Effacez le nom de mon grand-père à Yad Vashem

Extrait d’un article de l’écrivain Jean-Moïse Braitberg paru le 28 janvier dans le Monde Monsieur le

vendredi 30 janvier 2009

Extrait d’un article de l’écrivain Jean-Moïse Braitberg paru le 28 janvier dans le Monde

Monsieur le Président de l’Etat d’Israël, je vous écris pour que vous interveniez auprès de qui de droit afin que l’on retire du Mémorial de Yad Vashem dédié à la mémoire des victimes juives du nazisme, le nom de mon grand-père, Moshe Brajtberg, gazé à Treblinka en 1943, ainsi que ceux des autres membres de ma famille morts en déportation dans différents camps nazis durant la seconde guerre mondiale. Je vous demande d’accéder à ma demande, monsieur le président, parce que ce qui s’est passé à Gaza, et plus généralement, le sort fait au peuple arabe de Palestine depuis soixante ans, disqualifie à mes yeux Israël comme centre de la mémoire du mal fait aux juifs, et donc à l’humanité tout entière.

www.lemonde.fr

Publicité

commentaires