Demande de l’annulation d’une soirée en l’honneur de l’armée israélienne

Comment accepter qu’en France soit glorifiée une armée qui occupe les territoires palestiniens en procéda

mardi 18 mars 2003

Demande de l’annulation d’une soirée en l’honneur de l’armée israélienne

Le MRAP vient d’apprendre avec indignation que le maire de Levallois, Patrick Balkany, a autorisé, le 18 mars, la tenue d’un gala de soutien à l’armée israélienne dans sa ville.

Le MRAP s’élève contre cette provocation irresponsable, dangereuse et déplacée. Il demande solennellement aujourd’hui son annulation au préfet.

Comment accepter qu’en France soit glorifiée une armée qui occupe les territoires palestiniens en procédant à des violences qui s’apparentent à des crimes de guerre ; qui viole sans vergogne les conventions de Genève ; qui sert une politique qui bafoue depuis des années les résolutions de l’ONU ; qui a écrasé hier encore avec un bulldozer une pacifiste américaine qui s’était interposée pour empêcher la destruction d’une maison palestinienne.

Dans le contexte de pré guerre au Proche Orient, propice à toutes les dérives extrémistes et racistes la tenue d’un tel gala ne peut qu’encourager les dérapages racistes de tout ordre et ouvrir grand la porte à des dérives communautaires dangereuses.

Cette initiative autorisée est un affront à tous les efforts menés par le MRAP, par d’autres associations, des partis politiques et même par le gouvernement, pour lutter contre les dérives racistes d’où qu’elles viennent et contre qui elle s’expriment. Elle risque de gravement porter atteinte à l’ordre public en suscitant violences verbales et physiques.

C’est pourquoi l’annulation de ce gala est d’une urgence absolue.
Nous écrivons au Préfet des Hauts-de-Seine afin qu’il intervienne pour interdire la tenue d’une telle manifestation.

Publicité

commentaires