et générationnel, comme l’évolution de ses cadres de pensée sur la laïcité, l’égalité et la discrimination. Faut-il pour autant en faire l’ennemi principal quand l’enjeu est de faire résistance face au pouvoir total du sarkozysme ? Car à qui profitent ces polémiques, à l’issue du premier tour ?

Tertio, il est faux de dire que Ségolène est allée faire un meeting dans une mosquée du quartier des 3 ponts. C’est un raccourci de journaliste à sensation.En réalité Ségolène a été invitée par la candidate de la 7° à rencontrer une association, parmi d’autres, Mawazine, qui développe un travail intéressant en direction de la population locale. Il se trouve, que pour l’instant, Mawazine est dans les locaux de la Mosquée et que les activités cultuelles et culturelles ne sont pas encore juridiquement distinctes dans 2 associations. C’est en cours, comme à terme il est souhaitable d’avoir des locaux distincts, et ce avec l’accord des promoteurs de cette association.

Par contre Fanny Bullaert, candidate PS sur la 7° a lors d’une rencontre régionale à Roubaix de L’UOIF, à laquelle touts les candidats étaient présents et assidus, été la seule à tenir un discours citoyen combinant la lutte contre les discriminations et le refus des assignations communautaires quand d’autres, « issus de .. » appelaient au vote communautariste, c’est-à-dire à « voter pour ceux qui vous ressemblent » (citation). Pour être net le mélange des genres entre politique et religion a quelques experts à Roubaix, ils ne sont pas dans les rangs des socialistes.

En conclusion, évitons les raccourcis et les accusations sans fondement. Le PS a des progrès à faire. Oui. Il se trouve qu’à Roubaix il en a fait puisque il a triplé ses rangs et accueilli, enfin, des adhérents qui ressemblent aux quartiers de Roubaix. On peut et doit toujours mieux faire pour la diversité mais la couleur et l’origne ne doivent devenir ni un viatique ni un stigmate.

Publicité

Auteur : Michel DAVID

Responsable socialiste à Roubaix.

commentaires