Dimanche 14 octobre : Le Voyage Nocturne ( Al Isra ) et l’Ascension ( Al Mi’raj )

Une nuit, alors qu’il dormait dans une maison située près du temple de la Ka’aba1, appartenant à Oum Ha

par

jeudi 11 octobre 2001

Quelques temps avant l’Hégire, Le 27ème jour de Rajab 620, le Prophète Mouhammad vécut ce que l’on devait appeler par la suite Le Voyage Nocturne ( Al Isra ) et l’Ascension ( Al Mi’raj ).

Le début de la Sourate 17 ( Al Isra, Le Voyage Nocturne ou Bani Israïl , les Enfants d’Israël ) fait référence à cet événement en ces termes :

 

Selon feu Cheikh Hamza BOUBAKEUR,  il s’agit du voyage céleste du Prophète, sur lequel la concision coranique contraste avec la proxilité de la tradition, de la théologie et de la mystique. Voyage qui soulève un ensemble complexe de problèmes délicats, malgré l’abondante littérature élaborée par les musulmans d’hier et les orientalistes occidentaux de nos jours. ’

Que s’est –il donc passé ? Quel est donc ce fabuleux mystère qui fascine tout un chacun, musulman ou non ?

Une nuit, alors qu’il dormait dans une maison située près du temple de la Ka’aba

Le Prophète fut transporté à Jérusalem ( Al Qods ), où là, avec tous les prophètes, il dirigea la prière en tant qu’imam, sur l’emplacement du Temple de Souleymane ( Salomon ) que la Paix d’Allah soit sur lui.

C’est à ce moment du Voyage, que prit fin la première étape qui eût pour sens l’affirmation de l’Unicité divine, sous forme d’une chaîne symbolique d’union des envoyés de Dieu, de l’identité des messages divins transmis par tous les Prophètes, notamment Ibrahim-Abraham, Moussa-Moïse et Aïssa- Jésus ( que La Paix d’Allah soit sur eux )

L’imam Al Boukhari, qu’Allah lui fasse Miséricorde, a mentionné le hadith suivant d’après Abou Houreyra qu’Allah l’agrée : ’ la nuit de Isra, deux coupes furent apportées au Prophète, alors qu’il était à Jérusalem ; l’une contenait du vin, l’autre du lait. Il les regarda puis choisit le lait. Gibril que la Paix d’Allah soit sur lui, dit alors : ’ Louanges à Allah, Qui t’a guidé vers la Fitrah ( voie primordiale, innée ) Si tu avais choisi le vin, ta Oummah ( communauté ) serait morte. ’

Accompagné par Gibril, Mouhammad s’éleva dans les cieux, en laissant l’empreinte de son pied sur le Rocher ( qui se trouve aujourd’hui dans la Mosquée du Dôme à Jérusalem )

’ Puis, je fus emmené au Lotus de la Limite ’ Sidrat Al Mountaha, raconta Le Prophète, au – delà duquel, nul ne peut aller ’ ( cf. Coran, Sourate 53, verset 14 )

Il y avait là quatre fleuves, deux cachés et deux visibles. Je demandai : ’ Qu’est-ce que cela Ô Gibril ? ’ Il dit : ’ les deux fleuves cachés sont des fleuves du Paradis, les deux fleuves visibles sont le Nil et l’Euphrate. ’ Puis, je fus emmené ’ à la Maison peuplée

 

D’après le hadith rapporté par Malik ibnou Sa’sa’ah, l’on proposa trois coupes au Prophète, l’une contenant du vin, une autre du lait et la troisième du miel. Il choisit le lait et Gibril dit : ’ Telle est la position naturelle de ta Oummah. ’

Arrivé à ce stade, Dieu ordonna au Prophète la prière canonique pour les êtres humains, à raison de cinquante par jour. Quand le Prophète descendit, Moussa – Moïse, que la Paix d’Allah soit sur lui, édifié par son expérience avec les fils d’Israël, lui suggéra de retourner vers Dieu pour lui demander de baisser ce nombre. Mouhammad y retourna jusqu’à ce que Dieu accepta et que le nombre fut réduit à cinq, avec une valeur de cinquante !

