Des "mosquées itinérantes" spéciales Mondial en Arabie Saoudite

Comment ne pas perdre une miette du Mondial et respecter le rituel des cinq prières quotidiennes, lorsque l

jeudi 1 juillet 2010

Comment ne pas perdre une miette du Mondial et respecter le rituel des cinq prières quotidiennes, lorsque l’on est saoudien ?

Rien de plus simple, il fallait juste y penser, et l’Arabie Saoudite l’a fait ! Si, le soir venu, les passionnés du ballon rond ont momentanément délaissé les abords des mosquées pour les cafés huppés de Ryad, ce sont les tapis de prière qui viennent tout naturellement à eux, telles des « mosquées itinérantes », se déroulant sous leurs pieds devant leurs lieux favoris de communion footballistique.

Conformément aux règles en vigueur, selon lesquelles tous les établissements doivent fermer à l’heure de la prière, les téléviseurs géants sont tout d’abord éteints dans les cafés, puis la police religieuse déroule les tapis sur les trottoirs, au moment où l’appel à la prière retentit dans les mégaphones installés sur des camionnettes, qui sont également équipées de robinets pour permettre aux fidèles d’effectuer leurs ablutions.

Pas question de déroger à son devoir religieux au royaume d’Arabie Saoudite, mais tout est conciliable, même sous des cieux ultraconservateurs, dès lors qu’il s’agit du sport universel, s’il en est !

Publicité

commentaires