Diam’s a trouvé sa source de plénitude

C’est revêtue du voile, que l’icône du rap français est apparue à la sortie d’une mosquée, une imag

jeudi 8 octobre 2009

C’est revêtue du voile, que l’icône du rap français est apparue à la sortie d’une mosquée, une image inédite publiée aujourd’hui par Paris Match dans le cadre d’un article consacré à son cheminement du cœur.

Diam’s, la bête de scène qui électrisait des foules entières, prenant fait et cause pour les femmes et les banlieues dans des textes engagés, vient de sceller le plus beau des pactes : celui avec Dieu.

L’écorchée vive, après avoir connu l’effervescence palpitante des paillettes, où il est facile de se perdre soi-même dans de funestes ténèbres, a trouvé, au détour d’un long périple, cette précieuse et indicible renaissance de l’âme, que seule une proximité éclairée et sereine avec l’Unique procure.

Sa voie était écrite. Ce tremplin vers la célébrité fut son pont vers Dieu et l’islam.

Après avoir mûri son choix de porter le voile et de faire évoluer sa manière de vivre, la chanteuse de talent n’en délaisse pas pour autant le moyen d’expression qu’elle affectionne le plus : la musique.

S’apprêtant à reprendre le chemin de la scène au cours de l’hiver, Diam’s arborera son habit de lumière, « son jogging et ses baskets », pour livrer un spectacle militant qui a fait sa jeune légende, auréolé de l’éclat particulier de la flamme intérieure.

Tous les profits de son album « SOS, inventaire » iront à des associations humanitaires.

Chapeau bas l’artiste, et bienvenue à la sœur en humanité !

Publicité

commentaires