Démantèlement d’un trafic de viande halal

Un gros coup de filet de la gendarmerie de la section recherches de Marseille et du Var vient de démanteler u

jeudi 14 mai 2009

Un gros coup de filet de la gendarmerie de la section recherches de Marseille et du Var vient de démanteler un important réseau d’abattoirs clandestins de viande halal, qui implique au premier chef une dizaine de personnes, dont deux religieux musulmans et un agriculteur-éleveur de 63 ans, cerveau présumé de la filière.

Au nombre des acteurs de ce vaste trafic illégal, en activité depuis juillet 2007, figure une pléiade de négociants, d’intermédiaires et de religieux musulmans qui cautionnaient cette commercialisation de viande halal. Au total, une soixantaine de personnes ont été entendues et 15.000 euros ont été saisis lors des perquisitions.

Déclenchée à la suite d’un signalement de la Brigade nationale des enquêtes vétérinaires de Paris, l’enquête a mis à jour l’un des trafics d’envergure sévissant sur le territoire national, portant sur une quarantaine de tonnes de viande, d’origine bovine pour l’essentiel et ovine.

Destinée à une clientèle composée pour l’essentiel de musulmans mais aussi de professionnels des métiers de bouche, tels que des points de vente de viande halal et des restaurants kebbab, la viande se monnayait autour de 1.300 euros l’unité pour les bovins et 200 euros pour les ovins.

Alors que les perquisitions se poursuivent, c’est au motif « d’abattage d’animaux dans des conditions illicites, mise en danger de la vie d’autrui par absence de réglementation de sécurité et de prudence, exécution de travail dissimulé, jets en tous lieux de cadavres d’animaux » que ces trafiquants « en herbe » seront poursuivis.

Publicité

commentaires