Des diplomates iraniens en « guests » d’Obama à la fête nationale du 4 juillet

Le vent timide du renouveau diplomatique souffle sur les Etats-Unis, bousculant de manière hautement symboliq

mardi 2 juin 2009

Le vent timide du renouveau diplomatique souffle sur les Etats-Unis, bousculant de manière hautement symbolique des usages protocolaires vieux de 30 ans, qui avaient fermé les portes de la fête nationale aux diplomates iraniens.

A l’instigation de Barack Obama, cette période là qui masquait un lourd passif est désormais partiellement révolue, dans les ambassades américaines à l’étranger uniquement…

En effet, le département d’Etat américain vient d’annoncer que dans un souci « d’ouverture et de dialogue avec l’Iran », Washington convie des représentants iraniens aux cocktails organisés traditionnellement par ses bastions officiels à l’étranger, à l’occasion de la célébration du 4 juillet qui commémore la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis. Il convient de rappeler que depuis 1979, date de la prise en otage historique de 52 diplomates américains à Téhéran, Washington avait rompu toutes relations avec l’Iran, ne disposant d’aucune présence localement, ses intérêts dans la République islamique étant exclusivement représentés par l’ambassade de Suisse.

Publicité

commentaires