Des musulmans américains écologiquement verts…

La préoccupation environnementale transcende toutes les frontières, géographiques, idéologiques et religie

vendredi 5 mars 2010

La préoccupation environnementale transcende toutes les frontières, géographiques, idéologiques et religieuses !

Maculé de blanc, après des chutes de neige sans précédent, Washington fut, au cours de ces dernières semaines, la capitale mondiale d’un caprice inouï de Mère Nature, focalisant tous les regards scrutateurs de la fine fleur du changement climatique planétaire.

Loin de rester contemplatifs devant un spectacle d’enneigement qui a littéralement englouti le centre névralgique des Etats-Unis, des musulmans écologistes du DC Green sont passés à l’action, en diffusant un message prônant la responsabilité environnementale de chacun, musulmans comme non-musulmans.

Né en 2007, au cours d’un repas d’Iftar placé sous le signe du végétarisme et du respect de l’environnement, prélude à de nombreux autres repas du genre réunissant jusqu’à 150 convives, le mouvement DC Green est la création d’un groupe d’amis sensibilisés à la question cruciale de l’avenir de notre planète.

Pendant que les experts ont une nouvelle fois ferraillé avec ardeur, divisés entre disciples et détracteurs du changement climatique, les musulmans de l’association DG Green Muslims se sont illustrés par une mission reconnue doublement d’utilité publique : à la fois fédérer leurs concitoyens autour de l’éco-responsabilité, et donner une image positive de l’islam à travers le lien étroit, mais largement méconnu, qui l’associe au devoir de préservation de la nature environnante.

Publicité

commentaires