Le Prophète reçu également, à l’intention des croyants, divers commandements sur le nombre et l’objet desquels la tradition varie quelque peu :

  • N’adorer que Dieu Seul, Parfait en Son Essence et en Son Unité
  • Aimer son prochain comme soi – même et protéger les faibles
  • Aimer, vénérer et assister son père, sa mère et ses proches
  • Accueillir les infortunés et les orphelins, les abandonnés, les voyageurs et les étrangers en les considérant comme hôtes de Dieu
  • Ne pas tuer ni commettre l’adultère
  • N’être ni prodigue, ni avare, ni concupiscent, ni orgueilleux
  • Respecter tous les êtres
  • Respecter la propriété d’autrui et prendre soins des biens des orphelins
  • Etre honnête et loyal en tout et envers tous : s’interdire de falsifier les écrits, de pratiquer l’usure, de frauder sur les poids et les mesures, de porter un faux témoignage

Pour sa mission, Allah lui recommanda la patience, la bonté, le pardon des offenses, la pitié pour ses persécuteurs. Il lui fit connaître qu’il devait se préparer à l’exil ( Hégire ), ce qui exigera de lui et des croyants, courage et sacrifice.

Sur le chemin du retour, entre Jérusalem et la Mecque, Le Prophète vit des caravanes progresser dans le désert. Au matin, il fit part de son voyage nocturne aux Qouraïchites qui se moquèrent de lui et le rapportèrent à Abou Bakr ( qu’Allah l’agrée ) qui rétorqua ’ S’il le dit, c’est que c’est vrai ! ’, ce qui lui valut le surnom de ’ As Siddiq ’, qui témoigne de la Vérité, le Véridique. Plus tard, les caravanes que le Prophète avait vues en revenant de Jérusalem, arrivèrent à La Mecque, confirmant ses dires.

Il va sans dire que si cet événement suscita bon nombre de controverses, il fut riche d’enseignements. Qu’il fut en songe ou réel, que le Prophète y participa corps et âme ou non, il marque l’Unité de la Prophétie, depuis Adam jusqu’à Mouhammad . Dieu a exigé des hommes les mêmes devoirs et leur a imposé les mêmes prescriptions : n’adorer que Lui Seul, aimer son prochain, prier et s’en remettre en tout à Lui.

Enfin, si les auteurs musulmans littéralistes optent pour un voyage corps et âme, en son corps et en son esprit, l’imam Abou Hamid AL GHAZALI ( 1058 – 1111 ) qu’Allah lui fasse Miséricorde, lui donne un sens essentiellement spirituel : ’ Il faut distinguer le cœur, l’essence des choses et la présence de celles – ci dans le cœur. Entre le cœur et la Vérité ( Al Haqq ) s’interpose un voile. Lorsque le voile est levé, l’Homme a connaissance de la forme du monde physique et surnaturel et il aperçoit un Paradis qui englobe les cieux et la terre et les surpasse amplement.

Le ciel et la terre constituent le monde matériel visible qui malgré son étendue est limité. En revanche, le monde surnaturel qui ne peut être saisi que par une perception spirituelle est infini. Et cette faculté de saisir ainsi l’Univers de Dieu est une grâce secrète que Dieu accorde aux prophètes et dans certains cas aux mystiques. ’

Et Allah est Le Plus Savant !

’ d’insister sur le lien entre les enfants d’Ibrahim, fils d’Ismaël et fils d’Israël ’

 


Bibliographie :

’ Le dictionnaire encyclopédique de l’Islam ’ de Cyril Glassé, Editions Bordas, Paris 1991

’ Le Coran ’, traduction nouvelle par le Cheikh BOUBAKEUR HAMZA, ENAG Editions, Alger 1989

L’Isra et Le Mi’raj, Le Voyage et l’Ascension Nocturnes du Prophète, Abdallah HAJJAJ, Editions Essalam, Paris, 1995

Publicité

Auteur : Moussa Allem

Responsable associatif, animateur d'un groupe de dialogue islamo - chrétien, concepteur et coordinateur de divers projets sociaux, sportifs, économiques, culturels et cultuels.

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma