Dans les conditions actuelles, l’UOIF ne participera pas au prochain processus électoral du CFCM

Le Conseil d’administration de l’UOIF a étudié, lors de sa réunion du 12 février courant, la participa

jeudi 17 février 2011

Le Conseil d’administration de l’UOIF a étudié, lors de sa réunion du 12 février courant, la participation de l’UOIF au processus de renouvellement des instances régionales et nationales du Conseil Français du Culte Musulman -CFCM-, prévu au mois de juin de cette année.

Le Conseil d’administration de l’UOIF a exprimé son inquiétude face à l’installation de plus en plus visible d’un état de division dans l’espace cultuel musulman et au sein des mosquées ; une situation qui est la conséquence des enjeux de représentation, qui se sont manifestés depuis la mise en place du CFCM et qui dénaturent la mission première de celui-ci.

Or, aujourd’hui, l’UOIF considère que l’unité des musulmans de France est plus que jamais menacée dans notre pays, et exprime sa crainte de voir le prochain processus électoral affaiblir davantage le CFCM et compliquer encore plus sa situation.

De ce fait, et compte tenu des conditions actuelles, l’UOIF décide de ne pas participer à ce processus électoral en l’absence d’une réforme profonde du CFCM ; non seulement en termes structurels, mais surtout dans sa manière d’aborder sa mission première de défense de la dignité et des intérêts du culte musulman en France.

Paris, 16 février 2011

Union des Organisations Islamiques de France

Publicité

commentaires