Deuxième Congrès International du Féminisme Islamique

Présentation Junta Islámica Catalana organise le deuxième Congrès International du Féminisme Islamique

lundi 30 octobre 2006

Présentation

Junta Islámica Catalana organise le deuxième Congrès International du Féminisme Islamique autour de la problématique de la Charia (loi islamique) et des codes de la famille discriminatoires qui sont présents dans les pays à majorité musulmane. Le congrès aura lieu à Barcelone le 3, 4 et 5 novembre 2006.

Le but de cette initiative est de poursuivre le travail entamé lors du premier Congrès de Féminisme Islamique, grâce auquel on a pu faire connaître le mouvement émergeant des femmes musulmanes pour l’égalité de genre, autant dans le cadre théorique que sur le terrain et on a également contribué à la consolidation du féminisme islamique en tant que mouvement transnational.

Actuellement, il existe des groupes qui défendent l’implantation d’une codification de la Charia qui remonte au Xème siècle et qui dans la pratique se traduit par des châtiments corporels, une justification de la violence conjugale contre les femmes, des codes vestimentaires qui limitent la liberté, des codes de la famille très machistes et discriminatoires et une pratique qui limite le droit des femmes au divorce, l’héritage ou encore à exercer certains métiers.

Face à ces positionnements, le féminisme islamique dénonce que cette prétendue ‘Loi Islamique’ n’est pas la ‘Loi de Dieu’, comme l‘affirment ses défenseurs, mais une création humaine codifiée il y a des siècles, dans des sociétés où la femme était considérée comme étant la propriété de l’homme et où le discours religieux appartenait aux hommes. Ce mouvement considère qu’une dégradation de la tradition islamique et une interprétation fausse du Message du Coran se sont produites. Il revendique que l’islam authentique contient des éléments importants de libération et propose de les récupérer en tant que cadre d’émancipation sociale.

Ainsi, ce congrès rendra compte des recherches et expériences, qui seront présentées par des intervenants venus de régions du monde différentes. Il s’agit des intellectuels musulmans qui travaillent pour l’égalité de genre et pour le dépassement des interprétations sexistes dans le cadre de l’islam et qui analyseront la situation des droits de l’homme concernant les femmes dans des pays comme le Pakistan, l’Iran, le Maroc, le Nigeria ou l’Indonésie.

On abordera des sujets fondamentaux qui touchent les femmes musulmanes : la polygamie, l’avortement, le divorce, la violence conjugale, la planification familiale, les droits sexuels et le leadership intellectuel et spirituel des femmes. L’objectif est de proposer une lecture depuis une perspective égalitaire. Ce congrès voudrait faire connaître les différentes stratégies des associations qui travaillent pour la défense des droits de l’homme dans le cadre international. On organisera des séances consacrées à l’herméneutique coranique, les droits sexuels, le dialogue interreligieux féministe, la masculinité et l’implication des hommes dans le féminisme islamique.

L’événement est parrainé par la mairie de Barcelone (Département de la Femme et des Droits Civils) et la Generalitat de la Catalogne (Agence Catalane de Coopération au Développement, Affaires Religieuses et Institut Catalan des Femmes), ainsi que la Fondation Pluralisme et Coexistence.

Participants

Lily Zakiyah Munir (Indonésie), Shaheen Sardar Ali (Pakistan), Ayesha Imam (Nigeria), Ziba Mir Hosseini (Iran) analyseront la situation des droits de l’homme concernant les femmes dans leurs pays.

Asra Nomani parlera des droits sexuels. Cheikha Amina Teslima al-Yerrahi (Mexique) abordera la question du leadership spirituel et intellectuel des femmes.

Il y aura également des intellectuels renommés comme Agshar Ali Engineer et Na’eem Jeenah, qui parleront de l’importance de l’implication des hommes dans la lutte pour l’égalité des femmes, ainsi que de la masculinité dans la culture arabo-musulmane. Enfin, des intellectuelles renommées du féminisme islamique : Margot Badran et Nayereh Tohidi.

RENSEIGNEMENTS

Où ?

Hotel Alimara http://www.alimarahotel.com Adresse : C/ Berruguete 126 • 08035 Barcelona • Espagne Téléphone : + 34 617 419 327 Email : [email protected] Site : http://www.feminismeislamic.org/ Quand ?

Du 3 au 5 novembre 2006

Programme

Vendredi 3 novembre

10h Inauguration

Pilar Vallugera

Conseillère de Femme et Droits Civils de la Mairie de Barcelone

Àlex Masllorens

Directeur de l’Agence Catalane de Coopération au Développement

Juan Ferreiro

Sous-directeur de Coordination de la Liberté Religieuse (Ministère de la Justice)

Jordi López i Camps

Directeur Général des Affaires Religieuses (Generalitat de la Catalogne)

Senén Florensa

Directeur de l’Institut Européen de la Méditerranée (IEMED)

Mansur Escudero

Président de Junta Islàmica

12h

Rahel Raza (Canada)

Prière du Joumou’a

16h

• Na’eem Jeenah (Afrique du Sud)

L’Islam est-il féministe ?

Margot Badran (USA-Egypte)

Charia et la constitution iraquienne

18h

Abdennur Prado (Espagne)

Les défis du féminisme islamique

Shaheen Sardar Ali (Pakistan)

Les lois Houdoud au Pakistan

Samedi 4 novembre

10h

Margarita Pintos (Espagne)

Débat interreligieux

Ndeye Andujar (Espagne)

Divorce dans la loi islamique

Codou Bop (Sénégal)

Planification familiale et avortement

12h

Amel Grami (Tunisie)

La réforme du code de la famille en Tunisie

Amira Sonbol (Egypte)

Charia et Etat moderne

14h

Balghis Badri (Soudan)

Féminisme et islamisme au Soudan

Nayereh Tohidi (Iran)

Féministes musulmanes et Islamisme en Iran

18h

Yonaida Sel-lam (Espagne)

Malika Abdelaziz (Algérie)

Perspectives du Féminisme Islamique en Espagne

Marina da Silva (France)

Féminisme, Islam et laïcité

Dimanche 5 novembre

10h

• Agshar Ali Engineer (Inde)

Herméneutique coranique de libération

Amina Teslima al Yerrahi (Mexique)

Leadership spirituel des femmes

12h

• Asra Nomani (USA)

Droits sexuels

Lily Zakiyah Munir (Indonésie)

Polygamie

14h Conclusions

Publicité

commentaires